Urgence au dialogue consensuel    L'ancien officier supérieur, Mohamed Khalfaoui estime : "Nulle sortie de crise n'est envisageable sans dialogue et mutuelles concessions"    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Djellab : "L'Algérie mise sur la coopération avec les pays de l'Afrique et du nord de la Méditerranée"    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Le combat des étudiants continue    Bensalah inaugure la 52e édition    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Nouvelles déclarations de Gaïd Salah    Début des inscriptions le 20 juillet    6 lourds griefs retenus par le Tribunal    La première déclaration de Soudani après sa signature à l'Olympiakos    AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    17e manifestation des étudiants: La mort de Morsi renforce la conviction d'un Etat civil    Rien que la présidentielle...    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «Piratage de l'esprit»    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Cherif El-Ouazzani s'interroge ...    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    «Il est parti sans raison particulière»    Jean-Christophe Hourcade, nouveau préparateur physique    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Nouvelles de l'Ouest    Trois candidats exclus pour fraude    102 élèves ont obtenu 10/10    Un candidat devant la justice    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Une bonne nouvelle enregistrée lors du dernier entrainement des Verts à Doha    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un vent de colère souffle sur Sidi Bel Abbès
Mauvaise gestion des affaires publiques
Publié dans El Watan le 07 - 05 - 2019

Les portes d'entrée de plusieurs sièges d'APC de la wilaya de Sidi Bel Abbès ont été, durant ces dernières 48 heures, emmurées ou cadenassées par des citoyens en colère.
Ce vent de colère qui s'est répandu dans des communes proches du chef-lieu de la wilaya, est essentiellement généré par un sentiment d'injustice quant à l'accès à l'emploi et au logement. Dans la localité de Bouaiche, à environ 15 kilomètres à l'est de Sidi Bel Abbès, les habitants ont dénoncé énergiquement, dimanche, la liste des bénéficiaires de logements sociaux.
Après avoir tenu plusieurs rassemblements de protestation, des centaines de personnes se sont dirigées vers l'annexe de l'APC pour réclamer l'annulation de la liste des bénéficiaires. «Il est clair que la volonté d'opprimer les plus démunis subsiste encore chez beaucoup de responsables locaux. Nous rejetons toutes formes d'injustice et réclamons de la transparence et de l'équité dans la distribution des logements sociaux», ont affirmé à El Watan des habitants de cette localité.
A Belarbi, localité située à une dizaine de kilomètres, des habitants ont cadenassé, samedi, l'accès principal au siège de l'APC et déployé plusieurs banderoles et pancartes appelant les autorités locales à relancer certains projets de développement. Ils ont également investi la rue en signe de protestation contre la marginalisation et l'isolement de leur commune.
A Hassi Daho, Amarna, Mestfa Ben Brahim et Hassi Zahana, les contestataires ont quasiment emmuré, à l'aide de briques et de ciment, les accès aux sièges d'APC durant les derniers jours. L'illégitimité avérée et actée de beaucoup de P/APC a mis à nu, depuis le 22 février dernier, les limites d'une «représentation» inopérante et issue de la fraude électorale planifiée par l'administration et les partis FLN et RND.
Au chef-lieu de la wilaya, des actions de protestation ont récemment été menées par les taxieurs des lignes inter-wilayas et des souscripteurs de logements désespérés de voir s'éterniser les chantiers de construction de différents programmes.
Les acquéreurs de logements AADL, livrés en mars dernier, ont également exprimé leur colère face aux nombreuses insuffisances constatées après la prise de possession de leurs logements. Ils ont d'ailleurs saisi les instances habilitées pour faire constater les «malfaçons» et le «bâclage» dans les travaux de réalisation sur le site de la route de Tessala.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.