Divergences, contradictions jusqu'où    En marge de l'installation de la nouvelle présidente du Conseil d'Etat : Zeghmati s'attaque à la corruption dans l'administration    Métaux précieux : Les Russes vont-ils remplacer leurs épargnes en dollar par l'or ?    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Objectif de la participation algérienne (JA 2019): Rester sur la dynamique de Brazzaville    2eme journée de Ligue 1: Qautre matchs au menu ce lundi    Tension sur le pain    Bouchons monstres à Alger    Karim Younes rugit    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    Ooredoo rassure ses clients    "C'est la mauvaise gestion", selon le ministre    Le plasticien Mohammed Bakli expose à Alger    Protection à vie pour les magistrats militaires    La rencontre vise l'élaboration d'une feuille de route consensuelle    8 milliards de dinars pour acheminer l'eau du barrage de Beni Haroun    Volley : le Six algérien au Maroc pour conserver son titre    Casoni regrette l'inefficacité offensive face à l'ASAM    Le MCO bat l'USMBA    63 individus arrêtés à Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam    Les prix à la merci des conflits sino-américains    ORAN : Des harraga Algériens et Marocains interceptés au large    AIN TEMOUCHENT : Crime crapuleux à la plage de Bouzedjar    EDUCATION : Vers l'enseignement de l'anglais dès le primaire    Dialogue : le Panel, une machine à recycler les soutiens de l'ancien régime    28 hectares de forêt ravagés par les incendies    Paul Put et le 1er vice-président de la Feguifoot sanctionnés pour corruption    Le pétrolier iranien "Grace 1" fait du surplace à Gibraltar    La bande de Ghaza ciblée par des tirs d'un avion israélien    Les séparatistes se retirent de certaines positions à Aden    Rahabi dit non    Benlameri boycotte l'entraînement    Un nouveau décès parmi les hadjis algériens    Des communes croulent sous les détritus    Le FC Barcelone décapité d'entrée à Bilbao    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Béjaïa : polémique autour d'un festival culturel    La révolution du Hirak du 22 février 2019 : archéologie et prospective    Sortie de Taddart, le nouvel album de Djaffar Aït Menguellet    La comédie musicale Notre-Dame de Paris séduit Pékin    En une année: Près de 800 harraga algériens ont débarqué sur les côtes italiennes    Réforme du bac, anglais au primaire: Des syndicats sceptiques    USA : Le patron de la FTC pas opposé à un démantèlement des géants du numérique    Répression de manifestants sahraouis à Laâyoune: L'usage excessif de la force par les forces marocaines dénoncé    Bourses : Les places européennes terminent en baisse    Crise politique : La solution passe par une présidentielle à travers un dialogue "inclusif et constructif"    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les états-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus d'un million de manifestants à Alger : « Le peuple veut que vous dégagiez tous ! »
Publié dans El Watan le 12 - 04 - 2019

Des marées humaines ont submergé aujourd'hui le centre d'Alger. Les manifestants exigent, pour le 8e vendredi de suite, « le départ de tout le régime ». Une revendication jugée « irréalisable » par le chef d'état-major de l'armée, Ahmed Gaid Salah…
Dès la fin de la prière de vendredi, des processions interminables de manifestants venus de tous les quartiers de la capitale, convergent vers le centre de la ville, armés de drapeaux, de banderoles et de pancartes des plus variées. Ceux venus du côté de Bab El Oued ont été empêché par la police de prendre la route du front de mer où se trouvent les sièges des deux chambres du Parlement. Ils ont été contraints de prendre la rue Bab Azzoune en scandant « Peuple éduqué et un Etat mal élevé ».
14h00. Les alentours de la grande poste débordaient d'hommes et de femmes de tous les âges, dont des enfants et des bébés. « Bensalah, dégage, Bedoui, dégage, Belaiz, dégage ! » scandent la foule immense parée de drapeaux algérien, amazigh et même palestinien. Les Algériens ont fait preuve, une nouvelle fois, d'une grande créativité dans la confection des slogans agrémentés de caricatures de poèmes et autres citations. « La liberté n'a pas de sens dans un pays où le criminels sont libres , « non à la confiscation de la volonté populaire » et « l'armée est issue du peuple, les autres dégagez ! », dénonce-t-on sur des pancartes. Une large banderole suspendue au dessus des locaux de l'OPU à la place Audin signale : « Halte au mépris ». Pas loin de là, un canon à eau de la police arrose la foule qui, malgré la provocation, a su garder son calme « Silmya, silmya (pacifique) », ont répondu les manifestants. A la rue Didouche Mourad, des jeunes défilent en tenu de prisonniers, pour exiger « le jugement des membres du gang du Said (Bouteflika) ».
La gigantesque manifestation n'a pas oublié les martyrs de la guerre de libération à l'exemple de Benmehidi, Abane, Amirouche et Benboulaid dont les portraits étaient présents en force au dessus de la foule. Les portraits de Ché Guévara et de Lounès Matoub n'ont pas été en reste.
Les représentants du régime (Bedoui, Belaiz, les partis FLN et RND ainsi que Gaid Salah) ont été tous décriés mais Bensalah, intronisé chef de l'Etat, a eu la part belle de la colère populaire qui l'a qualifié de « traître ».
A 16h, la rue Hassiba est bondée de manifestants qui convergent vers la Grande poste. Parmi eux figurent de nombreux supporteurs du club d'El Harrach qui chantaient « si nous étions heureux dans notre pays, nous irons pas émigrer clandestinement (harrga) ».
A 17h15, les rue d'Alger vibrent toujours au rythmes de « Echaâb yourid tetnahaw gaâ (le peuple veut que vous dégagiez tous ! » et du chant ” la casa d'El Mouradia”.
Les gigantesques manifestations, qui ont eu lieu aujourd'hui à travers toutes les villes du pays, sont un message fort destiné aux détenteurs du pouvoir, pour les amener à répondre favorablement aux revendications de millions d'Algériens qui exigent un changement radical du système.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.