Salah Goudjil confirmé    Les avocats obtiennent gain de cause    «La pensée libre» à la barre    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Une "menace à la sécurité nationale", selon Hanoune    "Je veux une République sans haine"    Ould Kaddour dans le collimateur    Un site hautement sécurisé    Signature d'une convention pour la promotion des PME    Mohamed Bazoum Président    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Benchaïra indisponible pour une semaine    Le Mouloudia ne fait plus le poids    Un clasico sans âme    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément    Les dossiers de réhabilitation de 32 sites historiques à l'étude    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Ligue 2 - Groupe Ouest: Le CR Témouchent sur sa lancée    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Sans diagnostic point de remède !    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grade de chevalier de l'ordre de l'étoile d'Italie à Feriel Gasmi Issiakhem : Distinction et reconnaissance
Publié dans El Watan le 15 - 11 - 2020

Son Excellence, l'ambassadeur d'Italie à Alger, Pasquale Ferrara, a décerné la médaille de l'Ordre de l'Etoile d'Italie – grade de chevalier à l'architecte designer et scénographe Feriel Gasmi Issiakhem en signe de reconnaissance à sa contribution à la promotion du design italien en Algérie.
La cérémonie en question s'est déroulée en présence d'invités restreints compte tenu de la crise sanitaire de la Covid-19. Dans son discours inaugural, l'ambassadeur Pasquale Ferrara – qui a présidé cette cérémonie, coïncidant avec la dernière activité de son mandat en Algérie –, a rappelé que cette distinction honorifique a été accordée par le président de la République italienne, sur proposition du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio.
Créé en 1947, l'Ordre de l'Etoile de la solidarité italienne avait à l'origine pour but de récompenser les personnes ayant joué un rôle d'envergure dans la reconstruction de l'Italie de l'après-guerre. Il a été remplacé par la loi du 3 février 2011 par l'Ordre de l'Etoile d'Italie.
Son excellence l'ambassadeur, Pasquale Ferrara n'a pas manqué de mettre l'accent sur le rôle joué par l'architecte designer algérienne Feriel Gasmi Issiakhem. «Je suis très heureux, dit-il, d'avoir aujourd'hui l'opportunité d'assister à cette cérémonie en reconnaissance des qualités artistiques et professionnelles des amis de l'Italie. Je ne voulais pas quitter l'Algérie sans faire ce ‘petit' ‘grand' geste de reconnaissance et d'amitié.»
Le conférencier, a en outre, salué les liens étroits que Feriel Gasmi Issiakhem a tissés avec l'Italie : «Feriel est une architecte designer de premier plan. Après des études en Italie, elle a nourri un lien très fort avec le pays, à travers des initiatives de haut niveau qui ont été promues et parrainées par les institutions italiennes, ici en Algérie avec le monde de l'art et de l'architecture italien.
Elle joué, sans conteste, un rôle central dans l'organisation de trois éditions de la journée du design italien dans le monde, célébrée aussi à Alger.
Elle a aussi réalisé, l'année dernière, un catalogue sur les créations de 96 designers italiens et algériens, en sus de sa participation à la triennale de Milan en 2016, en tant que responsable de la scénographie du pavillon algérien et en 2019 comme commissaire du même pavillon.»
Prenant à son tour la parole, Feriel Gasmi Issiakhem a souligné que ce geste officiel vient doubler son sentiment de fierté. D'une voix étouffée par l'émotion, elle déclare : «Je suis honorée par une distinction d'un pays que j'affectionne particulièrement. L'Italie a depuis toujours nourri mon imaginaire de création, m'a fascinée par son histoire et surtout me semble si proche au niveau des rapports humains entre nos deux pays et civilisations profondément méditerranéens.»
Si son parcours a été auréolé de belles rencontres et d'expériences multiples, elle précise toutefois que ce qu'il la touche, le plus dans sa vie professionnelle, c'est surtout l'histoire du design italien, qui cette semaine fête sa 4e édition d'Italian Design Day.
Il aura, selon elle, dès sa première édition ses premières collaborations de travail. «Les designers algériens qui y ont été associés depuis le début, ont été, grâce à ces précieux échanges, montrés dans de prestigieux événements en Algérie et en Italie, ont partagé des expériences, réalisé des collaborations et ont pu poursuivre de magnifiques projets entre eux.»
