Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crise politique au Soudan: la communauté internationale salue l'accord conclu entre civils et militaires
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 11 - 2021

La communauté internationale a été unanime à saluer l'accord conclu dimanche entre le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok et le général Abdel Fattah al-Burhane, après plusieurs jours de tensions ayant plongé le pays dans une grave crise politique suite à un coup de force des militaires perpétré le 25 octobre dernier contre le gouvernement en place.
La Mission intégrée d'assistance à la transition des Nations unies au Soudan (UNITAMS), qui s'est félicitée du retour à la transition démocratique dans ce pays, a souligné "la nécessité de protéger l'ordre constitutionnel pour sauvegarder les libertés fondamentales d'action politique, de liberté d'expression et de réunion pacifique".
La Mission onusienne a exhorté "toutes les parties prenantes soudanaises à s'engager de manière constructive et de bonne foi pour rétablir l'ordre constitutionnel et la transition".
Les Etats-Unis, par la voix du secrétaire d'Etat Antony Blinken, se sont dit "encouragés" par l'accord conclu au Soudan.
"Je suis encouragé par les informations selon lesquelles les pourparlers à Khartoum aboutiront à la libération de tous les prisonniers politiques, à la réintégration du Premier ministre Hamdok, à la levée de l'état d'urgence et à la reprise de la coordination", a écrit Antony Blinken sur Twitter, appelant les forces de sécurité soudanaises "à s'abstenir de recourir à une force excessive contre les manifestants pacifiques".
De son côté, le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a décrit l'accord comme une étape importante vers le retour à l'ordre constitutionnel inscrit dans les accords de Khartoum du 19 août 2019, qui encadraient la transition consensuelle et démocratique au Soudan.
Il a encouragé tous les acteurs politiques et sociaux, civils et militaires, à approfondir cette orientation et à la mettre en œuvre de manière inclusive et efficace, dans un climat de paix et de réconciliation nationale, exhortant la communauté internationale à renouveler son engagement de solidarité avec le Soudan.
Pour sa part, le secrétaire exécutif de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), Workeneh Gebeyehu, s'est félicité de l'accord conclu par l'armée pour réintégrer le Premier ministre Abdallah Hamdok, rétablir un Etat civil et libérer les dirigeants politiques détenus en octobre.
Il espère que "l'accord conduira à la formation d'un gouvernement inclusif et a exprimé la volonté de l'IGAD de travailler avec le nouveau gouvernement dans la mise en œuvre de cet accord et dans leurs efforts pour servir le peuple et construire un nouveau Soudan démocratique".
Le secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), Hussein Ibrahim Taha, a, quant à lui, salué le retour à la voie constitutionnelle, soulignant que cet accord représentait une avancée importante vers le rétablissement de la stabilité politique au Soudan et au parachèvement des objectifs de la transition démocratique établies en vertu du document constitutionnel signé le 17 août 2021.
Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a également salué l'accord conclu entre le général al-Burhane et le Premier ministre Hamdok.
Une source officielle du secrétariat général de la Ligue, citée par l'agence de presse soudanaise (SUNA), a indiqué que "l'organisation continuera de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement que Hamdok formera pour réaliser les objectifs du document constitutionnel et de l'Accord de paix de Juba"
Près d'un mois après le renversement du gouvernement, Hamdok et al-Burhane ont signé dimanche, au palais présidentiel à Khartoum, un accord selon lequel ils vont se partager le pouvoir et procéder à la libération de tous les ministres et dirigeants civils arrêtés au lendemain du coup d'Etat.
Le Premier ministre Abdallah Hamdok a promis, en signant l'accord, de mettre fin à l'effusion du sang parmi les civils qui ne cessent de manifester depuis le 25 octobre à Khartoum et dans d'autres villes contre le coup de force des militaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.