Produits pharmaceutiques: l'ARAV prescrit l'arrêt immédiat des campagnes publicitaires    Installation du comité d'évaluation des œuvres des candidats au concours du "Prix Ali Maachi" pour les jeunes créateurs    Révision des perspectives économiques africaines en 2020 : Le PIB de l'Algérie devrait se contracter de 4,4%, selon la BAD    Bordj Menaïel : Les souscripteurs Aadl 2 s'impatientent    Libye : Le chef de l'ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Benbouzid annonce la dotation de l'hôpital Dr Saadane de Biskra d'une machine PCR pour le dépistage de la Covid-19    Incendies de forêt : Tizi Ouzou, Béjaïa et Sétif les plus touchées à ce jour    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    L'ONU qualifie la pandémie de pire crise humaine et économique : Des décennies de progrès remises en question    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Affaire Tahkout : poursuite du procès jeudi avec les plaidoyers de la défense    Le Trésor public réclame plus de 300 milliards de DA de dommages et intérêts: 16 ans de prison requis pour Tahkout, 15 ans contre Sellal et Ouyahia    Dr Lyes Merabet: « Les citoyens sous-estiment le danger du coronavirus »    Dépistage de la Covid-19: Plaidoyer pour les tests rapides    Alors que 43 nouveaux cas ont été enregistrés, en 24h: 90 patients guéris du Covid-19 quittent le CHUO    FAF - Reprise du championnat: Décision finale dans une semaine    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Les walis entrent en action    Le Dr Berkani s'exprime    Le Trésor public réclame 309 milliards de DA à Tahkout et ses associés    Le président Tebboune préside une réunion de travail    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    «Les revendications politiques occultées»    Laskri annonce son boycott du congrès    Le MSP pour un régime parlementaire    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Visite du ministre de l'Industrie    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ES Sétif : Des contentieux en suspens…
Publié dans El Watan le 26 - 05 - 2020

Décidément le club phare de Aïn Fouara n'en finit plus avec les problèmes. Après l'affaire de l'enregistrement audio confiée à l'appareil judiciaire, l'Aigle noir est ébranlé par le chapitre Malick Touré.
Le Malien n'a pas vu un sou depuis plus de sept mois. Recruté à l'intersaison contre un salaire de 1,2 million de dinars, l'ex-joueur du MOB perçoit, à la signature d'un contrat de deux saisons, une avance de 3 mois. Important élément du onze sétifien, le joueur, ayant à son actif sept buts et de nombreuses prestations de premier plan, essaye de régler son problème, loin des feux de la rampe. Les innombrables relances du joueur buttent sur des promesses sans lendemain.
Ne pouvant prendre son mal en patience, le joueur, dont le comportement est digne d'un grand professionnel, met en demeure son employeur. Gardant en mémoire la gravissime affaire Amada, le club sétifien ne peut se permettre un autre «excès». Avant de faire appel à l'arbitrage de la commission des litiges de la FIFA, le manager adresse un dernier ultimatum de 15 jours. Pour faciliter la tâche à ses employeurs, le joueur serait disposé à faire l'impasse sur deux mois de salaire, soit la période d'inactivité générée par la pandémie de coronavirus. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, le contrat de Nabil Kouki et de son staff expire, le 31 mai courant.
Le sujet est en rade. L'absence de Kouki, coincé à Tunis à cause de l'épidémie, n'est pas une excuse pour mettre entre parenthèses un volet aussi important. Kais El Ghatasi, le préparateur physique, dont le travail n'a pas été altéré par le coronavirus, est interdit du banc de touche. Le bras de fer direction –Fares Belkheir (l'ex-préparateur physique) pas disposé à rompre son contrat sans la totalité de son dû, dont une bonne partie concerne la gestion de l'ex-président du club, Hacen Hamar, en est la cause.
N'ayant pas touché le moindre centime depuis des mois, les joueurs faisant contre mauvaise fortune bon cœur, s'impatientent, grincent les dents. Pour Azzedine Arab, le président du conseil d'administration de la SSPA/Black Eagles, la situation est compliquée : «A l'instar de nombreux clubs, notre trésorerie est au rouge. Malgré une situation financière des plus catastrophiques, nous allons régulariser Touré. On a trouvé un compromis avec son manager tunisien.
On signera un protocole d'accord ces jours-ci. Ne pouvant changer une équipe qui gagne, Kouki et ses collaborateurs poursuivront leur mission à l'Entente. Afin de régulariser les situations financières de Belkheir et des joueurs que je salue pour leur compréhension et sérieux, nous demandons l'intervention urgente des pouvoirs publics.
Pour atténuer les effets de la crise, la libération des 65 millions de dinars qui représentent les subventions de la commune, de la DJS et de la wilaya, devient une urgence absolue. La reconduction du sponsor de SCAEK pourrait être une autre sortie de crise», souligne non sans dépit le numéro un des Noir et Blanc…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.