Le Président Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    Révision constitutionnelle: les Algériens "face à leur destin"    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    La valorisation de l'œuvre de Mohamed, le Sceau des messagers, au centre d'une conférence    Bendouda : un plan précis en voie d'élaboration pour dynamiser les établissements culturels    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Covid-19 : neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Le terroriste Mustapha Derrar arrêté à Tlemcen    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Blocage    Pôles d'excellence    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Béni-Saf : La cimenterie continuera de polluer pour raison de rentabilité
Publié dans El Watan le 25 - 07 - 2014

En effet alors que l'arrêt de l'usine de Béni-Saf ne peut actuellement impacter négativement l'approvisionnement des chantiers comme auparavant, SCIBS, la société propriétaire à hauteur de 65%, et le groupe Pharaon, son partenaire saoudien à35%, n'ont pas jugé utile de réaliser l'installation d'un quatrième et dernier filtre à manche devant éradiquer définitivement la pollution atmosphérique qui empoissonne depuis des décennies l'existence des Béni-Safien et de leur environnement.
Trois autres filtres avaient été installés fin 2013 en remplacement des obsolètes électro-filtres qui équipaient l'usine. Le quatrième, bien qu'acquis, devra attendre son installation pour des raisons jugées révoltantes par d'aucuns des Béni-Safiens. En effet, selon diverses sources concordantes, une nouvelle équipe de managers a été installée à la tête de SCIBS par Pharaon qui a la haute main sur le management de l'usine.
Cette équipe a demandé à n'être pas comptable dans sa gestion du manque à gagner, soit 30 millions DA/jour, qui résulterait de l'arrêt technique nécessaire pour assurer le changement de filtre.
Plutôt qu'abonder dans ce sens, et tempérer l'ire des responsables de l'environnement, SCIBS a procédé à de menus entretiens et invité une commission de wilaya à un contrôle en vue d'obtenir son aval le report de l'installation du dernier électro-filtre jusqu'au premier semestre 2015, à un moment où d'autres opérations d'entretien des équipements sont programmées et qui elles aussi nécessitent un arrêt technique. Pour rappel, les électro-filtres dont il est question devaient être installés en 2010 selon un engagement de SCIBS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.