Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commune de Chlef : 17 000 naissances et 1750 mariages depuis janvier
Publié dans El Watan le 25 - 11 - 2020

Le service central de l'état civil de la commune de Chlef, auquel sont rattachées huit antennes administratives, est de loin le plus important de la région en termes de prestations administratives fournies qui sont en hausse continuelle.
Situé au centre-ville, il connaît quotidiennement un afflux de demandeurs des documents de l'état civil dont ceux d'autres communes ayant eu des naissances dans les cliniques privées et l'établissement public de gynéco-obstétrique de Chlef
Durant les onze premiers mois de l'année en cours, il a été enregistré quelque 17 000 naissances, 1750 mariages et 2070 décès. Si les naissances sont en augmentation constante, les mariages ont continué à être célébrés alors que la mortalité maternelle et infantile a enregistré une baisse significative, a indiqué le dynamique délégué communal du centre-ville de Chlef, Chihane Abdelkader, également responsable de la direction de l'état-civil et de la réglementation au niveau de l'APC de Chlef.
Ce sont des indicateurs importants qui témoignent, d'après lui, du rôle névralgique du service de l'état-civil dans cette collectivité de plus de 300 000 habitants, de surcroît, chef-lieu de wilaya. L'augmentation des naissances s'explique, selon le délégué communal, par la «concentration des maternités privées et du pôle mère-enfant au siège de la commune, qui accueillent les parturientes de la région mais aussi des autres communes de la wilaya et des localités limitrophes».
Et toutes les naissances sont enregistrées à la mairie de Chlef et suivies automatiquement de la délivrance de documents officiels (extrait de naissance et fiche familiale) pour chaque famille concernée, ce qui explique pourquoi le volume de travail s'est singulièrement accru à l'état civil local, précise le chef de service chargé de la réglementation générale, Hemaidi Zourgui Khaled (un cadre aussi expérimenté du secteur).
Cela s'est traduit encore, affirme-t-il, par la délivrance cette année d'un nombre record de documents de l'état civil, soit 412 500 extraits de naissance, 33 000 actes de décès, 49 500 actes de mariage et 33 000 fiches familiales, en plus de 12 614 résidences et 717 nouveaux livrets de famille.
A ceux-là s'ajoute l'établissement des documents biométriques, comme le permis de conduire, la carte grise et la carte nationale d'identité, selon le même responsable. Et de préciser que beaucoup d'actes d'état civil délivrés sont réclamés aux citoyens par les administrations et organismes publics pour la constitution de divers dossiers administratifs.
Une visite sur les lieux nous a permis en effet de constater que beaucoup d'efforts ont été faits par la municipalité, les responsables et fonctionnaires du service pour améliorer la qualité des prestations et les conditions de travail et d'accueil du public. En effet, grâce à la numérisation des documents, le service est fluide malgré l'afflux des administrés de la commune et d'autres localités.
«Les résultats obtenus dans ce domaine sont le fait aussi du climat de travail favorable qui y règne, de l'expérience et l'engagement des fonctionnaires ainsi que de l'organisation du travail mise en place», se réjouit le délégué communal qui relève aussi la bonne conservation des archives, notamment les anciens registres datant pour certains de 1892 à 1929 concernant les naissances, les décès et mariages.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.