Référendum sur la Constitution : l'ANIE fixe les critères de la campagne électorale    La commission des affaires juridiques examine la demande du ministre de la Justice    Une demande de levée d'immunité introduite contre une sénatrice FLN    CONSEIL DE LA NATION : Zeghmati présente le projet de Code de procédure pénale    Koweït: décès de l'émir cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah    Real Madrid : Gros retournement de situation pour deux indésirables de Zidane ?    AIN EL BIA (ORAN) : 549 kg de viande impropre à la consommation saisis    BAGARRE RANGEE ENTRE GANGS A TIARET : La police arrête 11 personnes    PSG : Thiago Silva allume Unai Emery    Barcelone : Koeman aurait un plan pour recruter une pépite de Guardiola !    Benabdi, nouvelle recrue    Guemroud signe pour 2 ans au CSC    Lancement d'une campagne de vaccination contre la rage    Tassili Airlines dément le prétendu accident de l'un des ses avions    Accidents de la route: 31 morts et 1348 blessés en une semaine    Sénat: présentation du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    Transfert de 700 migrants depuis l'île de Lesbos    La France va organiser une conférence internationale    Pompeo entame des entretiens en Grèce, pour favoriser une «désescalade»    Ces détenus oubliés du hirak    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Les robes noires en grève à partir de demain    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Larbi Ouanoughi a fait long feu    Vu en France    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    40% des Maghrébins n'ont pas de comptes bancaires    Lancement prochain du transport de fret roulant    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Saisie de marchandises interdites à l'importation, évaluées à 912 millions de centimes    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Lancement de la «La rentrée culturelle» en Algérie    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    En attendant la reprise du mouvement en Algérie : Le hirak diasporique à l'épreuve des dissensions idéologiques !    Nouvelle opération de rapatriement: 181 Subsahariens transférés vers leur pays en début de semaine    ES Sétif: Un bain de jouvence pour l'effectif    USM Bel-Abbès: Est-ce le bout du tunnel ?    Energie: Pourquoi le «Super» va être supprimé    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    Institut français d'Algérie: La cérémonie du choix Goncourt Algérie 2020, le 03 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est l'AID: bonne fête à tous!
Publié dans Batna Info le 12 - 09 - 2009

La Commission nationale de l'observation du croissant lunaire a annoncé hier soir au siège du ministère des Affaires religieuses et des Waqfs que Aïd El Fitr sera célébré aujourd'hui en Algérie, le croissant marquant le début du mois de choual 1430 de l'Hegire a été observé. La Commission d'observation du croissant lunaire qui a des sections dans toutes les wilayas du pays, est composée d'oulémas et d'experts du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).
***********************************************************
*****
veillée du 27 jour du ramadhan
pas moins de 25 lauréats ont été honorés cette nuit du mercredi 16 septembre 2009
par les autorités locales à l'occasion de la veillée de leilat el kadr
les “honorés” sont les apprenants du saint coran et du hadith.
des enseignants ont été aussi honorés et avec eux une figure bien connue à Batna M.ABDELAZIZ MADOUI président de l'association de la mosquée du 1 novembre.
batna info
*****************************************************************
**************************************************************
Batna: “Melhfa", le retour du vêtement traditionnel !
Le vêtement traditionnel “melhfa lawrassia" est en train de reprendre graduellement sa place parmi les vêtements féminins à Batna, après avoir été détrôné par les autres genres de vêtements arabes et occidentaux. Un retour de la conscience des traditions, une sorte de renaissance.
melhfa“Ces dernières années, la melhfa, ce vêtement caractéristique des Aurès, est très demandée par les femmes, par rapport aux années précédentes. Certaines mariées la préfèrent même à la robe de mariage", nous indique Guerbazi Mustapha, le gardien du traditionnel qui détient un magasin spécialisé dans la vente des vêtements traditionnels au centre-ville.
Pour les nostalgiques de cette époque, que les femmes aurassiennes n'ont pas connue et qui les fait rêver ou parce que la melhfa est redevenue à la mode, on assiste aujourd'hui à la renaissance des tenues et au retour aux valeurs traditionnelles à Batna. Le commerce de la melhfa est en train de se faire une santé après une plongée dans le néant qui a duré des années. “Ouach djab bakri ledhourk" (c'est meilleur que d'autrefois), se souvient notre interlocuteur Guerbazi Mustapha, le gardien des traditions, comme aiment le nommer certains de ses amis.
Et il poursuit : “Avant, je vendais une ou deux robes ; par contre, maintenant, ce vêtement est très demandé. Mais le problème actuellement, nous ne trouvons pas de couturières pour nous assurer un approvisionnement de melhfa..." Tous les témoignages attestent la montée de la courbe de cet habit traditionnel et son marché est florissant et même très lucratif.
Les vêtements traditionnels pour femmes, dont la boutique de Guerbazi Mustapha en est bien achalandée, sont charmants et raffinés et en conformité avec les canons esthétiques d'autrefois. “Je ne vends que des copies conformes aux anciens vêtements. Je ne vends pas les vêtements adaptés au rythme de la vie moderne", se targue notre interlocuteur.
Il nous fait un long exposé sur l'aspect pratique de la melhfa, sur les anciennes techniques de l'habit traditionnel, et sur leurs caractéristiques ou leurs spécificités selon chaque région. Il nous montre différentes melhfa que contient sa caverne d'Ali Baba, qui se trouve en face du CEM des Frères Amrani. Ces melhfa sont des pièces de tissu noir, bleu, fleuri, de couleurs différentes, dont le tissu s'ouvre sur le côté et est retenu à la taille par “lahzem" et sur les épaules par des fibules.
“Cette robe ancestrale, affirme-t-il, est en train de devenir avec le temps le vêtement emblème de la femme chaouie". Les vêtements présentés ou en vente ce jour-là étaient de haute qualité et d'un niveau esthétique. Ils n'ont rien à envier aux vêtements arabes et occidentaux.
Malheureusement, la promotion de l'habit traditionnel chaoui a encore du chemin à faire pour couvrir comme autrefois ces deux catégories : la tenue de cérémonie et la tenue de ville. S'il a trouvé sa place pour la première, la deuxième n'est pas encore totalement adoptée dans les villes et les villages des Aurès. Sillonnant les rues de ces villages et villes de la wilaya, il est rare de rencontrer des femmes qui portent la melhfa, à l'exception des douars et des maisons isolées où les femmes continuent à se draper dans ce costume ancestral.
Malgré sa splendeur, la melhfa, cet habit traditionnel, attend de reprendre sa place comme tenue de ville. Bien que les vêtements arabes et occidentaux modernes tiennent à le concurrencer sur son propre bercail, la melhfa est riches en connotations culturelles traditionnelles que les autres vêtements n'en ont pas. Quand verra-t-on les Aurès s'habiller en melhfa pour ne pas renier pas leur identité et leur origine ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.