Lamamra en visite de travail en Azerbaïdjan en qualité d'Envoyé spécial du Président Tebboune    Tribunal d'Oran: lancement d'un appel à témoin concernant un individu poursuivi en justice    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Athlétisme : Abdelmalik Lahoulou décroche le bronze sur 400m haies    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Les céréaliculteurs tenus de livrer la totalité de leurs récoltes aux coopératives    Coupe Davis (Groupe 3 - Zone Afrique): ''un tirage au sort équilibré" (Hakimi)    Les influenceurs sortent de prison    Batna: création de deux forêts récréatives    Tournoi ITF-Pro W60 de San Bartolomé: Inès Ibbou qualifiée au 2e tour    Benabderrahmane représente Tebboune    Invasion militaire sioniste à Naplouse: 3 martyrs et plus de 40 blessés    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Le superbe lob d'Ismaïla Sarr avec Watford (Vidéo)    L'hommage de la présidente éthiopienne    El-Bayadh: l'électricité ne sera pas coupée aux communes n'ayant pas payé leurs redevances    44 Palestiniens tués: Trêve à Ghaza    Quelle justice pour quel monde?    Un dernier délai ?    Constantine: Un mort et deux blessés dans une explosion de gaz    Alger: Six harraga noyés, plusieurs autres portés disparus    Ignorance, inculture et suicide    NA Hussein Dey: Le maintien comme objectif    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Boumerdès à l'heure d'été    Les voyants sont au vert    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Le barrage inexploité    L'empreinte algérienne    Le championnat démarre en trombe    13 points agréés pour la vente de manuels scolaires    Les contrôles sécuritaires s'intensifient    Brèves    L'avenir s'annonce radieux    Un combat à mort pour l'indépendance    Sebeiba fait tourner les têtes    Joaquin Phoenix et Lady Gaga à l'affiche    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    La communauté internationale salue la trêve à Ghaza    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    Le dernier quart d'heure d'une nébuleuse    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Niger    Extension des réseaux d'électricité et de gaz    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    «Leur libération est tout à fait légale»    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Feniche met en avant les "profonds changements" menés par Tebboune pour l'édification d'une République nouvelle
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 10 - 2021

Le président du Conseil constitutionnel, Kamel Feniche, a mis en exergue à l'occasion du 3ème symposium international de la Conférence des juridictions constitutionnelles africaines (CJCA), qui s'est ouvert jeudi et se poursuit vendredi à Maputo (Mozambique), les "profonds changements" menés par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en vue de l'édification d'une République nouvelle.
Dans une allocution qu'il a prononcée sur le thème "Le contrôle exercé par le juge électoral sur le processus électoral", M. Feniche a mis en exergue "les profonds changements menés par le président de la République en vue de l'édification d'une République nouvelle", mettant l'accent sur "les avancées constitutionnelles et électorales réalisées depuis la promulgation de la Constitution, le 1er novembre 2020".
M. Feniche qui était accompagné des membres du Conseil, Mme Khadidja Abbad et M Brahim Boutkhil, a également mis en exergue "les mutations, consacrées par la Constitution, que l'Algérie connait en vue de garantir les droits et les libertés individuels et collectifs, protéger le principe du libre choix du peuple, consacrer l'alternance démocratique et l'indépendance de la justice, en plus de la création et de la constitutionnalisation d'institutions de contrôle indépendantes", relevant que "l'adoption d'une nouvelle loi électorale a introduit le système de liste ouverte permettant ainsi aux électeurs de choisir leurs représentants en toute liberté et transparence".
Cette loi a également permis "le déroulement des élections législatives du 12 juin 2021 dans des conditions idéales de transparence", a indiqué le président du Conseil constitutionnel, faisant savoir que "l'Algérie est à la veille d'un autre rendez-vous électoral important, à savoir les élections locales".
A cet égard, il a mis en lumière "l'importance du rôle dévolu à l'Autorité nationale indépendante des élections dans la préparation et l'organisation des opérations électorales et référendaires", insistant sur "l'importance de la gouvernance démocratique comme fondement de la volonté populaire".
Dans son analyse du contrôle exercé par le juge constitutionnel, il a expliqué "les prérogatives de ce dernier en matière de recours électoral et son pouvoir d'appréciation de la transparence du scrutin ainsi que son pouvoir de réformation qui lui permet non seulement d'annuler les élections, mais aussi d'en rectifier les résultats", soulignant en même temps "le rôle du Conseil dans la moralisation de la vie publique en illustrant son propos par des exemples concrets".
Par ailleurs, en marge des travaux de ce symposium, qui se tient sous le thème "la justice électorale" et dont la cérémonie d'ouverture a été présidée par le président mozambicain, Filipe Nyusi, M. Feniche s'est entretenu avec la présidente du Conseil constitutionnel de la République du Mozambique, Dr. L?cia da Luz Ribeiro, au cours duquel les deux parties se sont félicitées de "la profondeur des liens entre l'Algérie et le Mozambique", exprimant leur volonté à œuvrer pour "renforcer davantage les relations d'échange et de coopération entre les deux pays, notamment dans le domaine de la justice constitutionnelle".
Pour rappel, la CJCA a été créée à l'initiative de l'Algérie, sur une décision de l'Union africaine adoptée lors de Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, tenue du 25 au 27 juillet 2010 à Kampala (Ouganda).
La CJCA tient un symposium international entre deux congrès, dont le premier s'est déroulé à Cotonou (Bénin) en 2013 sur le thème "le juge constitutionnel et le pouvoir politique" et le deuxième à Alger en 2017 sur le thème "L'accès des particuliers à la justice constitutionnelle".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.