Tipasa : Le peuple insiste sur la fin total des symboles du système    CHLEF.. «Nous voulons un changement radical !»    Ramadhan.. Les abattoirs d'Alger mobilisés    Fédération des sports mécaniques.. Asma Ben Messaoud désignée DTN    Sport scolaire.. Cinq accords de coopération avec des fédérations sportives    World Cadet Challenge 2019 de Tennis de table.. Azzala et Belache dans l'équipe africaine    Bab El Oued(Alger).. Cinq marchés de proximité seront ouverts    Sidi Bel Abbés.. Légère baisse des accidents de la route    Village ath allaoua.. Hommage à trois martyrs    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Boumerdès.. De nouveaux projets pour relancer l'artisanat    Les Soudanais exigent un pouvoir civil    Gaïd Salah à partir de la 4e région militaire : «Les tentatives de déstabilisation ont échoué et vont échouer»    «La précédente Constituante n'a empêché ni les abus ni l'instabilité constitutionnelle»    L'Afrique du Sud réitère son soutien constant aux peuples sahraoui et palestinien    Trump a donné l'ordre de limoger Robert Mueller    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    L'arbitre assistant Doulache invité par la commission de discipline    La FAHB sanctionne le CRDM et donne la victoire au CHBB    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    Bensalah opte pour la concertation avec la classe politique    Collision entre un camion et un véhicule à fait 5 morts    Campagne de volontariat pour la plantation de l'armoise blanche    SIDI BEL ABBES : 05 blessés dans une collision sur la RN 07    TIARET : 7 ans de prison ferme pour un dealer    MASCARA : 110 motocycles mis en fourrière en 90 jours !    CONSULTATIONS POLITIQUES : La Présidence organisera une rencontre consultative lundi    Papicha de Mounir Meddour en lice    Souidani Boudjemaâ, toujours un modèle pour les jeunes    Cœur de lumière    L'AUTRE FACE SI MERVEILLEUSE DU ‘'HIRAK'' : Mostaganem s'offre une superbe ‘'toilette''    Constantine : L'autre visage du mouvement populaire    Les élus de Béjaïa répondent au porte-parole du gouvernement : «C'est vous qui êtes illégitimes»    Le Coupe arabe des clubs change de nom    Ligue 1 : Fin du championnat le 26 mai prochain    Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    Khenchela : les artistes pour un vrai changement    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : Une opacité qui produit de l'anarchie
Publié dans El Watan le 19 - 10 - 2018

Une publication dans un canal de « propagande » utilisé par le wali déchu lors du dernier mouvement a suscité moult réactions des citoyens, mais surtout des fonctionnaires de la direction de l'industrie et des mines (DIM) de la wilaya.
Ces derniers avaient observé un sit-in symbolique la semaine passée à l'entrée du siège de leur direction pour alerter les responsables et dénoncer l'information diffusée sans avoir pris la peine de consulter les personnes intéressées. «Il ne faut pas toucher à notre dignité», nous a confié un fonctionnaire au sein de la DIM.
Leur directrice, installée à Tipasa depuis le mois de mars 2018, a été citée, alors qu'elle n'est pas impliquée dans cette affaire révélée par ce média en quête de scoop. Selon la direction des domaines de la wilaya de Tipasa, «il s'agit d'une concession qui avait été effectuée au profit d'un investisseur algérien résidant à Bordj Bou Arréridj, à la suite d'une décision prise en 2013 par le Calpiref».
«Ces hangars, des biens publics exploités par l'entreprise publique Enaditex, se situent au sein du centre urbain d'El-Hamdania (Cherchell. La wilaya de Tipasa avait récupéré les hangars à la suite de la liquidation de l'entreprise publique», ajoute-t-il.
Dans cette zone entourée d'habitations, une parcelle de terrain et un hangar ont été transformés en salle omnisports au profit des jeunes de l'agglomération secondaire d'El-Hamdania. «Les hangars de l'ex-Enaditex, selon le notaire de la wilaya (direction des domaines), constituaient des actifs résiduels. En 2013, la wilaya de Tipasa avait appliqué l'article 5 de la section 2 du chapitre 3 de la loi n°11-11 du 18 juillet 2011 portant loi de finances complémentaire», nous indique-t-il.
L'investisseur s'est engagé à payer le montant annuel fixé par la concession, et envisageait de produire des cuisinières, des réfrigérateurs. Les citoyens d'El-Hamdania avaient accueilli favorablement l'implantation de cette unité de fabrication des réfrigérateurs et cuisinières, synonyme de création d'emplois.
Détourner l'attention
Des membres des services de sécurité s'étonnent de la propagation de cette information, notamment sur les réseaux sociaux, sachant que les véritables enjeux sont ailleurs. Des fonctionnaires de la wilaya en fonction, à l'origine des affaires scabreuses étalées uniquement par un seul quotidien, veulent à tout prix détourner l'attention des citoyens en distillant sciemment des fausses informations.
En effet, un ex-ministre devenu wali de Tipasa, démis de ses fonctions après l'éclatement du scandale, avait signé des arrêtés d'attribution du foncier agricole et touristique avec l'accord de la directrice du tourisme «scotchée» à son poste depuis 18 années, en raison de ses liens familiaux avec un ex-Premier ministre d'abord, ensuite et surtout grâce à un responsable de la DRAG qui avait donné son aval pour la signature des documents.
Ce dernier vient d'être promu, à la surprise générale, secrétaire général d'une wilaya du sud du pays. Quant au troisième mis en cause, il s'agit du directeur de l'investissement de la wilaya, le gérant des dossiers, qui vient d'être muté dans une wilaya au Sud-Ouest.
Meilleures perspectives
Une promotion après la dilapidation ? Les scandales s'enchaînent dans la wilaya de Tipasa. Nous citerons le cas de cet ex-wali qui avait signé une dizaine d'arrêtés d'attribution de foncier à des investisseurs, alors que les parcelles en question se trouvaient dans la commune de Khraïcia, dépendant de la wilaya d'Alger. Heureusement, la justice a annulé toutes les décisions signées par cet ex-wali. Son successeur et ex-wali avait installé sa fille dans les services de la DRAG de Tipasa dès qu'il est arrivé au «42».
Il avait signé sans scrupules des arrêtés de réattribution de foncier à des fils des puissants généraux-majors, en dépit de l'annulation des arrêtés d'attribution par la chambre administrative de Blida. Au mois d'octobre 2017, cet ex-wali – qui vient d'être démis de ses fonctions – a saisi le Conseil d'Etat pour demander l'annulation des arrêtés de réattribution du foncier qu'il venait de signer.
Insensé. A juste titre d'ailleurs, dans une totale discrétion, les services de sécurité et la justice avaient convoqué les personnes impliquées dans ces scandales. Les fuites organisées et la présence de la directrice du tourisme qui a laissé son secteur tomber en lambeaux demeurent une énigme.
Naturellement, le canal de «propagande» qui avait fait l'objet d'une convocation par le juge d'instruction dans le cadre de l'affaire du sénateur de Tipasa pris en flagrant délit de corruption, continue à distiller des «infos» pour reprendre la main et exercer des pressions !
Une politique qui a donné ses fruits dans un passé récent. Le nouveau wali de Tipasa, Bouchema Mohamed, compte mettre fin au désordre, en instaurant la discipline et la transparence afin d'aiguiller la wilaya de Tipasa vers de meilleures perspectives, compte tenu de ses potentialités. M'hamed H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.