Des forces non-constitutionnelles gèrent le pays    ANNONÇANT SON SOUTIEN AU MOUVEMENT POPULAIRE : Bouchareb dit que le FLN est une victime    600 milliards de dollars : Mellah accuse Ouyahia    FCE : Haddad convoque un Conseil exécutif pour fin mars    LES SOUSCRIPTEURS DU LPA MONTENT AU CRENEAU : Un sit-in observé devant le siège de la wilaya    Les médecins marchent contre la prolongation du 4e mandat    Démission du président Nazarbaiev après près de 30 ans de pouvoir    Washington accuse la Russie et la Chine de menacer la paix dans l'espace    Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Deux matchs à huis clos pour l'AS Aïn M'lila    Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500 000 dollars d'amende    Apparition de 87 cas en milieu scolaire    Filets de poulet à la chapelure    Le logement rural groupé comme solution à la crise    La 51e édition de la Fête du tapis reportée sine die    La déveine de Lakhdar Brahimi    Comment a-t-on pu ruiner ce pays ?    Crise syrienne : Les dernières heures de Daech ?    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    «Boeing 737-Max 8» et «Boeing 737-Max 9»: Suspension des vols dans l'espace aérien algérien    La mobilisation ne faiblit pas: Blouses blanches et étudiants investissent la rue    Le président de la FOREM l'affirme: Il n'y a pas de société civile en Algérie    UNAF - Tournoi international U15: Coup d'envoi aujourd'hui au stade Ahmed-Zabana    Selon Ali Benflis: La lettre de Bouteflika «va au-delà des limites de la provocation et du défi»    Tébessa: Les devises flambent !    La Russie hostile à toute ingérence extérieure    Mise en vente des billets mercredi    Des matches risquent de toucher le fond    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    Livraison de 252 camions au MDN    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    60e Salon international du livre de Québec    Ouyahia dément    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Classement ITF Juniors: L'Algérien Rihane, désormais 109e mondial    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Le choix du destin de l'Algérie    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cherchell. Festival de musique andalouse
Clôture avec El Kaïssaria
Publié dans El Watan le 01 - 08 - 2005

L'association El Kaïssaria a clôturé ses soirées andalouses le 29 juillet dernier au sein du CEM Yamina Oudaï de Cherchell. C'est le cheikh Hakem Smaïl, accompagné par les musiciens de l'association El Kaïssaria, qui a achevé ce festival 2005, coïncidant avec le 11e anniversaire de cette association organisatrice de cette manifestation culturelle.
Surant toutes les soirées, la sonorisation avait trahi les troupes musicales, un impair qui avait irrité les mélomanes. D'ailleurs, l'une d'elles s'est complètement arrêtée en raison de la défectuosité de la sonorisation. L'association mixte El Gharnatia, qui s'est présentée avec 30 musiciens pour cette édition, s'est révélée la meilleure troupe, selon un cheikh qui n'a pas raté une seule soirée. Les musiciens d'El Gharnatia de Koléa se sont même permis d'interpréter des morceaux de musique qui n'étaient pas connus par de très nombreux mélomanes. Les jeunes musiciens de l'association Inchirah d'Alger, au nombre de 20, entre femmes et hommes, vêtus en habits algérois traditionnels, dirigés par leur maître Hani Smaïn, ont brillamment produit des chansons devant une affluence très nombreuse, séduite par le rythme musical qui se dégageait de la scène installée en plein air dans cette cour de l'établissent scolaire. Le cheikh, Nourredine Saoudi, en un véritable maestro, a réussi à interpréter à la perfection une nouba, et s'est même permis d'improviser durant quelques minutes des morceaux de musique. L'autre cheikh, Zerrouk Mokdad, en dépit de la défaillance technique de la sonorisation, a imposé ses prouesses artistiques, grâce à sa voix en or qui répondait au rythme de la composition musicale produite, face à des mélomanes exigeants. Le cheikh M'hmed El Annabi, déjà estimé et connu par le public, dégageait le bonheur et la joie de vivre en interprétant des chansons attendues par le public. Le répertoire de la musique andalouse est riche, chacune des troupes musicales invitées à ce festival avait produit des chants qui ont été appréciés par l'assistance. Ce qu'il y a lieu de retenir, en dehors de la mauvaise qualité de la sonorisation et parfois le non-respect du timing, c'est que de très nombreuses familles ont manifesté leur intérêt pour ces soirées de musique andalouse. L'ambiance était conviviale. Les animations culturelles nocturnes en période estivale font terriblement défaut. Le secteur culturel est trop timide ; les associations culturelles sont appelées à se manifester beaucoup plus au niveau des localités de la wilaya de Tipaza. Parmi les mélomanes, certains ne se sont pas empêchés de proposer au programme à l'avenir de la chanson chaâbi du terroir pour enrichir les moments culturels pendant ces instants de la saison estivale. Avec si peu de moyens mis à sa disposition, l'association El Kaïssaria de Cherchell a fêté son 11e anniversaire en musique andalouse durant 7 soirées, créant ainsi des moments de détente et d'évasion pour de très nombreuses familles qui ont choisi de rester ou de venir à Cherchell, pour oublier le stress quotidien. Déjà, l'autre association de la même ville, plus ancienne et plus connue, Errachidia, puisqu'il s'agit d'elle, s'apprête à entamer son festival à partir du 31 juillet, c'est une ambiance au chant andalou qui règne à Cherchell, pour le plaisir de ces populations qui ne demandent que cela dure encore, le temps de leurs vacances.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.