Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveaux limogeages au sein de l'armée
Gaïd Salah installera aujourd'hui le Commandant de la 1re Région militaire
Publié dans El Watan le 23 - 08 - 2018

Une source médiatique a parlé d'une liste officielle de sept généraux-majors transmise par la Présidence au chef d'état-major de l'Armée, et parmi lesquels figure le général-major Abderrazak Cherif, chef de la 4e Région militaire, qu'on dit proche de Gaïd Salah.
Au moment où le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, se préparait à effectuer, aujourd'hui, une visite de travail au niveau de la 1re Région militaire (RM) à Blida, où il présidera, au nom du président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelaziz Bouteflika, la cérémonie d'installation du général-major Ali Sidane, en qualité de commandant de la 1re RM, en remplacement du général-major Habib Chentouf, de nouveaux changements ont été opérés hier au sein des structures de l'armée.
L'information a été donnée par deux médias, la chaîne privée Ennahar et TSA. Ainsi, après le limogeage des chefs des 1re et 2e RM, c'est le chef de la Direction centrale de la sécurité de l'armée (DCSA), le général-major Mohamed Tireche, dit Lakhdar Tireche, qui est à son tour démis de ses fonctions.
Il a été remplacé, selon TSA, par le général Belmiloud Othmane, alias Kamel Kanich, qui «dirigeait jusque-là le Centre principal militaire d'investigation (CPMI)». Le nouveau chef, indique la même source, est «considéré comme un spécialiste du traitement du renseignement». «Un profil qui a pesé dans sa sélection pour ce poste hautement important au sein de l'ANP.»
Ce changement intervient, selon les sources de TSA, «pour renforcer les prérogatives de la DCSA». «Ce service de renseignement doit répondre à des exigences plus importantes que celles qui lui étaient confiées du temps de l'ex-DRS, notamment dans le traitement du renseignement, la coordination et la protection des troupes de l'ANP», précisent-elles.
Le même jour, un autre officier supérieur, en l'occurrence le général Benattou Boumediene, contrôleur général de l'armée, quitte lui aussi ses fonctions pour être remplacé par le général-major Hadji Zerhouni, qui «occupait jusque-là le poste de directeur central de l'intendance».
Algérie Part parle, dans son édition du 21 août, d'une liste officielle de sept généraux-majors transmise par la Présidence au chef d'état-major de l'armée et parmi lesquels figure le général-major Abderrazak Cherif, chef de la 4e RM, qu'on dit proche de Gaïd Salah. Mais pourquoi toute cette cascade de changements en un temps record au sein des structures de l'armée ?
Les exigences opérationnelles, l'objectif de modernisation de l'ANP et le souci de la performance suffisent-ils à expliquer à eux seuls ces limogeages ? Aucune armée dans le monde ne procède à des changements aussi brusques et massifs que ceux mis en œuvre au sein de l'institution militaire algérienne. En quelques semaines seulement, plusieurs généraux-majors occupant des postes sensibles ont été démis de leurs fonctions.
Ce n'est certainement pas dû à leur âge avancé, parce que ceux qui les ont remplacés ne sont pas moins âgés qu'eux. Si les premiers limogeages sont liés, dit-on, au scandale de la cocaïne d'Oran, ceux qui ont suivi pourraient bien avoir une corrélation avec la situation politique du pays, et essentiellement avec l'élection présidentielle de 2019.
C'est un jeu de pouvoir et de repositionnement qui a toujours caractérisé le système politique algérien, qui assure sa régénération et son maintien par des coups de force sporadiques, mais savamment diligentés. La restructuration ou la mise à mort de l'ex-DRS était bien au cœur du 4e mandat de Abdelaziz Bouteflika, pourquoi la vague des changements opérés actuellement dans les structures de sécurité ne le serait-elle pas ?
«Si c'était pour des objectifs strictement liés à l'institution militaire, pourquoi interviennent-ils maintenant et pourquoi à cette échelle là ?» s'interrogent des analystes pour qui «aucune restructuration d'une armée dans le monde entier ne connaît une telle proportion».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.