Forum mondial de l'eau en Indonésie: l'Algérie se distingue par ses positions claires    Para-athlétisme/Mondiaux de Kobe-2024: nouvelle médaille d'argent pour l'Algérie, grâce à Ziamni    Ligue 1 Mobilis: duel à distance pour la place de dauphin, choc "à six points" pour le maintien    Grand Prix International de la Ville d'Alger: 70 coureurs au départ de l'édition 2024, prévue sur 82,5 km    Les SMA célèbrent leur Journée nationale sous le slogan "Les Scouts toujours au service de la patrie"    Deuxième Forum du livre: une quinzaine d'inventeurs et de créateurs algériens distingués    L'armée sahraouie cible le siège d'un bataillon des forces d'occupation marocaines dans le secteur de Mahbes    La prévention des conflits en Afrique devrait être une priorité    Benbraham exhorte depuis Akbou à amplifier le mouvement associatif    Deux terroristes abattus dans la wilaya de Chlef    Pêche: Badani donne à Tipasa le coup d'envoi de la campagne de pêche au thon rouge    Le renforcement du parc hôtelier entraînera la baisse des prix    Formation professionnelle: Merabi préside une réunion d'évaluation de l'état d'avancement du processus de numérisation    Agriculture: Création d'une entreprise publique de développement des cultures agricoles stratégiques    Attaf copréside une séance de travail avec son homologue sénégalaise    Infrastructures routières: accorder une importance majeure au Grand sud    La rencontre du président de la République avec les chefs des partis politiques représentés aux Assemblées élues saluée    « Son application ne fera que renforcer l'Etat et protéger le citoyen de tout acte malveillant »    Mondial Para-athlétisme : Médaille de bronze pour Baka (1500m) et Bouchref    Mise à jour de la Ligue 1 Mobilis    US Souf : Six mois de suspension fermes pour le dirigeant Attoussi Belkhir    La Norvège va reconnaître l'Etat de Palestine à compter du 28 mai    La CPI doit également enquêter sur les ministres britanniques    L'entité sioniste persiste dans sa politique de profanation et de judaïsation de la Mosquée Al-Aqsa face au silence de la communauté internationale    Le HCLA célèbre la littérature pour enfants    Poursuite des campagnes d'hygiène et de propreté en prévision de la saison estivale    Saisie de 7,920 capsules de psychotrope et arrestation de 7 individus    Ouverture à Alger de la 2e édition    Le projet d'extension de l'aérogare réceptionné    Ouverture du 16e Salon national des arts plastiques    "Zawaya", nouvelle plateforme électronique dédiée aux productions cinématographiques et télévisuelles algériennes    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 27 juin 2024    « c'est ainsi que La Bataille d'Alger nous inspire ! »    Le Président Tebboune rencontre les chefs des partis représentés au sein des Assemblées élues    Le président de la République rencontre les chefs des partis politiques représentatifs au sein des Assemblées élues    Message de condoléances du Président Tebboune    Le pouvoir politique US des deux poids, deux mesures….    Palestine. Mieux vaut tôt que jamais    Le droit de massacrer, de Sétif à Gaza    Megaprojet de ferme d'Adrar : « elmal ou Etfer3ine »    Témoignage. Printemps Amazigh. Avril 80    Le Président Tebboune va-t-il briguer un second mandat ?    L'imagination au pouvoir.    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    Ils revendiquent la régularisation de la Pension complémentaire de retraite: Sit-in des mutualistes de la Sonatrach devant le siège Aval    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Heurts entre Algériens et Chinois à Bab Ezzouar : Le quartier « Chinatown » en état de siège
Publié dans El Watan le 06 - 08 - 2009

Visiblement, la cité de Boushaki, à Bab Ezzouar, est l'un des endroits les plus surveillés d'Alger depuis que des heurts ont éclaté, lundi dernier, entre Algériens et Chinois. Jusqu'à hier, le quartier est patrouillé par les véhicules de la police judiciaire qui guettent le moindre mouvement qui risque de replonger le « quartier chinois » dans la violence. On dirait un état de siège.
D'habitude la cité, qui abrite des magasins et des commerces de gros, grouille de monde, mais depuis trois jours, point de commerce, point de clients, les ruelles sont désertes. Les locaux de commerce, appartenant en majorité à des Chinois, ont baissé rideau. Ils ne sont pas en grève, mais contraints de le faire, sinon ils risquent de les voir saccager par leurs voisins algériens. Non seulement leurs locaux restent fermés, mais eux aussi ne sortent pas de leur domicile. Ils vivent « un couvre-feu » permanent, car ils « encourent le risque d'être agressés », assure un habitant du quartier. La tension reste vive et les esprits sont loin d'être calmés. Même la virée du consul de l'ambassade de la République de Chine en Algérie, avant-hier au « Chinatown » de Bab Ezzouar, n'a pas réussi à ramener le calme ni celle du maire de la commune de Bab Ezzouar d'ailleurs. Rappel des faits : lundi dernier, une altercation entre un Algérien et un ressortissant chinois tourne à une rixe. Une bataille rangée en a suivi, opposant quelques dizaines de personnes dans chaque camp. Elle a provoqué des blessés de part et d'autre ; certains d'entre eux évacués en urgence vers l'hôpital Zmerli d'El Harrach. Et depuis, le « quartier chinois » s'est installé dans une zone de tension. Les raisons de ces affrontements restent à déterminer, une enquête de la police judiciaire est en cours.
Certains habitants vont jusqu'à exiger le départ des Chinois du quartier, évoquant « l'impossible cohabitation entre Algériens et Chinois après ce qui s'est passé lundi ». Mais tous les riverains ne sont pas forcément de cet avis. L'un d'entre eux n'a pas hésité à faire porter le chapeau de ce qui s'est passé à un commerçant algérien. Il assure que « ceux qui sont à l'origine de cette violence ne sont pas les Chinois, il s'agit d'un commerçant algérien qui avait provoqué un Chinois devant son domicile et ensuite ça a tourné au vinaigre ». « Depuis que les Chinois se sont installés dans la cité, nous n'avons jamais eu de problèmes avec eux, bien au contraire, grâce à eux la cité et tout Bab Ezzouar a connu un essor commercial », ajoute-t-il. Un autre habitant, qui a l'habitude de travailler avec les Asiatiques, abonde dans le même sens et affirme que ces derniers « respectent les mœurs des habitants du quartier et ils sont d'une conduite exemplaire, contrairement à ce qu'on raconte ».
Et d'ajouter : « C'est grâce à la présence des Chinois que beaucoup de gens d'ici ont pu construire leurs logements et monter des commerces. » En somme, les versions diffèrent et divergent, mais tous sollicitent l'intervention des pouvoirs publics pour faire régner la loi et mettre ainsi un terme définitif aux escarmouches au risque de voir le « Chinatown » de Bab Ezzouar « s'embraser ». Comme ils sont d'accord aussi pour éviter l'irréparable et faire la paix pour peu que chacun trouve son « compte ». Mais si l'origine des heurts reste à déterminer, il n'est pas exclu que l'élément central qui a allumé la mèche sont les rivalités entre commerçants. Il est vrai en effet que les Chinois pratiquent des prix défiant toute concurrence. Certains articles sont cédés à un prix cinq fois moins chers que ceux de leurs concurrents algériens. « Si ça continue comme ça, nous serons contraints de fermer nos boutiques. Nous sommes incapables de faire la concurrence avec eux », témoigne un habitant de la cité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.