Le Président Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    Révision constitutionnelle: les Algériens "face à leur destin"    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    La valorisation de l'œuvre de Mohamed, le Sceau des messagers, au centre d'une conférence    Bendouda : un plan précis en voie d'élaboration pour dynamiser les établissements culturels    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Covid-19 : neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Le terroriste Mustapha Derrar arrêté à Tlemcen    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Blocage    Pôles d'excellence    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Expertise des immeubles aux alentours du tracé du métro
Travaux d'extension vers la place des Martyrs
Publié dans El Watan le 05 - 04 - 2010

L'Entreprise du métro d'Alger (EMA) a publié, ces derniers jours, un avis à la population l'informant que des expertises menées par le CTC (LCTE) seront lancées.
Des expertises d'immeubles se trouvant aux alentours du tracé du métro d'Alger, dans les communes d'Alger-Centre, La Casbah et de Bab El Oued seront « prochainement » lancées. L'Entreprise du métro d'Alger (EMA) a publié, ces derniers jours, un avis à la population, l'informant que des expertises menées par le CTC (LCTE) seront lancées en prévision du début des travaux de la ligne place Emir Abdelkader-place des Martyrs. Aucune autre explication n'est donnée sur le début du projet, sa consistance et les procédures que mènera le CTC-Centre, chargé de l'expertise des immeubles. Les services techniques des APC, du moins ceux d'Alger-Centre, ne sont pas associés à l'opération. Les avis, publiés dans un seul organe de presse, ne sont pas placardés à l'entrée des immeubles, sur les places publiques ou encore au niveau du siège des APC ciblées.
« Les habitants ne sont pas suffisamment informés. Ils voient des équipes s'affairer aux alentours de leurs immeubles. Ils ont même entendu que des opérations de démolition toucheraient certains bâtiments qui sont pourtant très solides. L'extension du métro vers la place des Martyrs ne semble pas plaire à beaucoup d'habitants d'Alger, déjà fragilisés », nous informe une source au niveau de l'APC d'Alger-Centre qui regrette que ces opérations soient menées « avec une telle célérité et sans que la population des quartiers ou leurs représentants ne soient associés ». Les riverains assistent à des « opérations de sondage de sol » au niveau des rues Larbi Ben m'hidi, Debbih Cherif et à proximité du marché couvert Bouzrina (ex-rue de La Lyre, La Casbah), sans connaître exactement le but. La première phase du projet de la ligne 1, « Haï el Badr-Tafourah-Grande-poste » n'est toujours pas achevée.
L'ouverture ne se fera pas avant 2011
L'Entreprise du métro d'Alger a même lancé des avis d'appel d'offres pour l'extension du projet. Deux décrets exécutifs sont même parus dans le journal officiel portant sur des déclarations d'utilité publique des opérations d'extension de la réalisation de deux lignes du métro de la place Emir Abdelkader vers la place des Martyrs et de Haï El Badr vers Aïn Naâdja. Le premier décret exécutif indique que le caractère d'utilité publique concerne les biens, immeubles et/ou les droits réels immobiliers servant d'emprise pour l'extension de la réalisation de la première ligne du métro d'Alger de la place Emir Abdelkader vers la place des Martyrs.
Le groupement international d'entreprises, à savoir Andrade Guttierez (Brésil), Zagope (Portugal), Texeira (Portugal) et Gesi-Tp (Algérie), qui a remporté le contrat d'un montant de 11,4 milliards de dinars, s'est engagé à livrer le projet dans un délai de 42 mois, après l'attribution définitive du marché qui doit être validé par la Commission nationale des marchés publics. Selon des sources à l'EMA, cette ligne, en plein centre d'Alger, traverse des « terrains difficiles, entourés d'habitations vétustes datant de l'époque coloniale ». Au ministère des Transports qui a centralisé l'information du projet, c'est toujours le black-out. Nos tentatives d'avoir plus de détails sur les expertises des immeubles au niveau de la direction de la communication sont restées vaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.