Le Président Tebboune présente ses condoléances à la famille de l'avocate Terrafi Yasmine    Signature d'une convention entre le ministère des Affaires religieuses et l'ONPLC    Russie : Un conseiller du chef de l'agence spatiale russe arrêté pour «trahison»    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Abdelhak Lamiri: «L'idée de relance de l'économie n'a jamais vu le jour»    Constructions inachevées et non conformes aux permis de construire: Plus de 15.000 dossiers régularisés par les commissions des daïras    Les 13 manifestants acquittés    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Tiaret: Près de 1.800 logements attribués    DENSIFICATION    Oran: trois éléments de soutien aux terroristes arrêtés    Révision de la Constitution: Les propositions du MSP    Complexité insurmontable ?    Institut Cervantès: Un riche programme éducatif et culturel pour juillet    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Le Coram soutient 27 projets pour 150 millions d'euros    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Flambée des prix des climatiseurs    Le financement participatif bientôt opérationnel    Ouyahia et Sellal rejettent en bloc les charges retenues contre eux    Confinement de 13h à 5h pour 18 communes    Près de 300 migrants interceptés par la Turquie    Un sixième centre de dépistage mis en service à Oran    Réception prochaine d'un service des urgences médico-chirurgicales    Les commerçants tirentla sonnette d'alarme    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    "Le 7e art a permis un changement profond dans les révolutions"    Epopée d'un pays en construction    Eléments constitutionnels de "l'Etat démocratique et social"    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    L'UE réaffirme sa position de non reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    La Juventus pied au plancher, la Lazio au rattrapage    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    Enfin !    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Le ministre des sports répond a Taoufik Makhloufi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tébessa : La cueillette des dattes débute dans la région de Négrine
Publié dans El Watan le 27 - 10 - 2019

Gasbi, Laamari, Daglet Ouinis, Bedhmam ou encore Besra sont les appellations spécifiques de la région sud de Tébessa de différentes variétés de dattes que produit le palmier dattier des régions Négrine et Ferkane à 160 km de Tébessa.
Samedi dernier, les fellahs de la région ont exposé une partie de leur récolte au centre de formation de Négrine pour annoncer le début de la cueillette des dattes. Un rituel ancestral, qui débute à la mi-octobre et s'étend jusqu'au mois de décembre.
Durant cette période, les habitants se donnent rendez-vous aux pieds des palmiers, pour cueillir leurs dattes dans une ambiance d'entraide et de solidarité puisée du fin fond des traditions populaires de la région. «Durant plus de deux mois, les habitants vivent au rythme de la ‘‘Touiza'' pour cueillir à temps leur récolte», a précisé un des exposants.
Selon les planches explicatives, la récolte cette année sera très satisfaisante en quantité et en qualité comparativement à la saison phoenicicole écoulée et les prévisions avancent déjà la production de plus de 18 500 quintaux dont la moitié est d'une variété supérieure très prisée «Deglet nour». Cette légère hausse par rapport à l'année précédente était attendue par les agriculteurs, qui se disent «satisfaits» et leurs objectifs sont atteints dans leurs superficies phoenicicoles.
D'une part grâce aux aides de l'Etat, portant notamment sur l'extension des terres productives de cette culture, l'approvisionnement en plants pour une moyenne qui varie entre 300 et 400 palmiers dattiers par hectare, ainsi que la réalisation des réseaux d'irrigation agricole dans certaines palmeraies à Negrine, et d'autre part de l'entrée en production des jeunes plants du palmier «Al Jabar» dans les régions dites libres dans le cadre de la caisse nationale du développement agricole. Le palmier dattier est la principale richesse de Négrine.
Cette région du sud de Tébessa, située aux portes du désert, présente le lieu favorable de la culture du palmier dattier qui produit plus de 200 variétés. On dénombre plus de 38 000 palmiers dattiers répartis sur une surface phoenicicole dépassant les 580 hectares.
Et comme chaque année et afin de préserver cette culture, la direction des services agricoles en collaboration avec la conservation des forêts et l'institut national de la protection des végétaux lance en ce mois d'octobre une campagne de lutte biologique, pour plus d'oliveraies dans les régions de Negrine et Ferkane, contre certaines maladies parasitaires telles que «Boufaroua» et «Bayoudh», surtout que le vieillissement ne se guérit pas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.