Pour rappel, Feriel Gasmi Issiakhem est à la fois designer, architecte d'intérieur, commissaire d'expositions, et directrice artistique de décors cinéma. Elle étudie à l'Ecole supérieure des beaux-arts d'Alger et à la faculté d'architecture de Rome la Sapienza.
Après avoir été Project manager pendant 15 ans à la compagnie pétrolière Sonatrach, elle s'est installée à son propre compte en fondant FGI.DESIGN ou elle conçoit divers projets d'aménagements, de réhabilitation et de création de mobilier.
Elle est également porteuse du projet de revalorisation du liège d'Algérie ‘‘Suberferki'', projet lauréat en recherches et développement soutenu par l'agence nationale algérienne, le Cnerib . Son travail a été montré et exposé dans diverses grandes manifestations nationales et internationales dédiées au design et à l'architecture (Milan, Cologne, Dubaï, Paris, Gènes ...) .
Depuis plus de quatre ans, elle tente de valoriser le design algérien et en faire connaître les talents confirmés et émergents sur la scène internationale : Façon singulière de rétablir le dialogue entre toutes les disciplines gravitant autour du design.
Elle se plait à expliquer que son travail, en tant que concepteur, s'inscrit dans une conception-action d'autosuffisance nationale, avec des projets conçus et réfléchis en s'entourant de diverses collaborations, ateliers d'artisans , industriels et «petites mains». Elle reste convaincue, d'ailleurs, que le monde de la création offre un champ d'intervention multiple et sans limite.
Elle se plait à explorer sans cesse les mondes de création qui, selon elle, sont intrinsèquement liés. «Economie-circulaire, résilience, bien communs et durabilité sont le fil rouge de toute ma démarche inscrite dans une volonté de reconnaissance de cette pratique qu'est le design comme véritable enjeu socio-économique en Algérie», explique telle.
Elle fut également sollicitée pour être commissaire de plusieurs événements relatifs au design : 1re, 2e, 3e éditions d'Italian design days, initiative mondiale insufflée par le ministère de la Coopération et des affaires étrangères italien et organisées par l'ambassade d'Italie et le Centre culturel italien en Algérie, dans lesquelles elle met en avant le design algérien de plus de 32 concepteurs aux côtés de designers italiens.
Elle coordonne également un masterclass au niveau de l'Ecole supérieure des beaux-arts d'Alger sous la houlette du professeur Giuseppe Lotti et de la designer Valentina Frosini en collaboration avec les deux enseignants Mohamed Yahi et Hamid Kouache pour la réalisation du prix méditerranéen de la paix de 2019 dont le lauréat est un étudiant algérien sur 60 étudiants de 4 écoles : Alger, Tunis, Fès et Florence.
De ces collaborations est né un ouvrage intitulé Durabilité entre L'Algérie et l'Italie édité par l'université de Florence d'architecture.
Ces divers événements lui ont permis de défendre la présence des designers algériens à la 21e Triennale de Milan Design After design dans laquelle elle fut co-scénographe pour le pavillon national algérien pris en charge par le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, puis pour la 22e édition de la triennale de Milan Broken Nature, toujours pour le pavillon national algérien, dans lequel elle fut nommée commissaire par le ministère de la Culture.
En 2019, l'Institut français Algérie lui confie le commissariat de la Première Biennale algéro-française du design DZIGN 2020 – réinventer la ville par le design et ce, à l'occasion de «Lille capitale mondiale du design». Cette biennale qui devait avoir lieu en mars 2020 a été suspendue pour la cause sanitaire mondiale et reprendra au mois de mai 202.
Cette dernière regroupera plusieurs écoles, instituts, étudiants, professionnels, artistes, architectes et designers avec un véritable parcours dans la ville d'Alger, réunissant des concepteurs des deux pays. Feriel Gasmi Issiakhem est également invitée pour la 4e Edition d'Italian Design days, Designare il futuro, (dessiner le futur) , événement exclusivement en ligne pour la fin du mois de novembre 2020.
L'architecte designer interviendra aux côtés d'autres personnalités du design italien en tant que designer algérienne. Pendant la première période de confinement, Feriel Gasmi Issiakhem et 56 designers lancent un manifeste pour la création d'un syndicat professionnel de designers algériens, sur lequel ils travaillent actuellement.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.