Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La JSK en phase de Poules de la coupe de la CAF : «Une qualification difficile mais méritée»
Publié dans El Watan le 23 - 02 - 2021

La JS Kabylie, second représentant algérien en Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) s'est imposée par la plus petite des marges devant la formation du Stade Malien, dimanche au stade du 1er Novembre 1954 de Tizi Ouzou, en match retour comptant pour les 1/16es de finale bis.
L'unique but de la rencontre qui permet aux Kabyles d'accéder à la phase des groupes a été inscrit par Badreddine Souyad dès la 4e minute de jeu. Défaits (2-1) lors de la première manche jouée il ya une semaine à Bamako, les Lions du Djurdjura se devaient de renverser la vapeur sur leur terrain pour valider leur billet. «Notre objectif a été atteint mais le match n'a pas été facile. On sait que le Stade Malien est une très bonne équipe qui joue régulièrement la Ligue des champions.
C'est un adversaire de taille, très costaud physiquement avec des internationaux de niveau. Je pense qu'on a fait le match ou les 2 matchs qu'il fallait pour se qualifier et c'est amplement mérité. On a eu les meilleures occasions contrairement aux Maliens, on s'est très bien défendus et on a eu quelques opportunités qu'on a mal négociées. Les joueurs ont eu un peu de mal dans les derniers 20 mètres pour concrétiser. Il va falloir remédier à cela pour améliorer l'équipe», a-t-il déclaré. Dans l'ensemble, Denis Lavagne s'est montré satisfait du rendement de ses éléments qu'il a tenu à féliciter. «Je suis très content pour eux.
Tout le monde a fait son match. Nous avons bien entamé la première mi-temps, c'est là où il fallait faire la différence avec plus d'écart, on ne l'a pas fait. Les débuts de la seconde période furent également satisfaisants, sans pour autant concrétiser nos occasions. Les Maliens qui ont imposé le jeu au milieu de terrain nous ont obligé à reculer, mais notre défense a été très solidaire. L'équipe progresse au fil des matchs, nous allons travailler davantage pour être au top lors de nos prochaines sorties africaines». A une question relative à l'arbitrage, critiqué par l'entraîneur malien en conférence de presse, Denis Lavagne a répondu : «Je ne suis pas là pour juger l'arbitre. Il fait partie du jeu. On a pris un penalty à Bamako et je n'ai rien dit».
Pour l'auteur du but, Badredine Souyad, le match a été difficile comme à l'aller devant des joueurs très durs, et la victoire était méritée. «On tenait à cette qualification pour aborder plus à l'aise la suite du championnat national. C'est une belle récompense pour cette jeune équipe qui souhaitait disputer la phase des groupes, les adversaires seront certainement difficiles à manier, mais on va bien s'y préparer pour être à la hauteur».
Très remonté contre l'arbitre tunisien, l'entraîneur du Stade Malien Rigo Yagbi Gervais s'est dit «très déçu par cette élimination car on était venu à Tizi Ouzou pour jouer nos chances de qualification». Il ajoutera : «On a pris un but dès le début, après on n'a pas eu de scénario pour revenir. On a eu un voyage difficile. On est arrivés à Tizi Ouzou à 2h, le temps de s'installer, sans même faire la reconnaissance du terrain. D'autres facteurs ont contribué à notre élimination qui relève de l'extra sportif».
Le coach malien n'a pas ménagé l'arbitre. «C'est lui qui a fait la différence, il a pourri le match. Nos joueurs on eu de l'énergie et se sont surpassés, mais l'arbitre nous a coupé l'herbe sous les pieds. Ce but, on aurait pu l'éviter mais cela nous servira de leçon car on a beaucoup de jeunes dans le groupe et on est fier d'eux. Ils ont tout donné sur le terrain et on était à un pas de l'égalisation sur deux actions. Si l'arbitrage a été un peu correct, on aurait pu arracher la qualification», a-t-il conclu.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.