Louisa    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    Immobile égale le record de Higuain    Alger surprise par la liste de l'UE    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    Lancement aujourd'hui du «Mois du patrimoine immatériel» dédié au costume traditionnel    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    L'ADE et la Seaal s'expliquent    Le combat douteux du syndicat    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Les exploitants demandent le renouvellement de leurs contrats    Le gouvernement prend les devants    8 décès et 515 nouveaux cas en 24 heures    13 vols programmés pour ce mois d'août    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    "Le salut est ailleurs que dans la révision de la Constitution"    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    Souk Ahras : Sept communes touchées par les feux    Forêt de Baïnem: collecte de plus de 32 tonnes de déchets depuis le début du confinement sanitaire    Aïd el Adha : Plus de 10.000 commerçants non mobilisés ont assuré l'approvisionnement des citoyens    Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP, des actes prémédités    Le Président de la République présente ses condoléances à la famille de Saïd Amara    Nucléarisation rampante    CHEQUES ET LIQUIDITES    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    Protection des personnels de la santé: Les nouvelles mesures entrent en vigueur    Aménagement urbain: Un tableau foncièrement noir    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    Le Président de la République préside lundi une réunion du Haut conseil de sécurité    Crise politique en Tunisie : Nabil Karoui sauve la tête de Rached Ghannouchi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Yémen : Les séparatistes s'emparent de nouvelles positions
Publié dans El Watan le 21 - 08 - 2019

Les forces séparatistes du Sud yéménite se sont assuré, hier, le contrôle de deux quartiers généraux des forces du gouvernement dans la province d'Abyane, selon des médias. Un tel avantage s'ajoute à la prise, il y a plus d'une semaine, de la ville d'Aden, la capitale du Sud.
Cette opération, qui a vu le gouvernement céder de nouvelles positions, prolonge l'action militaire à Aden, la grande ville méridionale, d'où les séparatistes du Conseil de transition du Sud (STC) ont chassé des forces du gouvernement auxquelles ils sont pourtant théoriquement alliés face aux rebelles houthis. Elle intervient après le retrait des forces du STC de certains bâtiments publics d'Aden à la suite d'une médiation de l'Arabie Saoudite, qui conduit la coalition contre les Houthis au Yémen.
Les unités du STC n'ont en revanche pas cédé les positions militaires prises dans cette ville, siège du gouvernement yéménite depuis que la capitale Sanaa est sous contrôle des Houthis.
Les forces favorables à une indépendance du sud du Yémen ont encerclé le quartier général des forces spéciales du gouvernement à Zinjibar, capitale de la province d'Abyane, a indiqué hier sur Twitter le ministre de l'Information, Mouammar Al Iryani.
Le gouverneur de la province d'Abyane, Aboubakr Hussein, loyal au gouvernement, a déclaré plus tard avoir négocié, après des affrontements entre les deux parties, le retrait des 1100 hommes des forces spéciales basés sur place. Selon lui, les forces du STC se contentent d'encercler le quartier général après le départ vers une destination non précisée des forces spéciales.
Des affrontements ont eu lieu autour de la deuxième caserne encerclée, située à Al Kaud, à la frontière entre les provinces d'Aden et d'Abyane, qui abrite 350 hommes de la police militaire, selon le gouverneur. Les forces du STC ont ensuite pris le contrôle de la caserne, selon lui.
Des responsables du gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi ont condamné ces actions des forces séparatistes qui semblent vouloir prendre le contrôle de la province d'Abyane, après avoir assis leur présence dans celle d'Aden. «C'est une escalade injustifiée de la part des forces du STC qui sont soutenues par les Emirats arabes unis», s'est indigné sur Twitter le vice-ministre des Affaires étrangères, Mohammed Al Hadhrami. Il a fustigé les Emirats arabes unis pour leur soutien aux séparatistes : «Nous sommes contre la poursuite de l'aide financière et militaire des Emirats aux forces hors la loi du STC.»
Les Emirats et l'Arabie Saoudite constituent les deux principaux piliers de la coalition luttant contre les Houthis depuis mars 2015. Mais les Emiratis appuient le STC, tandis que les Saoudiens soutiennent le gouvernement de Hadi, qui s'est d'ailleurs exilé à Riyad. R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.