La lutte contre la corruption : Zeghmati déclare la guerre à la mafia    26e vendredi du Hirak: Les manifestants à Alger réitèrent leur attachement à leurs revendications    Affaire Hamel: Abdelmalek Boudiaf sous contrôle judiciaire, mise en liberté pour Bensebane Zoubir    USA : Le patron de la FTC pas opposé à un démantèlement des géants du numérique    Bourses : Les places européennes terminent en baisse    Russie : Comment expliquer l'absence inattendue de chaleur cet été ?    Répression de manifestants sahraouis à Laâyoune: L'usage excessif de la force par les forces marocaines dénoncé    Côte d'Ivoire : Vers la fin du procès Gbagbo à la CPI ?    Al-Aqsa: L'OLP avertit contre les conséquences des tentatives d'Israël de changer le statu quo    Ligue 1 (1ère journée) : Le MC Alger tenu en échec par l'AS Aïn M'lila    Guinée : L'entraîneur et le 1er vice-président de la fédération sanctionnés pour corruption    Khenchela: Le "Khliî" (viande séchée), une tradition qui résiste au temps à Tazghart    Education: La rentrée scolaire aura lieu aux dates fixées    Crise politique : La solution passe par une présidentielle à travers un dialogue "inclusif et constructif"    "Je reste attaché à la plateforme de Aïn-Bénian"    Mandat de saisie du pétrolier iranien relâché par Gibraltar    Air Algérie parmi les compagnies affichant le plus grand taux de retards    Un navigateur palestinien pour éviter les checkpoints israéliens    Infinix, les nouveaux Smartphones mis en lumière à Constantine    Le comité des sages installé    29 harraga interceptés en mer    Décès de 18 hadjis algériens    La conférence reportée au 24 août    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les états-Unis    NAHD : Un nul au goût de victoire    Les raisons du limogeage de la Juge d'El Harrach    SIDI BEL ABBES : Un octogénaire et sa fille meurent écrasés par un train    Le MCA rate son premier match    La peau de mouton, un patrimoine en perdition    Rabat prête à relever le défi    Des facilitations au profit des agriculteurs pour l'octroi des autorisations    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les USA    Belaili de retour à Angers? Le président du SCO dit non    Les Algériennes en stage à Blida    L'Unicef tire la sonnette d'alarme    Le pétrolier iranien "Grace 1" relâché    Des administrateurs pour assurer la gestion    Raids des forces de Haftar contre des aéroports civils    Appel à participation pour le 5e Grand prix El-Hachemi-Guerouabi    Ouverture du Festival du raï    Projection du documentaire "Tadeles''    Djam sélectionné dans la compétition officielle    Des soirées dédiées au monologue et à l'humour    MCO - USMBA: Commencer la saison par un succès    Sûreté de wilaya: Deux campagnes de sensibilisation sur le respect du code de la route    Pour le 26ème vendredi de suite: La mobilisation continue malgré la canicule    Le secteur de l'éducation renforcé par des infrastructures scolaires: 5 lycées, 30 groupes scolaires et 8 CEM pour la prochaine rentrée    L'armée se rapproche de la ville clé de Khan Cheikhoun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cherchell. Festival de musique andalouse
Clôture avec El Kaïssaria
Publié dans El Watan le 01 - 08 - 2005

L'association El Kaïssaria a clôturé ses soirées andalouses le 29 juillet dernier au sein du CEM Yamina Oudaï de Cherchell. C'est le cheikh Hakem Smaïl, accompagné par les musiciens de l'association El Kaïssaria, qui a achevé ce festival 2005, coïncidant avec le 11e anniversaire de cette association organisatrice de cette manifestation culturelle.
Surant toutes les soirées, la sonorisation avait trahi les troupes musicales, un impair qui avait irrité les mélomanes. D'ailleurs, l'une d'elles s'est complètement arrêtée en raison de la défectuosité de la sonorisation. L'association mixte El Gharnatia, qui s'est présentée avec 30 musiciens pour cette édition, s'est révélée la meilleure troupe, selon un cheikh qui n'a pas raté une seule soirée. Les musiciens d'El Gharnatia de Koléa se sont même permis d'interpréter des morceaux de musique qui n'étaient pas connus par de très nombreux mélomanes. Les jeunes musiciens de l'association Inchirah d'Alger, au nombre de 20, entre femmes et hommes, vêtus en habits algérois traditionnels, dirigés par leur maître Hani Smaïn, ont brillamment produit des chansons devant une affluence très nombreuse, séduite par le rythme musical qui se dégageait de la scène installée en plein air dans cette cour de l'établissent scolaire. Le cheikh, Nourredine Saoudi, en un véritable maestro, a réussi à interpréter à la perfection une nouba, et s'est même permis d'improviser durant quelques minutes des morceaux de musique. L'autre cheikh, Zerrouk Mokdad, en dépit de la défaillance technique de la sonorisation, a imposé ses prouesses artistiques, grâce à sa voix en or qui répondait au rythme de la composition musicale produite, face à des mélomanes exigeants. Le cheikh M'hmed El Annabi, déjà estimé et connu par le public, dégageait le bonheur et la joie de vivre en interprétant des chansons attendues par le public. Le répertoire de la musique andalouse est riche, chacune des troupes musicales invitées à ce festival avait produit des chants qui ont été appréciés par l'assistance. Ce qu'il y a lieu de retenir, en dehors de la mauvaise qualité de la sonorisation et parfois le non-respect du timing, c'est que de très nombreuses familles ont manifesté leur intérêt pour ces soirées de musique andalouse. L'ambiance était conviviale. Les animations culturelles nocturnes en période estivale font terriblement défaut. Le secteur culturel est trop timide ; les associations culturelles sont appelées à se manifester beaucoup plus au niveau des localités de la wilaya de Tipaza. Parmi les mélomanes, certains ne se sont pas empêchés de proposer au programme à l'avenir de la chanson chaâbi du terroir pour enrichir les moments culturels pendant ces instants de la saison estivale. Avec si peu de moyens mis à sa disposition, l'association El Kaïssaria de Cherchell a fêté son 11e anniversaire en musique andalouse durant 7 soirées, créant ainsi des moments de détente et d'évasion pour de très nombreuses familles qui ont choisi de rester ou de venir à Cherchell, pour oublier le stress quotidien. Déjà, l'autre association de la même ville, plus ancienne et plus connue, Errachidia, puisqu'il s'agit d'elle, s'apprête à entamer son festival à partir du 31 juillet, c'est une ambiance au chant andalou qui règne à Cherchell, pour le plaisir de ces populations qui ne demandent que cela dure encore, le temps de leurs vacances.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.