Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le vieux de mon village    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Un Palestinien tombe en martyr    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Explosion de la production de cocaïne
Rapport annuel de l'ONUDC
Publié dans El Watan le 28 - 06 - 2018

Très attendu, le rapport annuel de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), dévoilé mardi, confirme l'augmentation vertigineuse de la production mondiale d'opium et de cocaïne.
Hausse de la production de cocaïne et d'opium, développement des opioïdes… Les tendances dévoilées par l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) sont inquiétantes, car le marché mondial des drogues se porte bien. Il «prospère» et «se diversifie», constate l'ONUDC dans son rapport annuel. «Les conclusions du rapport mondial sur les drogues montrent que les marchés de la drogue se développent, la production de cocaïne et d'opium ayant atteint des records absolus.
Cela représente de multiples défis sur plusieurs fronts», a déclaré le directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov. Il a souligné que «l'ONUDC s'est engagé à travailler avec les pays pour trouver des solutions intégrées et équilibrées aux problèmes de la drogue et pour progresser vers les objectifs de développement durable».
Ce rapport vient confirmer une hausse vertigineuse de la production mondiale de cocaïne, essentiellement en provenance de Colombie, et d'opium, principalement issu d'Afghanistan, pour atteindre son plus haut niveau historique en 2016-2017, s'alarme l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). «La production mondiale d'opium a bondi de 65% de 2016 à 2017, à 10 500 tonnes, chiffre ‘‘le plus élevé''» depuis les premières estimations de l'ONUDC au début des années 2000.
L'Afghanistan se taille la part du lion avec une production de 9000 tonnes, soit 87% de plus qu'en 2016 et des surfaces de culture de pavot à opium en hausse de 37% au niveau mondial entre 2016 et 2017, atteignant 420 000 ha, dont plus des trois quarts se trouvent en Afghanistan, où cette manne contribue à financer l'insurrection qui déstabilise le pays.
Conséquences de cette explosion de la production : une hausse de l'offre sur les marchés traditionnels de consommation en Amérique du Nord et en Europe occidentale ainsi que la création prévisible de nouveaux marchés ciblant notamment «la classe moyenne en expansion des grandes économies d'Asie».
Selon le rapport, le cannabis était la drogue la plus utilisée en 2016, avec 192 millions de personnes l'ayant consommé au moins une fois au cours de l'année précédente. Le nombre total de consommateurs de cannabis continue de progresser et semble avoir augmenté d'environ 16% au cours de la décennie précédant 2016, reflétant cependant l'augmentation de la population mondiale.
Autre sujet d'inquiétude pour l'ONUDC : l'usage non médical de médicaments sur ordonnance qui est en train de devenir une menace majeure pour la santé publique et pour les forces de l'ordre dans le monde entier, les opioïdes causant les dommages les plus importants et représentant 76% des décès impliquant des drogues. Le fentanyl et ses analogues demeurent un problème en Amérique du Nord, alors que le tramadol est devenu une préoccupation croissante dans certaines régions d'Afrique et d'Asie.
L'accessibilité du fentanyl et du tramadol à des fins médicales est essentielle pour traiter la douleur, mais les trafiquants les fabriquent illicitement et les dispersent dans des marchés illégaux, causant des dommages considérables pour la santé. A l'échelle mondiale, les décès directement attribuables à la consommation de drogues ont augmenté de 60% de 2000 à 2015.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.