2 000 marcheurs pour la liberté à Béjaïa    Les textes désormais contestables    Plus inquiétant que le ballon, celui qui le lance !    Stations de dessalement : la panacée    Nouvelle réforme des retraites en 2019 ?    Un hybride inédit    Les quarts de finale et demi-finales seront disputés en aller-retour    River triomphe de Boca, finale aseptisée à Madrid    Belgrade, passage obligé pour Paris, Naples et Liverpool    Saisie de 36 240 sachets de tabac à chiquer    La femme de la victime, sa fille et un complice sous mandat de dépôt    Un homme arrêté pour détention illégale d'un fusil de chasse et de munitions    Plaidoyer pour la construction d'un récit historique solide    Quand un observateur fait tomber les masques d'imposture    ACTUCULT    MSP Batna: Satisfaction sur tous les plans    Un pacte self-service    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Très attendue par les écologistes et les amoureux de la nature: Ouverture prochaine de la maison de l'environnement    Un avis d'adjudication sera lancé prochainement: Vers la concession du nouveau marché de véhicules d'El Hamri à un privé    Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Le poids de la crise    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Ouyahia contrarié ?    Le FLN pour une nouvelle sérénité    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    La vie perturbée de la CAN-2019    Ghezzal retrouve la compétition    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    L'alliance présidentielle affiche sa disponibilité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une localité en quête de projets structurants
Commune de Aïn Melouk (Mila)
Publié dans El Watan le 11 - 11 - 2008

A la faveur de la réalisation de l'ambitieux projet de réhabilitation des chemins de wilaya (CW) 115 et 152, axes routiers qui ont conféré à cette commune de près de 15 000 âmes, son véritable rôle de carrefour entre les daïras de Chelghoum Laïd, Ferdjioua, Bouhatem et Mila, Aïn Melouk est sortie de l'anonymat au grand soulagement de sa population.
Or, force est de convenir qu'il reste beaucoup à faire dans cette paisible localité qui est, avec Oued Athménia, la deuxième commune relevant de la daïra de Chelghoum Laïd. Les aspirations et les demandes sont nombreuses, mais non moins légitimes. Et pour cause, a indiqué Ramdani Brahim, P/APC de Aïn Melouk qui déclare : « Il faut avouer que la couverture sanitaire est faible, à l'image du centre de santé, réhabilité en polyclinique, mais qui pâtit du manque de techniciens de radiologie, d'une ambulance et de personnel pour les besoins de fonctionnement des urgences de nuit. La maternité, quant à elle, tourne avec une seule sage-femme, d'où la nécessité impérieuse d'un service de gynécologie ». Et d'ajouter : « A chaque fois qu'il y a des campagnes de vaccination et des visites scolaires périodiques, nous mobilisons à plein temps l'ambulance affectée à l'APC pour prêter main forte au secteur de la santé ».
A cet effet, notre interlocuteur dira : « Nous souhaitons vivement la mise en service de la salle de soins de Mechta Bazat », distante de 7 km du chef-lieu de la commune. Une défection qui oblige les riverains à se rendre à Aïn Melouk pour de simples pansements ou des injections. En matière d'habitat rural, les responsables communaux ont fait part de leur incompréhension vis-à-vis du programme de proximité de développement rural intégré (PPDRI) qui, contrairement aux Mechtas de Aïn Rezouane et Ouled Salah, « n'a pas profité aux agglomérations, telles Tabesbast, Draâ Tebbal, Aïn Derfoul, qui présentent, d'après leurs dires, les mêmes spécificités rurales que les deux premières citées ». Le programme du LSP, qui a fait une petite incursion dans la région, s'est traduit jusqu'ici par la réalisation de 40 unités achevées et censées être livrées au mois de mars dernier, mais sans pour autant que l'installation des réseaux soit menée à son terme, ceci en attendant le lancement de 60 autres logements du même type, dont le choix de terrain a déjà été dégagé. L'on indique, d'autre part, que la couverture en AEP avoisine les 80%. Toujours est-il qu'avec un seul château d'eau de 200 m3 qui date de 1974, les besoins en eau potable sont loin d'être satisfaits, d'où la nécessité, selon l'avis des élus, de construire un château supplémentaire de 1 000 m3. Au chapitre des consolations, la commune a bénéficié d'un projet sectoriel de réalisation d'un nouveau forage, dont la concrétisation incombe au secteur de l'hydraulique. Enfin, la question relative à l'impératif de construction d'un nouveau siège de l'APC se pose avec acuité, dès lors que l'infrastructure actuelle, qui n'est qu'une annexe administrative qui date de 1985, ne répond plus aux normes inhérentes à pareille institution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.