Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ils sont au chômage depuis au moins trois mois : Les notaires stagiaires réclament leur agrément
Publié dans El Watan le 21 - 05 - 2020

Les notaires stagiaires de la promotion 2019-2020 réclament l'intervention du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, pour leur permettre d'ouvrir leurs offices.
Quelque 1500 notaires stagiaires ont passé un stage de formation théorique et pratique qui a duré une année (février 2019 au février 2020).
Le ministère de la Justice a exigé des candidats de démissionner de leur poste avant de passer le stage. «Durant cette année, les notaires stagiaires sont restés sans salaire et sans assurance, parce que le ministère de la Justice les a obligés à démissionner avant de commencer leur stage», s'offusquent les stagiaires dans un courrier adressé à la tutelle, dont El Watan détient une copie.
Selon les protestataires, après deux mois de la clôture du stage le 27 février 2020, leur situation est restée inchangée : ils n'ont obtenu ni leurs diplômes, ni les affectations, ni les agréments nécessaires à l'ouverture de leurs offices. Les protestataires réclament du ministre Zeghmati de prendre les procédures nécessaires (l'affectation et l'agrément) «dans les brefs délais» pour qu'ils puissent ouvrir leurs offices publics, vu que leur «situation financière est devenue catastrophique après la perte de leur poste à cause de la démission».
Dans une question orale adressée au ministre de la Justice, en date du 3 mai, le député et membre de la Commission des finances et du budget, El Houari Tighressi, a réclamé l'accélération des procédures d'agrément des notaires stagiaires pour qu'ils entament leur action, «d'autant que ces procédures durent longtemps, ce qui n'est pas dans l'intérêt des notaires stagiaires». «La non-affectation des stagiaires par vos services (ministère de la Justice) et l'absence d'agrément malgré l'achèvement de la période légale de stage ont accentué la souffrance (des stagiaires), surtout que la plupart sont des pères de famille et qu'ils sont aujourd'hui des victimes de la pandémie du Covid-19.
Ils réclament une issue rapide à leur affaire en accélérant l'octroi des agréments pour l'ouverture de leurs bureaux comme auxiliaire de la justice», insiste M. Tighressi.
La situation inédite provoquée par la pandémie du Covid-19 aurait été à l'origine du retard dans la prise en charge des revendications des notaires stagiaires, à en croire une source au niveau de l'administration de la justice. Sans vraiment convaincre les notaires stagiaires, qui exigent l'engagement rapide du ministre Zeghmati.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.