Vers l'élection d'un autre président    17 recommandations adoptées    Plaidoyer pour une agriculture «raisonnée»    L'Américain Pompeo tente de dénouer l'affaire Khashoggi avec Riyad    TARIFS DES VEHICULES NEUFS MADE IN ALGERIA    Evolutions en profondeur    La LFP établit le calendrier de la phase aller    Les Verts mal inspirés !    Madar Holding va acquérir 67% des actions de la SSPA    Arrestation de 4 dealers dans 3 opérations différentes    Plus de 16 000 doses pour Jijel    Le chocolat peut provoquer des migraines    Alger sous le charme du classique    Nobel de la paix : mérite et contexte !    Relizane - Travaux publics : le casse-tête des délais de réalisation    Aïn El-Turck: Les demandeurs de logement reviennent à la charge    Ni rébellion ni déstabilisation    Attentat du Palais du Gouvernement: Le dossier de nouveau devant la justice    Guelma: Un 17 octobre 1961...    Saïd Bouhadja. Président de l'APN : «Ma démission a été exigée en dehors du Parlement»    Les Etats-Unis développent de nouveaux sites militaires en Europe    Brèves…    Une poudrière sociale appelée Maroc    Les relations économiques sino-russes passent à la vitesse supérieure    Portant ratification d'accords entre l'Algérie et quatre pays : Le président Bouteflika signe plusieurs décrets    Les investissements privés en cale sèche    L'ASMO s'apprête à revenir au stade Bouakeul, la crise financière s'amplifie    Le CR Belouizdad sanctionné d'un match à huis clos    Ligue 1 (mise à jour) : L'USMA rejoint la JSK en tête, le MCA s'offre le CSC (2-1)    Mobilis au Salon international des énergies renouvelables ERA 2018    lancement d'une nouvelle offre digitale    Exploitations agricoles: Fin 2018 dernier délai pour la conversion du droit de jouissance en droit de concession    Point focal de la mobilisation et de la vigilance    Inscriptions en Master 1 : La grogne des étudiants recalés    24 heures    Iferhounène : Les villageois protestent    «Plus de 1.500 magistrats ont été désignés pour superviser les prochaines élections»    Combiné avec munitions réelles Gaïd : Salah supervise l'exécution d'un exercice démonstratif    Risque de flux migratoires «plus inquiétants» à cause de la situation au Sahel    57ème anniversaire des manifestations du 17 Octobre 1961    Nouveau rebondissement    Festival international de théâtre de Béjaïa    Cheurfa N'Bahloul : Saïd Guerdi, ancien membre de l'ALN, n'est plus    Bataille de Tinsaouine (Yakourène) en 1959 : Le jour où deux sœurs sauvèrent un moudjahid    Les Rouge et Noir annoncent la couleur    Les verts s'inclinent à cotonou    La coalition de Merkel en plein doute    Une bande démantelée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Championnat algérien : La Fifa enquête sur la corruption dans le football, selon BBC Arabic
Publié dans El Watan le 20 - 09 - 2018

Le site internet britannique, BBC Arabic, s'est penché, hier, sur la «corruption dans le football algérien». L'enquête, menée durant les saisons 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018, comme l'a précisé le site, est arrivé à la conclusion que ce phénomène a atteint des pics inimaginables. «Un barème semi-officiel des tarifs des joueurs et autres dirigeants, selon l'importance de la rencontre, est même établi», indique-t-on de même source. «Siffler un penalty en Ligue 1 coûte près de 100 millions de centimes», ajoute-t-on encore.
Un «spécialiste» dans l'arrangement des matchs a même signalé aux enquêteurs qu'il était «facile d'arranger un match» dans le championnat algérien pour peu que celui qui veut le faire «comprenne le fonctionnement de ce système et les astuces qu'il pourra utiliser». «Il est possible que le football algérien ait atteint un point de non-retour», aurait déclaré un ancien responsable de la Fifa au site.
La situation est encore pire pour ce qui est des catégories jeunes et des divisions inférieures. «Un véritable enfer», a déclaré un président de club sous le couvert de l'anonymat. Un ancien «haut responsable» à la Fédération algérienne de football (FAF) a tenu, quant à lui, à signaler, selon l'enquête, que tout le monde «connaît les corrompus, mais personne n'ose les inquiéter». «C'est un problème politique. Et quand les politiques s'immiscent dans le football, c'est ça le résultat», a-t-il ajouté à ce propos.
A cet effet, l'actuel président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a indiqué que «la lutte contre la corruption est une priorité» pour l'actuel bureau fédéral, tout en affirmant à BBC Arabic qu'il n'était pas président de la FAF au moment des faits (l'enquête a été menée durant les trois précédentes saisons).
D'après lui, «il est du devoir de la Fédération algérienne de vérifier les allégations formulées par ces témoins anonymes». En tout cas, le site s'est approché de la Fifa qui, donc, a pris connaissance des éléments découverts par l'enquête. Un responsable à l'instance internationale a déclaré au site que «la Fifa, qui prend très au sérieux la question de l'arrangement des matchs, se penche sur la question en récoltant des informations supplémentaires». «Les informations fournies par BBC Arabic ont été soumises aux instances et bureaux concernés de la Fédération internationale pour étude», a-t-il ajouté.
Les accusations de corruption se sont multipliées ces deux dernières décennies. Quelques affaires sont même arrivées à la justice. Cependant, jamais jusque-là, la CAF ou la Fifa ne s'étaient mêlées de cette affaire. Mais aujourd'hui…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.