Gaïd Salah: «Le complot a commencé en 2015»    Les étudiants toujours mobilisés    Dans le cadre d'une enquête anti-corruption: Rebrab incarcéré à la prison d'El Harrach    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour : CRB - CSC, aujourd'hui à 16h00 - Un duel ouvert à tous les pronostics    Football - Ligue 1: Les deux extrémités du tableau en ébullition    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les cinq victimes de l'effondrement de l'immeuble de la Casbah enterrées hier     Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelles de Jijel
Publié dans El Watan le 27 - 07 - 2010

Travaux publics : Le secteur se dote de nouvelles infrastructures
A l'instar des autres secteurs, celui des travaux publics a bénéficié de l'inscription de plusieurs opérations dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014. L'on retient, au titre d'une opération centralisée, la sécurisation de 11 ouvrages des travaux publics et la protection des sites stratégiques de la wilaya. Ainsi, 18 km de routes sont appelées à être réhabilités, avec la réalisation de nouvelles infrastructures routières sur 15 km pour un coût de 150 milliards de dinars. Six ouvrages d'art pour un montant global de 140 milliards de dinars sont annoncés dans le même cadre, lequel prévoit des études pour huit infrastructures du même type pour une enveloppe de 125 MDA (millions). Dans le volet entretien, 338 MDA sont dégagés pour des travaux de revêtement et d'entretien des RN sur une distance de 29 km. L'on prévoit également un budget de 79 MDA pour la sécurité routière, et 496 MDA pour les entretiens courants et la construction de trois maisons cantonnières. L'aérodrome Ferhat Abbas bénéficiera, quant à lui, de travaux de renforcement pour un montant de 150 milliards de dinars.
AEP à El Milia : Le calvaire au quotidien
La liste des quartiers restés sans eau depuis des semaines est longue. Pire encore, elle ne cesse de s'allonger pour inscrire d'autres quartiers, épargnés jusque-là par cette dramatique pénurie du précieux liquide qui dure depuis plus de trois semaines. Victime des robinets à sec en pleine canicule, la population de la ville d'El Milia n'a plus qu'à prendre son mal en patience ou courir, comble de l'humiliation, jerricans en main, derrière les citernes dans l'espoir de se procurer quelques litres d'eau potable. Pour tout argument face à cette situation intenable, on avance toujours, du côté de l'ADE, les mêmes motifs : panne des pompes et passivité des responsables locaux et ceux des services de l'hydraulique. Ces responsables sont accusés de non-implication dans le problème. Sur le terrain, rien n'a été entrepris pour épargner à la population cette souffrance face aux coupures récurrentes d'eau. Autre signe dénotant la gravité de la situation : dans certains quartiers des femmes en sont arrivées aux mains en se disputant les citernes-, lesquelles s'arrachent, au fait, comme des petits pains-, pendant qu'au siège de l'ADE, les mêmes scènes de grogne et de colère sont quotidiennement reproduites par des citoyens excédés par tant de misère. Cela dit, pour s'abreuver, l'on consent à payer une citerne d'eau 1000 DA. C'est l'ultime recours pour le commun des habitants de cette ville, coincée pourtant entre deux barrages : Beni Haroun et Boussiaba. La mise en service d'un château d'eau récemment réalisé dans le but d'améliorer la distribution d'eau, n'a pu voir le jour pour des raisons inconnues. Les gros budgets débloqués pour la rénovation des réseaux d'AEP n'ont pu, quant à eux, venir à bout des déperditions du précieux liquide, qu'on constate à chaque coin de rue. Pendant ce temps, la population continue de subir les aléas d'une situation honteuse qui semble s'inscrire dans la durée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.