Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Le projet de loi en débat au gouvernement    "Je demande pardon au peuple algérien"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chlef
Des projets pour remédier au manque d'eau
Publié dans El Watan le 06 - 04 - 2005

La sécheresse qui a sévi dans la région et la faiblesse des ressources hydriques et des capacités de mobilisation ont conduit les autorités à lancer un vaste programme d'études et de réalisation d'ouvrages hydrauliques pour remédier au manque du précieux liquide, particulièrement dans les zones qui ont beaucoup souffert de ce problème crucial, à l'image des parties sud et nord de la wilaya.
On sait par exemple que, dans cette dernière région qui comprend également le littoral, la dotation journalière varie entre 5 et 116 litres par jour et par habitant dans certaines localités alors qu'elle est quasiment insignifiante dans d'autres. Devant la pénurie persistance de l'eau potable en raison des faibles quantités dégagées par les ressources exploitées, telles que les sources et les forages, la direction de l'hydraulique a dû procéder au transfert des eaux du barrage de Sidi Yacoub, situé au sud-ouest de la wilaya. Ce projet alimente déjà le chef-lieu de wilaya depuis 2001 et a été étendu à neuf autres communes situées sur l'axe Chlef-Ténès et le littoral ouest qui s'étend sur soixante kilomètres. La mise en service de l'ensemble de ce couloir est prévue avant l'été prochain, avec tout ce qu'il entraînera comme conséquences positives sur la vie quotidienne des habitants, le développement local et la relance du tourisme.
Réalisation d'un nouveau barrage
Comme il n'existe qu'un seul barrage hydraulique fonctionnel dans la wilaya (le second étant presque à sec), le ministère des Ressources en eau a lancé dernièrement une étude technique pour la réalisation d'un nouveau barrage à proximité de celui de Sidi Yacoub qui n'emmagasine actuellement que 71 millions de m3 sur une capacité globale de 285 millions. L'objectif consiste à disposer de deux ouvrages hydrauliques, l'un pour l'AEP et l'autre pour l'irrigation. Néanmoins, la nouvelle infrastructure attend toujours son inscription au niveau du ministère concerné. Il en est de même pour la station de dessalement de l'eau de mer Mainis (Ténès), non loin de la zone d'expansion touristique encore vierge. Une disponibilité permanente du précieux liquide implique aussi une meilleure gestion du réseau de distribution dont le taux des fuites est estimé à plus de 50%, ce qui a amené les services concernés à engager, dans un premier temps, deux importantes opérations de rénovation des canalisations d'approvisionnement du chef-lieu de wilaya et de Ténès.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.