Un 53e vendredi grandiose à Alger    TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l'interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.    Foot/Coupe arabe des nations U20: l'Algérie bat la Palestine 1-0    LE 22 FEVRIER DECRETE JOURNEE NATIONALE : 1er anniversaire du hirak, tout a changé    REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet prêt d'ici le début de l'été    EX-MINISTRES ET WALIS CITES DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION : La justice retient des charges contre d'anciens responsables    AIR ALGERIE : Le PNC décide la suspension de la grève    L'AVICULTURE EN CRISE : Le poussin ne trouve pas preneur à Tiaret    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    MOSTAGANEM : Le chef de cabinet de la wilaya placé sous mandat de dépôt    MASCARA : La BRI arrête 4 dealers à Tighennif    MASCARA : Un mort sur la RN 14    TIARET : Saisie de 195 kg de viande congelée impropre à la consommation    M'sila: inhumation du poète et chercheur Ayache Yahiaoui à Ain Khadra    Boxe/Tournoi pré-olympique: élimination de Sara Kali en 8es de finale    Tennis/Tournoi international ITF juniors: Matis Amier en finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    PSG: Cette grosse révélation dans le dossier Kylian Mbappé !    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    2020, an II de la nouvelle Algérie    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Une expulsion et des interrogations    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les Rouge et Noir renouent avec le derby    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le 1er festival de la musique symphonique au TNA : De la musique plein les oreilles
Publié dans El Watan le 15 - 12 - 2009

L'événement a été étrenné par un concert de l'orchestre symphonique national. Les Algériens n'ont guère démérité, prouvant que la musique symphonique n'a pas de nationalité et que même sous nos latitudes, jouer de la musique peut s'avérer facile pour celui qui s'y adonne avec le cœur.
Plusieurs extraits de pièces connues ont été joués par les musiciens de l'orchestre, placés sous la houlette de Zahia Ziouani, une algérienne qui a fait toute ses classes à Paris. Mozart, Verdi, Bizet ont été revistés à l'occasion du concert de mercredi. Les Noces de Figaro, Nabucco, Carmen, œuvres exigeantes de ces musiciens disparus, mais dont les œuvres éblouissent toujours, furent jouées par les musiciens qui se « sont fait accompagner », à l'occasion, par la chorale et la cantatrice Catherine Manandaza venue de France. Le commissaire du festival, Abdelkader Bouazzara, ne cachait pas sa fierté de voir pareil événement se dérouler en Algérie. Il fera savoir, dans l'allocution d'ouverture, que ce premier festival est un événement qui réconciliera le public algérien avec une musique savante qui n'a pas eu les faveurs, convenons-en, des pouvoirs publics.
Ziouani est de ces musiciens algériens qui veulent faire changer les choses. Titulaire de plusieurs premiers prix (alto, musique de chambre, etc.), et diplômée de l'université Paris IV Sorbonne, Ziouani, la musicienne de 9-3 (numéro du département de la Seine-Saint-Denis à Paris) a été sélectionnée pour étudier la direction d'orchestre auprès du célèbre Maestro Sergiù Celibidache, en France et en Allemagne, affirment les « biographes » de cette jeune musicienne qui en impose. Par sa manière de jouer toute particulière. Chef d'orchestre principal invité de l'Orchestre national symphonique d'Algérie, celle qui dirigeait depuis 1996 l'orchestre symphonique Divertimiento a été récompensée en 2007 pour son parcours au Sénat français dans le cadre des « Trophées de la réussite au féminin » du ministère des PME-PMI.
Parmi les moments forts qui marqueront son activité artistique en 2010 et 2011, Zahia Ziouani dirigera, insiste-t-on, un programme de musiques françaises à la tête de l'Orchestre symphonique Divertimiento, le mercredi 17 février 2010, à la prestigieuse salle de concert de la Cité de la Musique ainsi qu'au Théâtre national d'Alger (TNA) en avril 2010. Ce théâtre, dont les planches furent désertées durant longtemps, a vu le passage de nombreux musiciens de renom : chacun présente une touche toute particulière de son pays. Les nombreux invités y trouveront leur compte durant la semaine que durera ce festival, dont le TNA sera le « théâtre ». Le programme du festival comprend des conférences et des master-classes, en plus des hommages à des musiciens algériens connus sur la scène artistique en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.