La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gestion participative des affaires de la wilaya de Souk Ahras : Les représentants des citoyens en conclave
Publié dans El Watan le 28 - 01 - 2021

Lors d'une rencontre avec les représentants des habitants des communes de Mechroha, H'nencha, Aïn Zana et Ouled Driss, le wali de Souk Ahras a mis l'accent sur l'indispensable prise en charge des zones d'ombre désignées comme l'une des priorités de la wilaya.
«Ces régions sont appelées à sortir définitivement de leur léthargie, car il y va du devenir de notre pays. Soit. L'implication directe du citoyen dans la gestion des affaires courantes de sa wilaya est une évidence et l'on est conscient de ses bienfaits pour le rapprochement entre population et responsables», a-t-il souligné.
«La bureaucratie, les passe- droits, le népotisme, le régionalisme et l'affairisme font désormais partie du passé», a-t-il précisé pour exhorter ensuite les responsables – élus et membres de l'exécutif inclus – à faire preuve de transparence, de célérité dans le traitement des doléances et d'un meilleur engagement afin de faire valoir les potentialités de cette partie du pays.
De son côté, le secrétaire général de la wilaya a passé en revue avec force détails les différentes opérations lancées à travers les communes de la wilaya, leurs enveloppes financières et les taux de consommation des crédits.
Pour les citoyens qui sont intervenus pour exprimer leur satisfaction par rapport à ce climat de concertation et de confiance réciproque, il était surtout question dans leurs propos d'électrification, d'alimentation en eau potable, de logement, de structures sanitaires et sportives, de routes et d'emploi.
«Nous avons plus de 600 vaches capables d'assurer une production importante de lait pour peu que le problème de l'eau soit résolu définitivement», a déclaré un éleveur de Aïn Sbaya, un hameau situé à quelques encablures de Mechroha.
Dans la même circonscription, un habitant de mechta Boulahrech a soulevé plusieurs préoccupations, dont l'absence du réseau électrique. A Ouled Driss est posé avec acuité le problème du logement et celui du chômage en plus de celui de l'AEP. D'autres rencontres du genre seront programmées pour les autres communes de la wilaya.
Lacunes organisationnelles
La bonne volonté de l'administration locale est encore une fois bridée par des lacunes dans l'organisation comme ce fut le cas lors de la tenue, lundi dernier, d'une rencontre wali-représentants de la société civile des daïras de Mechroha et d'Ouled Driss.
Pour cette rencontre censée impliquer le citoyen dans le processus du développement local, l'organisation n'a pas été au firmament. Un homme désigné, croit-on savoir, par un service de la wilaya, abordait les personnes conviées à ce rendez-vous donnant l'impression qu'il s'agissait d'une réunion à huis clos.
Même les gens de la presse, dont El Watan, invités pourtant officiellement ont été privés d'accès à la salle Miloud Tahri. Ils sont frappés d'interdiction, selon ses dires, du moment que leurs noms n'étaient pas mentionnés sur la liste des invités. L'ouverture des débats a été, à son tour, fort intrigante pour l'audience.
Un intervenant lance, sur un air didactique, une série de propositions qui mènent droit vers son repositionnement politique sinon professionnel. Invité ou venu de son propre chef, peu importe.
Le doute était déjà perceptible du côté des personnes conviées à ce rendez-vous. Les invités des communes de Aïn Zana, Ouled Driss et H'nencha se comptaient sur les doigts d'une seule main au moment même où ceux de Mechroha se plaignaient d'être en surnombre.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.