LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Un chanteur condamné à un an de prison avec sursis    Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !    Baâdji passe à l'acte, ses détracteurs n'en démordent pas    L'avant-projet de loi définissant les modalités d'élection des membres du CSM remis à Tabi    Des mesures pour stabiliser le marché    LES PRECISIONS DES DOUANES ALGERIENNES    Cherche oxygène désespérément    Le coup de grâce du Covid-19    L'aval de Mohammed VI    La révolution électrique en marche    Opération spéciale été    Triki : "Objectif : offrir une médaille à l'Algérie"    ELLE AURA LIEU LE 10 AOÛT AU STADE DU 5-JUILLET    Les festivités reportées au mois de décembre prochain    Amar Bourouba, le défenseur qui n'a pas eu peur de Pelé    Vaccination du personnel éducatif avant la rentrée sociale    La protection pénale de la richesse forestière en débat    Les cliniques privées non impliquées à Sétif    «Nous ne sommes pas à l'abri d'une 4e vague»    C'est plus pire !    Le CADC lance son programme virtuel    Le programme du mois d'août    MC Oran : La Real Sociedad s'intéresse à Belloumi    Le président prie Feghouli de trouver un club    Washington décide de reconsidérer la vente de drones et d'autres armes au Maroc    Sétif : Le professeur Abdelmadjid Kessaï s'est éteint    El Tarf - Covid-19 : des opérations de contrôle et de sensibilisation    Ambassade des Etats-Unis à Alger: Une «bourse de développement du leadership»    Les fruits amers des accusations interposées    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    Son prix explose dans les marchés: Lorsque le citron joue à la grosse légume    L'été de tous les cauchemars    Les mégaprojets miniers revisités par 5 ministres    Un blessé et d'importants dégâts matériels    La date bientôt fixée    Trois dossiers brûlants au menu    L'Algérie produira de l'oxygène chinois    Des malades de plus en plus jeunes    Le gouvernement espagnol doit intervenir pour mettre fin aux violences marocaines    Yahi attend la réponse de Sayoud    Franck Dumas nouvel entraîneur    La pandémie a été «la goutte d'eau qui a fait déborder le vase»    La chute d'une grue fait un blessé    34 millions de dollars de recettes pour Disney    34 Nouveaux sites inscrits    Un projet novateur et révolutionnaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 06 - 2021

Les candidats du baccalauréat (session juin 2021) étaient lundi mitigés sur l'épreuve de mathématiques, certains l'ayant trouvée à leur portée alors que pour d'autres elle était difficile.
La plupart des candidats rencontrés par l'APS à la sortie des centres d'examen de la capitale ont affirmé que l'épreuve de mathématiques était "à la portée de tous les élèves", notamment ceux des filières Lettres et Sciences de la nature et de la vie.
Au Lycée Mohamed-Boudiaf dans la commune d'El-Madania (Sciences de la nature et de la vie), les candidats interrogés ont dit que les sujets de mathématiques étaient abordables.
Parmi eux, le candidat Abdelhakim qui était fier d'avoir traité le sujet en un temps record tellement il était facile pour lui. Selon lui, le sujet du baccalauréat blanc était beaucoup plus difficile.
Idem pour Rayan qui a eu l'agréable surprise de tomber sur des exercices traités lors des révisions collectives dont il a bénéficié avant l'examen.
En revanche, la candidate Ryma est sortie de l'épreuve de Mathématiques "agacée et irritée". Selon elle, les sujets étaient "très difficiles" et comportaient des "pièges", ce qui l'a "complètement déstabilisée", a-t-elle confié.
Pour Amel, qui passe l'examen pour la deuxième fois, les sujets étaient "moyennement difficiles". Après une demi-heure d'hésitation, elle a finalement opté pour le second sujet qui lui permettra, espère-t-elle, d'obtenir une "bonne note".
Lire aussi: Keltoum Bouameur, une lycéenne non voyante déterminée à décrocher le baccalauréat
Rencontrée devant le CEM Annane Saïd, centre d'examen réservé aux scientifiques où les parents d'élèves étaient rassemblés, une maman semblait très inquiète pour son enfant qui passe le baccalauréat pour la première fois. "Cet examen est décisif. Il s'agit de l'étape la plus difficile et la plus importante dans le cursus de l'élève", a-t-elle dit.
Pour une autre maman, le problème ne réside pas dans le baccalauréat mais plutôt dans le choix de la spécialité à l'université qui exige une très bonne moyenne pour accéder aux meilleures spécialités. Avoir une moyenne de 14/20 ne permet pas d'accéder aux études supérieures en sciences médicales, explique-t-elle.
Au terme de l'épreuve, des élèves se sont rassemblés devant le centre d'examen pour comparer leurs réponses. Mohamed semblait satisfait des questions des mathématiques, souvent à l'origine de l'échec des élèves au baccalauréat, indiquant qu'elles étaient à la portée de tous.
Sid Ali, qui passe le baccalauréat pour la deuxième fois, trouve, quant à lui, que les questions de mathématiques étaient "très difficiles", d'où son état d'anxiété, d'autant que le coefficient des mathématiques pour les filières scientifiques est de 5. Il souhaite pouvoir compenser les points des mathématiques avec celles des sciences naturelles.
Pour ce qui est de la filière de philosophie, Nesrine et Djamila, deux candidates qui passent le baccalauréat au lycée Ali Boumendjel à la Cité des Sources ont dit que les questions ont porté sur les cours dispensés.
Selon la fiche technique de l'Office national des examens et concours (ONEC), le nombre des candidats inscrits à cet examen prévu du 20 au 24 juin courant, est de 731.723 dont 459.545 candidats scolarisés et 272.178 candidats libres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.