Le spectre de l'inconnu    Taleb Ibrahimi revient avec une lettre    FLN: Des députés empêchent Bouchareb de tenir une réunion    Présidence du FCE: Moncef Othmani jette l'éponge et Hassen Khelifati se retire de la course    Chlef: Pas de problème d'eau cet été    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Ce qu'aurait pu être l'Algérie post-indépendance    Ligue 1 - Titre et relégation: Qui s'en sortira indemne ?    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    MC Oran: Le Mouloudia des grands rendez-vous    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Office de promotion et de gestion immobilière-OPGI: Des dispositions pour le recouvrement de plus de 70 milliards de créances    Répartis à travers trois sites de la daïra d'Aïn El-Turck: Les travaux des projets de réalisation de 1.420 logements à l'arrêt    Selon Gaïd Salah: L'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique»    Les colères algériennes    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le dossier du général Hassan transmis à Blida    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Un festival du malouf et du chaâbi à Annaba    Dans le désert des Berbères...    Avant-première de Hirafi    Transition politique : Toute nouveauté appelle l'angoisse…    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Commerce : Les prix des fruits et légumes toujours en hausse    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    CAN-2019 : La présélection de l'Afrique du Sud dévoilée    Les adhérents exigent le départ de Sidi Saïd    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Des milliers de travailleurs dans la rue à Tizi Ouzou    Le Hirak entre l'admiration et la peur    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    Le procès de Kamel "El bouchi" reporté au 19 juin    Pour une présidentielle dans 6 moi    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ES Sétif : Tous les voyants sont au rouge
Publié dans El Watan le 06 - 01 - 2019

Le onze sétifien s'est déplacé à Sidi Bel Abbès sans Djabou, Djahnit et Badrane. Les trois joueurs ne souffrent d'aucune blessure. Il ne faut plus cacher le soleil avec un tamis car les absents ont volontairement zappé le déplacement.
La non-perception de plus de quatre mois de salaire en est la cause. Détenteur pourtant d'un chèque, Djabou boudant les entraînements depuis plus de dix jours, n'a pas été payé, nous dit-on, depuis juin dernier. Se trouvant dans la même situation, le gardien Zeghba, dans l'attente de quatre mensualités, a, dans un premier temps, voulu emboîter le pas à ses partenaires. Il n'est revenu à de meilleures intentions qu'après l'intervention d'un dirigeant, qui aurait atténué la colère de certains cadres, et ce, par le versement de la prime du match de l'USMA.
Soulignons que le nerf de la guerre a fortement perturbé la virée de Sidi Bel Abbès, sachant que la délégation sétifienne, qui ne savait pas si Zeghba allait être du voyage ou pas, a failli, nous dit-on, rater jeudi le vol régulier Constantine-Oran. Souffrant de blessure, Aiboud n'est pas mieux loti. Le nouveau taulier du onze sétifien attend lui aussi de percevoir son dû depuis quatre mois.
En perdurant, la crise financière ne va pas remettre en cause certains acquis, mais risque d'emporter avec elle toute une institution faisant face à d'inextricables problèmes de dettes et de salaires impayés. En parlant de dettes, le cas d'Amada dans l'attente de 25 millions de dinars se complique et empoisonne la vie à un club se trouvant plus que jamais dans de beaux draps, pour ne pas dire en danger.
Pour ne pas perdre neuf points et mettre en péril la vie d'un patrimoine collectif, il est grand temps de régler cet épineux problème. D'un côté purement technique, le renforcement attendu de l'effectif tarde à venir. Annoncés depuis belle lurette, les deux Nigérians se font toujours désirer. Le cas Saad qui aurait rencontré et promis à Zekri de revenir demeure en suspens, tout comme le troc conclu avec l'USMA qui va céder Chafai contre Djahnit.
Pour désamorcer cette bombe à retardement, on a appris que les deux sponsors majeurs du club, à savoir KIA et Ooredoo, ont accepté d'avancer la deuxième tranche du contrat liant les deux entreprises à l'Entente de Sétif ayant plus que jamais besoin du parrainage d'une entreprise publique, promis un certain 1er novembre 2014, juste avant la finale retour de la Ligue des champions d'Afrique, ESS-Vita Club. Faisant dans le favoritisme, les pouvoirs publics sont non seulement interpellés mais doivent venir au secours d'un géant aux pieds d'argile.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.