Crise politique et dialogue national: Une liste et des couacs     22ème vendredi de protestation: «Pas de dialogue sans la libération des détenus d'opinion»    Affaires Haddad et Tahkout: Ghoul en prison, Zoukh sous contrôle judiciaire    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Sénégal 0 - Algérie 1: Héroïques jusqu'au bout    Analyse - Un cocktail à l'algérienne    Comment ils ont joué    Bac: un taux de réussite de 49,06%    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Edition du 20/07/2019    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Le «Hirak» se hisse au sommet de l'Afrique des peuples !    6.800 agents et 25 laboratoires en alerte    Position du Collectif de la société civile du dialogue national    Le peuple tient le cap    Dix personnes incarcérées    Un intérêt soutenu pour la filière blé    Le groupe Sonelgaz accompagnera le programme national    Plusieurs vétérinaires pour le contrôle de la vente et de l'abattage    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Les téléspectateurs toujours emballés    Lancement de la 2e phase qualificative    Le casse-tête des médecins spécialistes    Entre satisfactions et défaillances…    Un diplomate turc tué à Erbil    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de véhicules    PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chronologie des réactions officielles
Publié dans El Watan le 09 - 12 - 2009

L'Algérie a choisi un mode de réaction totalement différent de celui adopté par l'Egypte dans la crise qu'alimente ce pays à cause d'un simple match de football, nous a déclaré hier une source à la présidence de la République.
Si jusqu'à présent, aucun officiel algérien n'est venu publiquement répondre à la dernière attaque diplomatique égyptienne, « la réponse prendra des formes adéquates dans l'intérêt de notre pays », précise un cadre au ministère des Affaires étrangères. Le secrétaire d'Etat chargé des Affaires juridiques, Moufid Chehab, a déclaré avant-hier : « Nous ne renverrons pas l'ambassadeur d'Egypte en Algérie s'il n'y a pas d'excuses ou de dédommagements pour les dégâts subis par les entreprises et le peuple égyptien. » Déjà, la meilleure réponse étant d'avoir maintenu Abdelkader Hadjar, ambassadeur au Caire alors que celui d'Egypte à Alger a été rappelé par son pays le 19 novembre dernier. Et à Chakib Khelil, ministre de l'Energie de déclarer que les relations entre les deux pays « s'améliorent », lors de sa visite, vendredi dernier, au Caire pour la réunion de l'Opaep. Mieux encore, une compagnie mixte verra le jour avec pour nom « Séléné Petroleum » comme pour démontrer que la raison l'emporte sur la passion.
Mais aussi la symbolique étant très forte dans le choix du nom de cette entreprise. Séléné, fille de Cléopâtre l'Egyptienne, avait été épousée par le roi algérien Juba II, les deux étant enterrés dans ce qui est connu aujourd'hui sous l'appellation « Tombeau de la Chrétienne » à Tipasa (Algérie). Pourtant, l'opinion nationale, d'une manière générale, juge encore que les réactions des officiels algériens ne sont pas à la hauteur des attentes. Or, la position algérienne n'avait jamais cessé d'accompagner la suite des évènements. Trois ministres, Mourad Medelci, Hachemi Djiar et Djamel Ould Abbès, respectivement des Affaires étrangères, de la Jeunesse et des Sports, et de la Solidarité nationale avaient assisté à l'entraînement des Verts au lendemain du caillassage du bus et à la veille du match au Caire. Présent au Caire dans le cadre de la réunion extraordinaire de la commission de l'initiative de paix arabe, Medelci avait fermement condamné l'agression contre les joueurs algériens et avait demandé à son homologue égyptien de prendre les « mesures nécessaires » pour assurer la sécurité des joueurs et du staff. Le président Bouteflika, dans un message, la veille du match retour au Caire avait bien choisi ses mots. « Le devoir me dicte d'être le premier de vos supporters pour vous encourager en toute circonstance », avait-il notamment mentionné.
Le secrétaire général du ministère, Madjid Bouguerra (actuellement ambassadeur), avait convoqué l'ambassadeur d'Egypte à Alger, auquel il avait demandé que « les autorités égyptiennes prennent toutes les dispositions nécessaires afin d'assurer la sécurité » des Algériens. Reste que la remarquable attitude officielle est celle prise par le gouvernement par le biais de Ahmed Ouyahia, Premier ministre, sous forme de communiqué. « Les capacités d'Air Algérie ont été mobilisées pour transporter les supporters du pays vers Khartoum. Les avions de transport de l'armée peuvent également être mobilisés si nécessaire. La population est invitée à continuer à manifester avec calme son soutien en Algérie à notre équipe nationale », mentionnait le communiqué entre autres mesures prises en ce temps-là. Une réponse claire alors que la veille, le Premier ministre égyptien, Ahmad Nazif, avait contacté son homologue algérien le pressant pour assurer la sécurité des Egyptiens en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.