Brest : La promesse de Belaili pour la saison à venir    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    Real : Ceballos va prendre une décision    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    Facteurs défavorables    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    Affaire Sonatrach-Saïpem: Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Surfer prudent, surfer intelligent    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    Le président Tebboune reçoit le secrétaire général de l'Unpa    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Loukal rattrapé par la justice    La session prolongée au 15 juillet    Le mot de Lamamra à la diaspora    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    Ces obstacles à franchir    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 05 - 2022

La pièce de théâtre pour enfants, "Mamlaket el hacharat" (le royaume des insectes), spectacle fantastique sur l'importance de "la solidarité" et "la vérité", comme valeurs relationnelles entre les individus, a été présentée mardi soir à Alger, devant un public d'enfants.
Accueillis au théâtre national Mahieddine-Bachtarzi avec leurs parents et leurs maîtresses d'écoles, quelques 250 chérubins au regard fasciné par la découverte du TNA, "ce lieu magique où sont rassemblées dans un même spectacle, plusieurs disciplines artistiques", explique le guide, et le plaisir d'apprécier les événements de la pièce "Mamlaket el hacharat", mise en scène par Souhil Boukhedra sur un texte de Souhil Chebli.
D'une durée de 55 mn, "Mamlaket el hacharat" (2022), raconte l'histoire d'une Reine des abeilles, campée par Rayane Hamaïdi, qui appelle à la rescousse ses amis, l'escargot (Rabah Amrane), le papillon (Wissem Chahrazed Kamla), la cigale (Djihad Loudini) et l'araignée (Mohamed Racem Kacimi), car son royaume est attaqué par les frelons.
La femelle frelon, rendue par Amel Delhoum et ses deux acolytes, interprétés par Ziad Bourouba et Mohamed Brahimi, persistant dans leur entreprise malveillante, ne voulaient nullement entendre raison et abandonner leur projet.
Dans une mise en scène à rebondissements, les tourments de la reine trouveront leur salut dans la proposition de la cigale qui préconisera de rester solidaire et dire la vérité, faisant comprendre simplement que la reine a bien le droit de vivre dans la paix et la sécurité avec sa communauté.
La scénographie, œuvre de Souhil Boukhedra également, a reconstitué l'univers fantastique des personnages qui ont évolué dans un décor qui a agi sur la variation des couleurs caractérisant le monde de l'innocence.
La bande son et musique du grand Hassen Lamamra, ainsi que l'éclairage multicolore, feutré ou vif, selon les situations, ont bien servi et soutenu le déroulement de la trame dans ses différentes atmosphères, ce qui a bien mis en valeur la prestation des comédiens.
Dans les accoutrements des différents insectes, que Imène Belhadj Mustapha a brillamment conçus et réalisés, les huit comédiens, occupant tous les espaces de la scène, ont réussi à porter la densité du texte, écrit en Arabe académique, dans une rhétorique pédagogique qui a tenu compte de la moyenne d'âge mentale de l'auditoire.
Ayant longtemps interagi avec les différentes situations du spectacle, les enfants, joyeux et souriants, ont longtemps applaudi les comédiens.
Autodidacte, passionné de théâtre, Souhil Boukhedra a commencé en 2003 comme comédien amateur, distribué dans plusieurs spectacles pour enfants produits par différentes associations et coopératives théâtrales.
En 2012, il élargi son registre de compétences et devient comédien professionnel de théâtre jusqu'en 2017 ou il se spécialise dans le Théâtre de marionnettes, avant de revenir au théâtre pour enfants et s'essayer avec succès à la mise en scène dans notamment, les spectacles, "Fi koulli beït" (2017), sur l'enfant et la tradition populaire, et "Madinet en'Nano"(2019), sur l'enfant et les avancées technologiques.
Produit par le Théâtre régional d'El Eulma, le spectacle, "Mamlaket el hacharat" est reconduit le 1er juin au TNA, dans le cadre de la Journée mondiale de l'Enfant, et au Théâtre municipal d'Alger-Centre le lendemain, avant de partir en tournée dans l'Est algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.