Décès de quatre médecins du Coronavirus: le Président Tebboune adresse ses condoléances    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Covid-19 : mobilisation d'un plus grand nombre de lits dans les hôpitaux    Covid-19: confinement partiel dans les communes d'El Kala et d'Echatt à la wilaya d'El Tarf    Faut-il avoir peur de la seconde «ouhda» ?    Le ministre des Ressources en eau dévoile la directive du président    9 juillet 1962    Benrahma et Brentford à deux points des barrages    Chelsea chasse Leicester du podium    Se sauver ou sombrer    Rachad, les harragas et la décennie noire    «La perte du goût et de l'odorat sont deux symptômes du Covid-19»    «La sensibilisation et le confinement ciblé des zones endémiques sont la clé pour contenir le Covid-19»    Le barrage de Boukourdane face aux aléas du déficit hydrique    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Papicha de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Lancement prochain de la dernière phase de l'aménagement de la Maison de la culture    Pour quelle réorganisation territoriale ?    Accablant réquisitoire    La FAF tranchera le 15 juillet    Me Meftah : "Deux procès contre Hannachi sont programmés pour le 27 juillet"    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    Cap sur un nouveau plan de relance    Climat: nouvelle hausse des températures jusqu'en 2024, selon l'ONU    Perspectives moroses pour l'économie algérienne    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Boukadoum met en garde contre la gravité de la détérioration de la situation en Libye    54 infractions à la législation forestière enregistrées    10 décès et 469 nouveaux cas en 24 heures    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    Le Burkina pris dans une spirale de violence    Nos prénoms dissimulent tant de guerres et tant de conflits !    "Hourof El Jenna", un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Installation de Mohamed Boukerras au poste de Directeur général de l'ISMAS    Installation du comité d'évaluation des œuvres des candidats au concours du "Prix Ali Maachi" pour les jeunes créateurs    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Azazga : Electro-industries dans la zone des turbulences    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Le passeport Algérien toujoura a la traine    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi Ouzou : Grève des étudiants
Publié dans El Watan le 21 - 01 - 2016

L'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou a été paralysée, hier, par une grève générale à l'appel de la coordination des étudiants. La communauté estudiantine a, après un rassemblement à l'intérieur de l'enceinte du campus de Hasnaoua, investi la rue pour bloquer la voie publique. «Nous dénonçons la violence structurée au sein de l'université qui vit un marasme permanent.
Nous sommes aussi contre l'exclusion, sans motif, des syndicalistes», clame un représentant des étudiants qui nous a fait remarquer que la situation de la communauté estudiantine est de plus en plus intenable, notamment sur le plan sociopédagogique. «L'administration refuse d'ouvrir les portes du dialogue. Les maintes demandes d'audience adressées au recteur sont restées, à ce jour, lettres mortes.
C'est une forme de remise en cause des comités autonomes. Donc, aujourd'hui, le recteur doit prendre ses responsabilités devant une situation alarmante», a déclaré un autre étudiant devant une foule qui répliquait par «Recteur dégage !» et «Non à la violence à l'université». Puis, après avoir occupé la rue, les protestataires se sont dirigés vers le rectorat pour fermer la porte de cette administration.
«Nous lançons un appel aux enseignants et travailleurs de l'université à se joindre à notre mouvement de protestation, afin d'isoler l'administration qui refuse le dialogue et qui fait dans une fausse interprétation de la réglementation sous prétexte de l'autonomie d'action. Il faut l'union de toutes les franges de la communauté universitaire pour faire entendre notre voix», enchaîne le même intervenant.
Par ailleurs, le rassemblement des étudiants au niveau du campus de Hasnaoua a été appuyé par une grève qui a paralysé pratiquement toutes les facultés. Rappelons aussi que l'UMMTO connaît, depuis le début de l'année universitaire en cours, plusieurs mouvements de protestation comme celui entrepris également par les enseignants qui ont plusieurs fois investi la rue pour se faire entendre. Le 6 janvier dernier, une marche avait été organisée dans la ville de Tizi Ouzou à l'appel du Conseil national des enseignants du supérieur de Tizi Ouzou (Cnesto).
Les enseignants de l'UMMTO voulaient, à travers cette action, exiger, entre autres, «le maintien du programme présidentiel relatif au logement des enseignants, la mise en œuvre inconditionnelle du protocole d'accord signé par le Cnesto et l'administration rectorale, l'arrêt immédiat du harcèlement administratif contre les enseignants en général et les syndicalistes en particulier». «Pour la suprématie du scientifique sur l'administratif» et «pour la sauvegarde de l'université», avaient-ils aussi scandé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.