Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le vieux de mon village    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Un Palestinien tombe en martyr    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Identification des sites pour les investisseurs
Publié dans El Watan le 06 - 12 - 2011

L'intégration de l'aquaculture dans le processus de l'économie sectorielle, compte tenu des potentialités naturelles dont recèle notre pays, doit obéir à plusieurs phases. Au niveau de la wilaya de Tipasa, le chef de l'exécutif a instruit le directeur de la pêche de mener des actions afin d'identifier les zones d'activés aquacoles, pour épargner aux promoteurs la perte de temps dans la recherche des sites pouvant abriter cette activité. Les travaux sont en cours. Le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques, qui nous a dévoilé le schéma directeur du développement des activités de la pêche et de l'aquaculture, fait ressortir 450 sites propices à l'aquaculture et 53 zones d'activité de l'aquaculture (ZAA).
Ces dernières sont réparties sur 5 ensembles géographiques, en l'occurrence le littoral, les barrages et les retenues collinaires, les zones semi-arides et sahariennes, les zones des chotts et des sebkhas, les zones d'embouchure d'oued, les lacs, les marécages. Neuf filières d'activités aquacoles adaptées au contexte national avaient été relevées dans le cadre du développement. On peut citer entre autres la conchyliculture, la pisciculture marine, la pisciculture d'eau douce, la pêche continentale, l'algoculture, l'élevage de crustacés, la pisciculture ornementale. Bien entendu, des projets sont en phase d'exploitation. Trois projets de conchyliculture sont implantés dans les wilayas d'Alger et de Tipasa. Un projet de pisciculture marine en cages flottantes est implanté dans la wilaya de Tizi Ouzou, tandis que 2 projets de pisciculture marine dans des bassins existent déjà les wilayas de Boumerdès et Béjaïa.
En Algérie, on distingue 7 projets de pisciculture d'eau douce dans 6 wilayas (Bordj Bou Arréridj, Sétif, Ghardaïa, Saïda, Ouargla, Relizane). L'algoculture, notamment la spiruline, se trouve dans 2 wilayas, Tamanrasset et Mostaganem. Il n'en demeure pas moins que 5 bassins en dur sont inscrits dans le chapitre de la pisciculture marine au niveau de 4 wilayas (Oran, Tlemcen, Aïn Témouchent, El Tarf). Au total, 11 concessions avaient été attribuées pour la réalisation des projets de conchyliculture et de pisciculture dans certaines wilayas : Tipasa, Tlemcen, Mostaganem, Jijel, Béjaïa et Boumerdès.
Dans le volet de la recherche, de la formation, la démonstration et la vulgarisation, la wilaya de Tipasa compte un établissement conchylicole, une ferme d'élevage de poissons marins et un centre de pêche continentale.
Deux fermes d'élevage de poisson d'eau douce se trouvent dans les wilayas de Aïn Defla et de Béchar.
Deux fermes d'élevage de crevette sont implantées dans les wilayas de Skikda et Ouargla. S'agissant des intrants de production (naissains et alevins, les aliments, les équipements, etc.), 5 fermes dotées d'écloseries de poisson d'eau douce existent déjà dans les wilayas de Aïn Defla, Ouargla, Ghardaïa et Saïda, et 6 fermes dotées d'écloseries de poisson marin sont localisées dans les wilayas de Tizi Ouzou, Tipasa, Oran, Tlemcen, Aïn Témouchent.
C'est dans les wilayas de Sétif et Sidi Bel Abbès que se trouvent les 2 closeries mobiles d'une capacité de production de 40 millions d'alevins. Avec ces projets implantés à travers les différentes wilayas du pays, l'Algérie compte produire avant 2014 dans le secteur de la pisciculture marine un volume de 22 000 tonnes, 400 tonnes de crevettes marines, une production de 400 tonnes dans la conchyliculture et 4000 tonnes dans le domaine de la pisciculture d'eau douce. En outre, un projet déjà existant dans la wilaya de Tipasa prévoit une production annuelle de 400 tonnes de moules.
Même les fellahs ont adhéré à cette nouvelle initiative qui consiste à élever le tilapia dans les bassins d'irrigation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.