Milan AC : Bennacer débute par une défaite face à l'Udinese    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Le gouvernement Bedoui face à une rentrée sociale explosive    Demande de levée d'immunité pour Djemaï    Un processus laborieux et de longue haleine    La 3e édition du salon Pharmex en septembre    Les explications du directeur de Giplait    Agence ENTMV saccagée    Des mesures, mais pour quoi faire ?    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    Des militants rifains demandent à être déchus de leur nationalité    60 morts et 101 blessés dans des inondations    Le nouveau commandant régional de la gendarmerie installé    Les jeunes chahutent une réunion présidée par Bouhadja    Tuchel « troublé » par le cas Neymar    Ardji en route vers la Bulgarie    Le saviez-vous… ?    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Une dizaine de jeunes formés aux techniques théâtrales    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Tébessa : Rush sur les espaces d'attractions et de détente    Turquie : La défense annonce une nouvelle opération anti-PKK    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Les accidents de la route en baisse    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Tenes: Le corps d'un baigneur repêché    Madame la Ministre, vous n'êtes pas coupable, mais responsable!    Entre la « Proclamation » du Premier Novembre et la « Plate-forme » du Congrès de la Soummam, faut-il vraiment choisir ?    «Slimani peut apporter son agressivité offensive»    Les suites de la bousculade au concert de Soolking    Etude réalisée avec la collaboration d'experts juristes, économistes, politologues et sociologues    Saisie de cannabis traité    Complexe Tosyali d'Oran : Exportation de 22.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    JS Saoura : Lahmeri et Farhi sanctionnés par le club    Les contre-mesures répondent à l'escalade tarifaire des Etats-Unis    Alger : Un incendie à Dounia Parc sans faire de victimes ni de dégâts matériels    Syrie: Un sommet Turquie-Russie-Iran le 16 septembre à Ankara    Journal Officiel : Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler dans la zone terrestre du rayon des douanes    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    Vols suspendus à l'aéroport de Mitiga après le tir d'une roquette    Vers une jonction avec les partis politiques    L'inévitable saignée des parents    Ounissi Khelifa, nouveau DGSN    Meriem Merdaci démissionne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AEP à Afir : Les raisons de la pénurie
Publié dans El Watan le 05 - 08 - 2018

La commune d'Afir vit une pénurie d'eau potable à longueur d'année. Mais c'est en été que ce problème est durement ressenti par la population.
Certains villages, à l'instar de Taâchacht, Laâziv, Tala Ayache, Rebai, Zaouia, Ichavathen... sont alimentés en eau à raison d'une fois par mois. Malgré la rénovation de 60% du réseau d'AEP de la commune et la réalisation de 7 réservoirs ces deux dernières années, le problème reste toujours posé.
Selon le P/APC, Sofiane Oumellal, la quantité d'eau pompée vers la commune journellement (3000 m3) représente 50% des besoins de la population. «On a 17 000 habitants disséminés à travers 25 villages dont la plupart sont situés dans des zones éparses. Contrairement aux centres urbains, ici l'eau ne circule pas dans un circuit fermé.
La perturbation dans la distribution est due parfois à l'incompatibilité des réseaux, la multiplication des fuites et les coupures électriques au niveau des stations de pompage et des forages de Oued Sébaou», précise-t-il. Notre interlocuteur parle de dizaines de fuites qui sont recensées chaque semaine à travers la commune.
«L'ADE dispose d'une seule équipe de réparation pour toute la daïra de Dellys. Parfois on met un mois pour réparer une fuite. Les pertes sont donc énormes», souligne-t-il. Le problème est accentué aussi par les retards enregistrés pour la réalisation d'une conduite de 2 km et un réservoir au lieudit Ben Hamza afin de raccorder la commune au réseau de Taksebt.
S'agissant des eaux provenant de la station de dessalement de Cap Djinet, elles ne parviennent pas en quantités suffisantes à Afir. La solution passe par la réalisation de la station de pompage prévue à Thouabet, dont les travaux tardent à être entamés malgré la désignation de l'entreprise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.