JSK: Les nouvelles recrues seront qualifiées face au Raja    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Le compte facebook du CNLD bloqué jusqu'au 22 octobre    Campagne de solidarité en faveur de Dahmani Nour El-Houda Yasmine    Les préparatifs vont bon train    Quel sort pour le projet ?    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    Karim Tabbou devant le juge aujourd'hui    «On peut faire encore plus mal»    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Hamroune : "Je serai prêt pour le match du CSC"    L'absence du wali inquiète la direction    Medouar est devenu "encombrant" pour la FAF    La saga des victoires    Abdelkrim Zeghilèche de nouveau devant les juges    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    Gâteau fondant aux poires    150 migrants secourus dans plusieurs opérations    4 idées pour pratiquer massages et gymnastique du visage    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Respect des délais d'achèvement des travaux    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Sonatrach est le nouvel actionnaire majoritaire de Medgaz    En réaction à l'appel du report des élections    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Renault reprendra en 2020    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





31e semaine de manifestation pacifique : Un vendredi particulier
Publié dans El Watan le 19 - 09 - 2019

Les Algériens s'apprêtent à vivre le 31e vendredi de marche pacifique pour un changement profond et total du système politique. Il s'agit du premier vendredi après la convocation du corps électoral pour une élection présidentielle fixée au 12 décembre prochain. De nombreux observateurs s'attendent à une très forte mobilisation des Algériens, ce vendredi, pour confirmer et maintenir leurs revendications.
Sur les réseaux sociaux, des campagnes ont été lancées pour sensibiliser les citoyens sur la nécessité de continuer à sortir les vendredis jusqu'à la pleine satisfaction des revendications du peuple, exprimées et maintes fois réitérées depuis le 22 février dernier. En effet, des appels anonymes sont lancés depuis plusieurs jours pour une plus grande mobilisation afin que les Algériens puissent faire entendre leur voix. Certaines pages sur Facebook les ont relayés. Ces appels invitent les Algériens des autres wilayas à venir marcher à Alger, pour «faire davantage pression sur le pouvoir».
Mais, le déplacement des Algériens vers la capitale risque d'être compliqué et surtout hautement risqué, après les instructions fermes données par le chef d'état-major de l'ANP à la Gendarmerie nationale afin d'empêcher les bus et autres véhicules d'accéder ce vendredi à Alger.
Les Algériens vont-ils sortir nombreux demain ? Pour les manifestants qui militent pour une période de transition, il s'agit d'un «grand test», d'une «épreuve supplémentaire» pour signifier clairement leur «rejet de l'élection» présidentielle.
Aussi, ce vendredi pourrait être déterminant pour la suite de ce mouvement révolutionnaire en ce sens qu'il intervient dans un contexte marqué par l'arrestation d'hommes politiques, de figures bien connues du hirak et de manifestants mis sous mandat de dépôt. Il faut rappeler que le 30e vendredi a été marqué par une plus grande mobilisation sur l'ensemble du territoire national. Les Algériens, sortis manifester, ont rejeté l'élection présidentielle et exigé la libération de tous les détenus politiques.
Le mouvement populaire pacifique a traversé, faut-il le rappeler, plusieurs épreuves depuis son début, le 22 février dernier. Ni le Ramadhan, ni les vacances, ni la chaleur de l'été n'ont eu raison de la détermination des Algériens d'aller vers un nouveau système politique. Ce 31e vendredi de marche sera donc à la fois décisif et particulier pour la suite du mouvement, après la mise en branle de la machine électorale. Le degré de mobilisation des Algériens pourrait également servir à des chefs de parti dans leur prise de décision quant à leur participation ou non au prochain scrutin présidentiel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.