Fafa rénove la Casbah !!!    CONSEILS DE CLASSE : Les mentions avertissements et blâmes interdites    LOGEMENTS LPA : Les célibataires auront droit à un F2    Fin de la polémique autour du changement de statut du FCE    Retrait du marché de la poudre de jus «Amila» et gel de l'activité de la société productrice    194 projets d'investissement privé agréés par le Conseil de wilaya    Guterres juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée    Le gouvernement espère la fin de la crise des gilets jaunes    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'entraîneur Bouzidi appelle à la mobilisation    Dix clubs présents dont la JSE Skikda et l'IC Ouargla    Bouakaz, Dob et compères poursuivent en justice Ennahar TV et son patron    3 personnes secourues après une intoxication au monoxyde de carbone    Le silence assourdissant de la sécurité sociale    L'Université de Sidi-Bel-Abbès 56e à l'échelle mondiale en 2018    Les «initiativeurs»    Dimajazz, le retour    Voyage en calligraphie arabe    Ces capitalistes qui aiment Karl Marx    Des sites archéologiques à l'abandon    Tlemcen: «La mondialisation en furie» à la librairie Alili    Politique: Mouwatana dénonce une tentative de report de la présidentielle    La symbolique plus forte que le syndicat    Tizi-Ouzou: Trois femmes membres d'un réseau de faux-monnayeurs arrêtées    Biskra: Collision entre deux camions et un bus, un mort et deux blessés    Et si les imams...    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'AS Protection Civile d'Alger (dames) et Sétif (hommes) sacrées à Biskra    L'Egypte et l'Afrique du Sud, seuls pays candidats    Hattab tire de nouveau sur les présidentsde clubs    Ryad Boudebouz : "Je suis bien au Bétis Séville, je veux rejouer"    La CNAS s'explique    L'usine fermée, les produits retirés du marché    L'opposition invisible    Le CNDH élude la presse électronique    Afin de garantir la poursuite du programme du président Bouteflika : L'alliance présidentielle ouverte aux propositions    Information arabe : Kaouane prendra part lundi à Ryad à une rencontre    Messahel réaffirme l'engagement de l'Algérie en faveur de l'Afrique    Ressources halieutiques : Les prix du poisson toujours en hausse    L'UA appelle à la retenue face à l'impasse politique    Emmanuel Macron renonce    Donald Trump menacé d'impeachment    Entre report, prolongement du mandat, révision de la Constitution… : Présidentielle 2019 des scénarios, un consensus !    Bedoui : «Le citoyen doit être au cœur des priorités»    Signature d'un contrat de sponsoring entre l'Eniem et la JSK    Une stèle d'un martyr de la Révolution profanée    Dix ans après sa disparition, un concert en hommage à Maâllem Benaïssa    FACE A L'EMIGRATION CLANDESTINE : Les partis de l'alliance plaident pour "une stratégie globale"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des délégués de villages chez l'administration
Développement à Barbacha
Publié dans El Watan le 20 - 04 - 2009

Une rencontre avec des représentants des associations de sept villages de la commune de Barbacha, à savoir Khellil, Bellouta, Takleat, Ouendadja, Ighil Larbaa, Tamricht et Tighremt, s'est tenue récemment au siège da la wilaya de Béjaïa. Présidée par le chef de cabinet, M. Mouloud Cherifi, cette réunion a eu lieu en présence du chef de la daïra et du P/APC de Barbacha et de quelques directeurs et représentants de l'exécutif de wilaya.
Les représentants des villages ont revendiqué la relance des projets en sommeil, l'inscription de projets d'AEP, le revêtement des routes, le traitement de glissements de terrain, l'électrification rurale, le gaz de ville et des unités de soins dotées de moyens humains et matériels. Ils ont déploré aussi le manque d'eau potable et sa mauvaise distribution du fait de la vétusté du réseau AEP ou de son faible dimensionnement. Ils considèrent que cette région a été peu concernée par les efforts de développement déployés depuis l'indépendance du pays. La direction des travaux publics (DTP) a assuré que le problème de dégradation du CW n°15 est pris en charge dans le cadre des propositions de réhabilitation des chemins de wilaya pour 2009 et le programme spécial dégâts des intempéries.
Pour le problème des éboulements du chemin communal Ouandadja Bellouta, l'opération est retenue, d'après le DTP, pour la remise en état sur 4 km. Des engins ont été envoyés sur terrain pour traiter l'urgence, c'est-à-dire le glissement le plus grave. Les travaux ont été retardés par les nouveaux glissements qui s'y sont produits. Le DTP a été instruit afin d'activer la prise en charge de cet axe routier en profitant de la saison sèche qui débute. Il devra aussi « envoyer une équipe technique dans l'immédiat pour examiner sur place et proposer les solutions adéquates » pour le problème soulevé par le P/APC au sujet du rythme de travail de l'engin loué pour les travaux de traitement du glissement de Ballouta. La prolifération des décharges sauvages inquiète également les habitants des villages de la commune.
Sur ce plan, nous apprenons du directeur de l'Environnement qu'une prise en charge de cette situation a été prévue puisqu'un centre d'enfouissement technique (CET) intercommunal va être implanté. Son inscription figure parmi les priorités de 2010, seulement, d'après notre interlocuteur, l'acquisition d'une partie du terrain ne peut pas être prise en charge sur l'opération. Le problème qui se pose est que le terrain, qui a déjà été retenu sur une superficie de trois hectares, comporte une partie relevant de la propriété privée et sa prise en charge bloque la procédure. A cet effet, il est prévu de saisir l'administration centrale pour une éventuelle réduction de la superficie du CET en écartant la parcelle privée.
Le directeur des Mines et de l'Industrie a précisé, de son côté, que huit localités figurent dans le prochain programme d'électrification. En matière de gaz de ville, la commune figure parmi les propositions du programme 2010-2014. Pour les localités de Khelil, Takleat et Ighil Larbâa, des discussions seront entamées par la DMI de Béjaïa avec son homologue de Sétif pour examiner la possibilité de les raccorder à partir de Bousselam. Il est aussi attendu, par ailleurs, que le directeur de la santé soit saisi pour le règlement du problème des trois centres de santé fermés et du manque de moyens matériels et humains au niveau du seul centre qui fonctionne à Khelil.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.