PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le général à la retraire hocine benhadid restera en prison : La chambre d'accusation refuse sa mise en liberté provisoire
Publié dans El Watan le 23 - 05 - 2019

La demande de mise en liberté du général à la retraite, Hocine Benhadid, a été rejetée hier par la chambre d'accusation près la cour d'Alger, après examen de l'appel contre sa mise en détention provisoire, le 12 mai dernier par le tribunal de Sidi M'hamed.
Après la plaidoirie de son avocat, Me Bachir Mechri, pour une mise en liberté et du représentant du parquet qui a demandé la confirmation de la décision du juge, la chambre d'accusation a statué sur le maintien de la détention du général à la retraite. «Le juge d'instruction aurait dû déclarer le non-lieu ou renvoyer le dossier devant le tribunal, à partir du moment où il a achevé l'instruction la veille de l'examen de l'appel par la chambre d'accusation. Il y a une volonté délibérée de maintenir le général Benhadid en prison, malgré son état de santé.
Il n'arrive même pas à se tenir debout. Il est sur une chaise roulante et risque à n'importe quel moment d'y passer», nous dit Me Bachir Mechri. L'avocat estime, par ailleurs, qu'il défie le parquet général de trouver une seule phrase dans la lettre publiée le 25 avril dernier sur les colonnes d'El Watan, qui mérite la qualification d'«atteinte au moral des troupes».
Selon lui, «c'est le parquet général qui s'est autosaisi contre le général Benhadid,je reste persuadé que cette poursuite vise à discréditer le chef d'état-major de l'Anp et vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah. La lettre de Benhadid est une sorte de main tendue à ce dernier. Il lui a exprimé son souhait de l'aider à trouver une sortie à la crise politique que traverse le pays. Qu'y a-t-il de mal à faire des solutions politiques ? Tous les jours, de nombreux hommes politiques le font sans qu'ils ne fassent l'objet de poursuites. Pourquoi c'est uniquement Benhadid qui se retrouve en prison ?» Maître Bachir Mechri n'y va pas avec le dos de la cuillère. «Le général Benhadid subit de la hogra.
On l'a jeté en prison pour avoir exprimé une opinion. Aucune phrase dans le texte qu'il a écrit n'est dirigée contre le chef d'état-major de l'Anp. Bien au contraire. Il lui a rendu hommage de manière indirecte pour ses efforts et tendu sa main pour l'aider à faire sortir le pays de la crise. Il n'y a rien qui puisse porter atteinte au moral des troupes et je défie quiconque qui me prouve le contraire» souligne l'avocat. Il est à rappeler que le général Benhadid avait déjà été placé en détention au mois de septembre 2015, pour «entreprise de démoralisation de l'armée» avant d'être libéré provisoirement, en juillet 2016 à cause de la détérioration de son état de santé. Jugé le 22 mars 2018, il a été condamné à un an de prison avec sursis et à 20 000 DA d'amende par le tribunal de Sidi M'hamed à Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.