Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est l'AID: bonne fête à tous!
Publié dans Batna Info le 12 - 09 - 2009

La Commission nationale de l'observation du croissant lunaire a annoncé hier soir au siège du ministère des Affaires religieuses et des Waqfs que Aïd El Fitr sera célébré aujourd'hui en Algérie, le croissant marquant le début du mois de choual 1430 de l'Hegire a été observé. La Commission d'observation du croissant lunaire qui a des sections dans toutes les wilayas du pays, est composée d'oulémas et d'experts du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).
***********************************************************
*****
veillée du 27 jour du ramadhan
pas moins de 25 lauréats ont été honorés cette nuit du mercredi 16 septembre 2009
par les autorités locales à l'occasion de la veillée de leilat el kadr
les “honorés” sont les apprenants du saint coran et du hadith.
des enseignants ont été aussi honorés et avec eux une figure bien connue à Batna M.ABDELAZIZ MADOUI président de l'association de la mosquée du 1 novembre.
batna info
*****************************************************************
**************************************************************
Batna: “Melhfa", le retour du vêtement traditionnel !
Le vêtement traditionnel “melhfa lawrassia" est en train de reprendre graduellement sa place parmi les vêtements féminins à Batna, après avoir été détrôné par les autres genres de vêtements arabes et occidentaux. Un retour de la conscience des traditions, une sorte de renaissance.
melhfa“Ces dernières années, la melhfa, ce vêtement caractéristique des Aurès, est très demandée par les femmes, par rapport aux années précédentes. Certaines mariées la préfèrent même à la robe de mariage", nous indique Guerbazi Mustapha, le gardien du traditionnel qui détient un magasin spécialisé dans la vente des vêtements traditionnels au centre-ville.
Pour les nostalgiques de cette époque, que les femmes aurassiennes n'ont pas connue et qui les fait rêver ou parce que la melhfa est redevenue à la mode, on assiste aujourd'hui à la renaissance des tenues et au retour aux valeurs traditionnelles à Batna. Le commerce de la melhfa est en train de se faire une santé après une plongée dans le néant qui a duré des années. “Ouach djab bakri ledhourk" (c'est meilleur que d'autrefois), se souvient notre interlocuteur Guerbazi Mustapha, le gardien des traditions, comme aiment le nommer certains de ses amis.
Et il poursuit : “Avant, je vendais une ou deux robes ; par contre, maintenant, ce vêtement est très demandé. Mais le problème actuellement, nous ne trouvons pas de couturières pour nous assurer un approvisionnement de melhfa..." Tous les témoignages attestent la montée de la courbe de cet habit traditionnel et son marché est florissant et même très lucratif.
Les vêtements traditionnels pour femmes, dont la boutique de Guerbazi Mustapha en est bien achalandée, sont charmants et raffinés et en conformité avec les canons esthétiques d'autrefois. “Je ne vends que des copies conformes aux anciens vêtements. Je ne vends pas les vêtements adaptés au rythme de la vie moderne", se targue notre interlocuteur.
Il nous fait un long exposé sur l'aspect pratique de la melhfa, sur les anciennes techniques de l'habit traditionnel, et sur leurs caractéristiques ou leurs spécificités selon chaque région. Il nous montre différentes melhfa que contient sa caverne d'Ali Baba, qui se trouve en face du CEM des Frères Amrani. Ces melhfa sont des pièces de tissu noir, bleu, fleuri, de couleurs différentes, dont le tissu s'ouvre sur le côté et est retenu à la taille par “lahzem" et sur les épaules par des fibules.
“Cette robe ancestrale, affirme-t-il, est en train de devenir avec le temps le vêtement emblème de la femme chaouie". Les vêtements présentés ou en vente ce jour-là étaient de haute qualité et d'un niveau esthétique. Ils n'ont rien à envier aux vêtements arabes et occidentaux.
Malheureusement, la promotion de l'habit traditionnel chaoui a encore du chemin à faire pour couvrir comme autrefois ces deux catégories : la tenue de cérémonie et la tenue de ville. S'il a trouvé sa place pour la première, la deuxième n'est pas encore totalement adoptée dans les villes et les villages des Aurès. Sillonnant les rues de ces villages et villes de la wilaya, il est rare de rencontrer des femmes qui portent la melhfa, à l'exception des douars et des maisons isolées où les femmes continuent à se draper dans ce costume ancestral.
Malgré sa splendeur, la melhfa, cet habit traditionnel, attend de reprendre sa place comme tenue de ville. Bien que les vêtements arabes et occidentaux modernes tiennent à le concurrencer sur son propre bercail, la melhfa est riches en connotations culturelles traditionnelles que les autres vêtements n'en ont pas. Quand verra-t-on les Aurès s'habiller en melhfa pour ne pas renier pas leur identité et leur origine ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.