Bejaia/Elections communales partielles: les disparités villageoises, un réel souci à traiter    Belaribi: des commissions ad hoc pour contrôler la qualité des logements AADL    Agriculture: la Hollande intéressée par l'approfondissement de la coopération avec l'Algérie    Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne    CAN U23 (préparation): l'Algérie bat le Soudan (2-0)    L'Algérie abrite les réunions des bureaux exécutif et de gestion de l'UAHJ    Agressions sionistes contre Al-Aqsa: la communauté internationale appelée à intervenir    LA FRANCE DE MACRON OFFRE SES SERVICES À LA JUNTE MILITAIRE    Une importante quantité de comprimés psychotropes saisie à El-Tarf    Préparatifs du Sommet arabe: Bouslimani reçoit le DG de l'ASBU    Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Peaux de banane !    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Foot: le MCA fête son centenaire dans le sillage du 60e anniversaire de l'indépendance
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 08 - 2022

Dans le sillage de la célébration du 60e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie, le Mouloudia Club d'Alger, doyen des clubs algériens, a fêté samedi son centenaire, à deux semaines du coup d'envoi de la saison 2022-2023.
Contraint de fêter le 100e anniversaire de sa création un an plus tard en raison de la pandémie du Covid-19, le "Doyen" des clubs algériens a rassemblé le temps d'une soirée, ses anciennes figures, toutes générations confondues, au cours d'une cérémonie organisée au Centre international des Conférences (CIC) Abdelatif-Rahal d'Alger.
A l'occasion un hommage a été rendu, notamment au père spirituel et membre fondateur du MCA Abderrahmane Aouf (1902-1989), qui était derrière la création du premier club musulman en Algérie en pleine période coloniale.
La naissance du MCA remonte à 1921. Un groupe de jeunes algériens de la Casbah (quartier historique d'Alger) entrent en contact avec leurs compatriotes de Bab El-Oued (quartier populaire d'Alger) afin de lancer un club de football algérien. Le contact fut établi, en grande partie, grâce à Aouf qui assurait la coordination entre les deux quartiers.
La réunion s'est tenue au café "Benachere", et donna naissance au club, le 7 août 1921. Et comme ce jour coïncidait avec la fête du "Mouloud Ennaboui" (date de la naissance du prophète), le club fut appelé "Mouloudia Club d'Alger".
Les couleurs choisies furent le vert et rouge: le vert représente le signe de l`espoir du peuple algérien et la couleur symbolique de l`Islam, alors que le rouge symbolisait l`amour de la patrie et le sacrifice pour elle.
Du crépuscule colonial au sommet de la gloire
Outre la dimension sportive que représentait le Mouloudia à sa création, le vieux club algérois a milité à sa manière pour la cause nationale et l'indépendance du pays, au lendemain du déclenchement de la Révolution le 1er novembre 1954.
Le Mouloudia représentait, à cette époque-là, beaucoup plus qu'un simple club de football. Seul club musulman, il avait provoqué par la suite un vrai mouvement sportif musulman grâce à une popularité qui ne cessait de s'agrandir au point d`inquiéter le régime colonial.
Sur le rectangle vert, le MCA était considéré comme un outil de lutte contre le colonisateur, notamment dans les années 1950, en affrontant des équipes sportives coloniales.
Lire aussi: Foot/ Algérie : le MC Alger célèbre le 100e anniversaire de sa création
"Nos matchs contre les clubs français étaient considérés comme des batailles. Avant de fouler la pelouse, on juraient de donner le meilleur de nous-mêmes sur le terrain en criant Allah Akbar", avait témoigné feu Smail Khabatou (1920-2014), l'un des entraîneurs emblématiques du MCA, et membre du staff de la fameuse équipe de 1976, vainqueur du triplé Championnat-Coupe d'Algérie-Coupe d'Afrique des clubs champions.
En 1956, le Mouloudia a décidé de geler ses activités, en répondant à l'appel du Front de libération nationale (FLN), qui avait invité les clubs musulmans à un boycott général des compétitions de football, en raison des incidents survenus lors du match disputé le 11 mars 1956 entre le MCA et l'AS Saint-Eugène, où plusieurs supporters avaient été blessés et arrêtés. Le "Doyen" était soutenu par son voisin l'USM Alger, qui avait pris la même décision.
Après le recouvrement de la souveraineté nationale (1962), le MCA ainsi que l`USM Alger s'étaient qualifiés pour disputer la finale du championnat régional, perdu par le "Doyen" (3-0). En 1964, le Mouloudia a réussi à décrocher une place parmi les clubs qui joueront le 1er championnat national (1964-1965).
La décennie 1970-1980, considérée comme l'âge d'or du MCA, a été riche pour le club en matière de titres et de consécrations. Il a fallu attendre un demi-siècle pour assister au premier titre majeur des Mouloudéens: la Coupe d'Algérie en 1971, sous la houlette du regretté Ali Benfeddah et face à l'USM Alger (2-0), spécialiste de l'épreuve, qui était à sa 3e finale de rang.
L'apogée de la gloire du MCA a été atteinte en 1976, une année qui a vu les joueurs de l'entraîneur emblématique, feu Abdelhamid Zouba gagner toutes les compétitions. Le club décroche un triplé qu'aucune autre équipe algérienne n'a réussi à égaler jusque-là (Championnat-Coupe d'Algérie-Coupe d'Afrique), grâce notamment à des attaquants emblématiques: Betrouni, Bachi, Bousri, Bachta, et Benchikh, pour ne citer que ceux-là.
Le dernier titre du club remonte à 2016, avec une Coupe d'Algérie remportée au dépens du NA Husseïn-Dey (1-0). Depuis, il a échoué à chaque fois de renouer avec les consécrations.
L'année dernière, et en guise de cadeau de centenaire du club, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait décidé d'attribuer la responsabilité d'exploiter et de gérer le stade de Douéra (Alger), en cours de réalisation, au Mouloudia d'Alger. Une nouvelle qui a ravi les supporters du "Doyen" des clubs algériens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.