Le Président Tebboune regagne Alger après une visite de travail en Egypte    Visite du Président Tebboune en Egypte : activer les mécanismes de concertation et de coordination    Faki: "l'UA et ses partenaires se mobiliseront pour soutenir le Mali" dans sa transition    Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    CAN: Mahrez répond aux critiques après l'élimination de l'Algérie    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Les notaires en colère    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Danger sur les non-vaccinés    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Des juges qui ont le vertige...    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 12 - 2021

Le Parti socialiste autrichien (SPO) a souligné que l'Union européenne (UE) "ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc" à propos du dossier du Sahara occidental, et "doit œuvrer pour que les droits du peuple sahraoui deviennent enfin une réalité", après plus de quatre décennies d'occupation et de répression.
"Il n'est jamais acceptable que l'UE sacrifie les droits humains des Sahraouis sur l'autel des intérêts commerciaux des entreprises européennes", a affirmé Petra Bayr, porte-parole du SPO dans un communiqué publié par le parti à l'issue du Forum international de la jeunesse pour la solidarité avec le Sahara occidental, organisé à Malaga (Espagne), sous le thème: "L'UE ne doit pas sacrifier les droits humains des Sahraouis au profit des entreprises européennes".
"La Commission européenne ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc et doit œuvrer pour que les droits des Sahraouis deviennent enfin une réalité après 45 ans d'occupation", a encore souligné la porte-parole du SPO, qui a pris part à ce Forum organisé par l'Union de la jeunesse de Saguia El Hamra et Rio de Oro (UJSARIO).
Pour Mme Bayr, "la Cour européenne de justice (CJUE) a déjà été très claire dans ses jugements à deux reprises : l'octroi par le Maroc des droits d'exploiter les ressources auxquelles le peuple sahraoui a légitimement droit, ne serait pas seulement une reconnaissance indirecte par l'UE de l'occupation du Sahara occidental par le Maroc, mais cela nierait également les droits des Sahraouis sur ses ressources".
"L'ignorance par l'UE de la décision de la CJUE est tout aussi intolérable que la négation des droits humains des Sahraouis!", a-t-elle soutenu,
appelant à cet égard la Commission européenne à "accepter enfin les arrêts de la CJUE et à mettre fin aux accords commerciaux illégaux avec le Maroc et aux investissements européens au Sahara occidental".
Pour sa part, la vice-présidente de la Jeunesse socialiste autrichienne (KJO), présente également au Forum de Malaga, a déclaré: "Le Sahara occidental est la dernière colonie d'Afrique".
"L'UE joue un rôle majeur dans le conflit du Sahara occidental car elle soutient l'occupation marocaine illégale par le biais d'investissements et d'accords économiques illégaux au Sahara occidental", a-t-elle souligné.
Et d'ajouter dans ce sens: "Au lieu de trouver une position compatible avec le droit international et le droit des Sahraouis à l'autodétermination, les gens songent à faire appel. L'UE abandonne tous
les principes des droits de l'Homme et de la démocratie dès que les intérêts économiques entrent en jeu. On le voit plus clairement dans les accords de pêche que l'UE a conclus avec la puissance occupante marocaine sur le Sahara occidental".
Les deux responsables autrichiennes ont par ailleurs jugé essentielle et prioritaire "une surveillance indépendante des violations des droits humains dans les territoires occupés", les agressions marocaines contre les Sahraouis, en particulier contre les femmes, étant "intolérables".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.