Sorties d'Ould-Abbès et situation inquiétante du pays    Une direction collégiale pour le FLN    La start-up chinoise qui devance Samsung dans la course aux smartphones pliables    Donald Trump remercie l'Arabie Saoudite pour la baisse du prix    VOTRE WEEK-END SPORTIF    «Abid-Charef est prêt à aller jusqu'au bout pour se défendre et être blanchi»    Les applications mobiles «boudées» par une majorité de médias algériens    Plus de 50 000 enfants victimes de maltraitance annuellement    Journée de contestation du personnel de l'éducation    Brioche salée    La prochaine édition sera maghrébine    Tiaret : L'université abrite un colloque sur le développement durable    Emigration clandestine : 413 harraga secourus et 1478 autres interceptés à l'Ouest depuis janvier    Boufatis : Affichage de la liste de 300 bénéficiaires de logements    20 blessés par les pétards    Le club El Assil gagne son pari    Violence coupable    FAF: Boualem Charef claque la porte    Ligue 1 : NAHD 1 MCO 0: Le Nasria en toute logique    Pourquoi l'Arabie Saoudite baisse sa production pétrolière    Recherché pour un accident mortel ayant coûté la vie à un policier: Un individu en fuite arrêté à Bethioua    Macron et les Gilets jaunes: La bataille de l'ancien monde    De la servitude à la soumission politique    Les Algériens sont-ils fatalistes ?    «La crise migratoire en Afrique, état des lieux, défis, enjeux et perspectives»    52 enfants palestiniens tués et plus de 900 arrêtés en 2018    Une tentative de transfert illégal de 25.700 euros déjouée à l'aéroport    Au moins 43 morts dans un attentat-suicide pendant un rassemblement religieux à Kaboul    La taxe d'habitation sur les factures d'électricité et gaz fait défault    Les élus du RND, Taj et PLJ rallient le FLN    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Une mosquée du début du XIe siècle    Parachèvement de l'étude de restauration    Algérie - Niger : Examen des opportunités de coopération dans le secteur des transports et des travaux publics    Migration clandestine : La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte "efficace"    La situation se complique pour les Algériens    Présidence d'Interpol : Face à la polémique, un général russe cède la place à un Sud-Coréen    Cacophonie au FLN    Guitouni annonce: "Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars en 2018-2022"    Renault : Le conseil va discuter du remplacement temporaire de Ghosn    CS Constantine : Vers le recrutement de deux joueurs congolais    Budget 2019 en France : Large vote à l'Assemblée mais la bataille du pouvoir d'achat se poursuit    En l'absence d'Ali Bongo : L'Union africaine préoccupée par la crise politique au Gabon    85.000 enfants morts de faim oude maladie    Constantine : Le savant et penseur Mohamed Salah Essedik distingué    La 9e édition du du 22 au 26 novembre    La déclaration de politique du gouvernement présentée à la mi-décembre: Ouyahia à nouveau devant les députés    Le terroriste abattu à Mila, identifié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transport ferroviaire à Béjaïa : L'autorail se fait désirer
Publié dans El Watan le 12 - 04 - 2009

L'autorail qui devait remplacer le vieux train roulant sur la ligne d'Alger en mars dernier n'a toujours pas pris le départ. Il faudra attendre que passent les élections présidentielles, ce qui est fait, et l'enivrement de l'après résultats.
Il le sera au même temps que le reste des autorails de l'est du pays qui attendent toujours l'autorisation de partir le même jour. La promesse de donner le coup de sifflet inaugural de « la nouvelle ère » des chemins de fer à la gare de Béjaïa ne sera pas non plus tenue. Le ministre des Transports, Amar Tou, a du revoir sa copie et ses ambitions à la baisse en annonçant, mardi dernier à partir de Béjaïa, que l'entrée en exploitation sera collective et après le scrutin. Mardi dernier, Amar Tou a effectué sa deuxième visite à la gare de Béjaïa pour superviser, une nouvelle fois, la nouvelle machine qui y était stationnée depuis fin février après avoir subi un minimum de deux essais techniques. Mardi, il était question d'un ultime essai pour « libérer » l'autorail. Mais contrairement au premier déplacement ministériel de la fin février dernier, cette fois-ci le train n'attendra pas à Béjaïa, le ministre est reparti avec. « Il ne reviendra pas avant une semaine » nous dit une source aux chemins de fer. En attendant son retour, la détermination de la date de sa mise en fonction est laissée aux soins du président de la république dont il n'est pas exclut qu'il donne lui-même le coup de sifflet. Au moins, une dizaine d'autorails ont subit des essais techniques avant de pouvoir servir sur plusieurs lignes régionales.
Les premiers du lot de 17 unités acquises par la SNTF, dont quatre pour l'Algérois, depuis plus d'une année roulent déjà sur des lignes de transport inter-villes. Soit un matériel aux mêmes caractéristiques et normes de l'UIC, l'union internationale des chemins de fer. « Il est doté de deux postes de conduite, 200 places, d'un GPRS mais non fonctionnel, de trois ordinateurs pour la communication avec les voyageurs, pour la sécurité et pour le contrôle de la sécurité » nous explique un responsable du personnel roulant au commande de l'autorail de trois rames. Pas d'espace fumeurs. Ni beaucoup d'arrêts à observer. Une musique d'ambiance, « surtout classique » agrémentera le voyage avant qu'une voie féminine n'annonce l'entrée en gare. Pour la wilaya, se seront les gares de Sidi Aïch, Akbou et Beni Mansour. Sollicitée, celle de Tazmalt, n'est pas évidente. « On devra concilier entre le besoin de garder le caractère express du train et celui des voyageurs des différentes régions de l'emprunter » explique le ministre qui s'est d'ailleurs arrêté dans ces gares précitées.
Les sanitaires sont aussi reliés à un ordinateur qui empêche automatiquement leur ouverture à la moindre absence de conditions d'utilisation. Se sera le cas, par exemple, lors de l'épuisement du stock d'eau ou de la saturation du réservoir qu'il n'est possible de vidanger qu'une fois à la gare. Cela pour porter une touche écologique et ne pas polluer davantage l'environnement. Le trajet garde le même horaire annoncé dans ces mêmes colonnes (18h 10mn-10h 20mn, 14h 15mn-6h 25mn). « S'il y a besoin d'ajouter un autre autorail sur la ligne nous le ferons » précise le ministre qui note que l'allègement du nouveau tarif à appliquer, qui sera au-delà des 500 DA, est possible avec mise à contribution de la caisse pour la promotion du transport en commun.
Handicapés, prenez place !
L'autorail est aménagé de façon à permettre une praticabilité pour les personnes handicapées qui trouvent des difficultés à se faire une place dans les moyens de transports en commun en activité. Deux places, (qui peuvent s'avérer insuffisantes) sur les 200 places existantes, sont conçues spécialement pour cette catégorie de personnes, notamment les handicapés moteurs. Ils disposent aussi de sanitaires aménagés de façon à leur permettre un accès facile qu'ils peuvent d'ailleurs constater à l'entrée de l'autorail dont la hauteur de la marche épouse le niveau du quai.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.