Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Annaba : Entre deux et quatre morts par jour, selon le dsp
Publié dans El Watan le 08 - 11 - 2020

Le directeur de la santé de la wilaya de Annaba a tiré jeudi la sonnette d'alarme, annonçant, lors d'une réunion avec le conseil de sécurité local, le début d'une situation incontrôlable dans la lutte contre la hausse des contaminations et de la mortalité due à la Covid-19.
Présidée par le wali de Annaba, cette rencontre, à laquelle ont pris part tous les acteurs de la santé publique et hospitalo-universitaire, a mis en exergue toutes les insuffisances ayant trait dans la gestion et surtout aux mesures de prévention de cette maladie contagieuse.
«A Annaba, nos services de réanimation sont à la limite de la saturation, les morts à cause de la Covid-19 sont au nombre de deux à quatre par jour, les moyens de prévention tout autant que le personnel médical sont très limités et les campagnes de sensibilisation dans les médias sont en deçà des attentes. Nous sommes tous responsables de cette situation» a alerté le Dr Damèche, directeur de la santé.
En effet, selon des sources hospitalières, les trois services Covid comptabilisent un total de 20 lits, dont 12 dotés de machines à oxygène. Jusqu'à hier, onze malades assistés d'une respiration artificielle y étaient alités.
Heureusement que l'oxygène est disponible et les installations des services Covid-19 du CHU Annaba n'en manquent pas. «Le wali de Annaba et moi avons fait le déplacement à l'entreprise Linde Gas pour s'assurer de la disponibilité régulière nécessaire pour approvisionner les services du CHU Annaba, notamment ceux affecté à la Covid-19.
Nous avons eu toutes les assurances à cet effet. Mieux ? Au cours de cette semaine, nous aurons un don de six kits d'oxygène» a affirmé Dr Damèche, le directeur de la santé et de la réforme hospitalière de Annaba qui, lui-même, a été contaminé à force d'être en contact régulier avec les malades.
Préalablement, le DSP a présenté et examiné un aperçu choquant sur la situation générale liée à cette pandémie, notamment la tendance fortement ascendante enregistrée dernièrement dans la wilaya en raison du «non-respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires, notamment au lendemain de la reprise de plusieurs activités économiques, sociales et éducatives».
Choqué par les chiffres avancés, le wali de Annaba Djamel-Eddine Berimi n'a pas lésiné sur le verbe pour responsabiliser tout un chacun de l'exécutif à l'effet d'agir face à cette inquiétante situation.
Au micro, il a interpellé les services de sécurité, le directeur du transport et celui du commerce à l'effet d'imposer à partir de vendredi «des mesures urgentes et plus rigoureuses en vue de juguler, chacun dans son secteur, la propagation de la pandémie et préserver la santé publique».
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.