CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Vitoria-Gasteiz hôte de la 44ème Eucoco, plusieurs délégations au rendez-vous    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Les étudiants des hydrocarbures réclament des emplois    Il y a tromperie sur la marchandise    Gaïd Salah appelle à une véritable mobilisation nationale    Bengrina s'en prend à l'opposition    La Palestine refuse toute médiation américaine    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Mihoubi: la campagne électorale est "largement suivie"    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Colonies israéliennes en Palestine: réunion lundi à la Ligue arabe    Se disputer avec soi-même    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Football - Ligue 2: L'OMA piégé à domicile, l'ASMO dompte le leader    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nano-détecteur de bactéries
Publié dans El Watan le 03 - 01 - 2009

La population mondiale, en augmentation croissante, exige une nourriture suffisante mais aussi salubre, indemne de toute contamination microbienne.
Le développement de tests de détection des germes efficaces dans la nourriture s'avère donc plus que nécessaire. C'est à quoi s'est attelé l'ingénieur Bosoon Park, de l'unité de recherche sur la qualité alimentaire à l'université de Géorgie (Etats-Unis), qui a mis au point un détecteur nanométrique, lui ayant à juste titre valu la première place du prestigieux prix de l'Innovation en recherches Nanos, lors du sixième symposium des nanotechnologies qui s'est tenu tout récemment à Ilsan, en Corée du sud.
Les bio-détecteurs que Park et ses collaborateurs ont développés consistent en des particules nanométriques organiques fluorescentes attachées, dans leur exemple pris pour l'étude, à des anticorps de la bactérie salmonella, la rendant plus visible lors des tests au laboratoire. Pour rappel, la nourriture contaminée par Salmonella cause une maladie qui se manifeste par des nausées, des vomissements, de la diarrhée sévère, et peut même dans certains cas être mortelle. Il y a de cela une année, un nano-détecteur a été développé pour déceler des niveaux bas des prions, des protéines anormales qui provoquent la maladie de la vache folle. Les applications des nanotechnologies sont en train de s'étendre également aux détections des cellules cancéreuses et de l'anthrax. La nature regorge d'exemples de bio-détecteurs. C'est ainsi que des insectes détectent d'infimes quantités de phéromones dans l'environnement pour trouver leurs partenaires d'accouplement. Aussi dans le monde aquatique, des poissons font usage des bio-détecteurs pour percevoir des vibrations dans l'eau environnante.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.