Azzedine Mihoubi nouveau SG du RND    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Un pétrolier algérien contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Un accueil triomphal aux champions d'Afrique    Savoir goûter à la vie    Equipe nationale: Une progression remarquable    Un mort et deux blessés sur le 4ème périphérique    Bouira: 49,99% le taux de réussite au baccalauréat    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Le festival de la chanson oranaise revient    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Initiative du Forum de la Société civile : Un panel pour piloter un dialogue national    Coïncidant avec la finale de la CAN : Les marches populaires dans une ambiance de stade    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    CAN-2019: En fête, l'Algérie championne d'Afrique 29 ans après    Distinction : L'Algérien Bennacer élu meilleur joueur du tournoi    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Alger: 90 établissements hôteliers réceptionnés au cours des 3 prochaines années    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    Hadj Ghermoul libéré    Quatre narcotrafiquants arrétés    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    L'onction qui trahit la manœuvre ?    Pas de représentant algérien à la CAF    Arrestation des voleurs de portables en série    Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    Téhéran évoque des "accusations délirantes"    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    sortir ...sortir ...sortir ...    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Un navet en salade    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cherchell-7e édition des soirées de musique andalouse : Le duo Hamidou-Baâziz enflamme le public
Publié dans El Watan le 09 - 08 - 2009

Après Koléa et Tipaza, les journées de musique andalouse se sont dirigées vers la localité côtière de Cherchell. Pendant les saisons estivales, cette manifestation culturelle, consacrée à la musique andalouse et au hawzi, effectue sa tournée dans la wilaya de Tipaza, pour aller à la rencontre des familles.
Alors qu'au niveau du chef-lieu de la wilaya de Tipaza, c'est la direction de la culture qui se charge de l'intégralité de l'organisation des soirées, dans les deux autres villes, Koléa et Cherchell, c'est respectivement les associations « Dar El Gharnatia » et « Errachidia » qui s'occupent de la tenue des spectacles et de l'accueil des troupes musicales venues des autres wilayas du pays. La soirée-phare de la 7e édition des journées de musique andalouse de Cherchell, pour de nombreuses familles mélomanes, aura été celle où se sont produits l'association « El-Bachtarzia » de Koléa et le chanteur Hamidou. Le spectacle avait eu lieu dans la nuit du mercredi au jeudi dernier. Il s'est terminé presque à l'aube de jeudi.
La troupe musicale de Koléa « El-Bachtarzia » dirigée par le président de l'association, Yazid Hamoudi, a émerveillé l'assistance très nombreuse, composée essentiellement de femmes et d' hommes âgés. L'orchestre mixte d' « El-Bachtarzia » a l'habitude de se produire à Cherchell. Les 18 musiciens et musiciennes de Koléa ont entamé leur tour de chant d'une durée de 45 minutes par la touchiyate nouba Essoltane avant d'interpréter un Inkilabe raml maya Mane nouhibouhou, suivi par deux insirafates, bah istabari et Allah Allah achi dâani nâachik hou. Le docteur Harchi Nasr-Eddine, l'un des élèves de la troupe, interprèta dans le style haouzi des chansons qui ont fait tanguer l'assistance. Mohamed Yanina, l'un des transfuges du « Mouvement théâtral de Koléa » (MTK) fait aussi partie de l'association « El-Bachtarzia ».
Soucieux de la bonne qualité du son, Yanina bougeait dans tous les sens et s'approchait de temps à autre du technicien de la sonorisation, Mazari Mahmoud, l'ex-musicien pianiste du groupe de musique moderne « The Iol's ». « Cette fois-ci, nous murmure-t-il, la troupe va interpréter deux morceaux de style ‘'maghrébi'', spécialement pour vous avant de terminer », ajouta-t-il. Des chansons très appréciées d'ailleurs par le public. Il est 23h55. C'est à ce moment que le chanteur Hamidou, vêtu et chaussé tout de blanc, mandole à la main, fait son apparition sur la scène pour ne la quitter qu'à 2h00 du matin. En dépit de l'heure tardive, la cour du CEM Yamina-Oudaï n'a pas désempli. Le trac affiché en coulisse aura disparu au fil des minutes de sa présence sur la scène. Hamidou était accompagné par une brochette de musiciens dont la majorité était issue de l'association « Errachidia » : Kamel au violon, Mohamed Ou-Yahia au piano électrique, Abdelhafidh au banjo, M'hamed Larinouna au tar, Islam à la guitare, Kamel Sebagh au violon et bien d'autres qui se sont avérés des virtuoses, car Hamidou s'est produit pour la 1re fois en leur compagnie, face à une assistance qui connaît parfaitement le répertoire du chanteur. Hamidou s'est lancé dans une série de chansons de différents styles : l'andalou, le haouzi et le châabi. La chanson du défunt Guerrouabi, El Barah ; est l'une des chansons qui aura été interpêtée par l'artiste Hamidou et reprise en chœur par les familles qui ne cessaient d'applaudir, alors que les youyou fusaient de partout.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.