Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Décès de la militante Annie Steiner : Zitouni présente ses condoléances à sa famille    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Que faire pour réguler le marché ?    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes
Publié dans El Watan le 27 - 02 - 2021

Malgré les efforts consentis par l'Etat, la wilaya de Boumerdès n'est pas à l'abri des pénuries prolongées d'eau potable. Plusieurs communes de cette région subissent de plein fouet les conséquences du gel des projets de forage et d'AEP ainsi que le manque de pluviométrie.
Ce phénomène a provoqué la baisse du débit de plusieurs barrages. Celui de Keddara est presque vide. Son taux de remplissage n'est plus que de 9%. Aujourd'hui, le précieux liquide est une denrée rare dans plusieurs communes de la région.
Le nouveau directeur de l'Algérienne des eaux, Zoubir Boussoufa, indique que 13 communes sur 32 sont touchées par le stress hydrique, ajoutant que pas moins de 68 forages ont été inscrits récemment pour remédier un tant soit peu au problème.
A Ouled Moussa, la population fait face à une véritable pénurie. Certains quartiers sont desservis à raison d'une fois par semaine. La colère des habitants semble avoir atteint son paroxysme. La tension monte également dans les localités de Boudouaou, Boudouaou El Bahri, Cap Djenet, Hammadi, Khemis El Kechna où l'eau potable est devenue la préoccupation majeure des populations. Dépassée, l'Algérienne des eaux fait ce qu'elle peut pour alléger les souffrances de ses abonnés.
En attendant des solutions durables, cette entreprise a mobilisé 18 citernes pour approvisionner les habitants, dont 5 ont été réservées pour la commune d'Ouled Moussa, mais certains habitants sont las de remonter les jerricans jusqu'aux étages supérieurs de leurs immeubles. Les causes de cette pénurie qui risque de s'accentuer dans les mois à venir sont multiples. Les besoins de la wilaya en eau sont estimés à 250 000 m3/j.
Or, la ressource mobilisée est évaluée à 224 000 m3/j. Néanmoins, les pertes sont énormes. Le taux de rendement des réseaux est de 37%, alors qu'il est de 47% à l'échelle nationale et de 83% dans le monde, a-t-on indiqué. Outre les picages illicites et le sous-comptage, l'ADE enregistre une moyenne de 25 fuites par jour en raison de la vétusté des réseaux, dira M. Boussoufa.
La principale source d'eau de la wilaya reste la station de dessalement avec une production de 100 000 m3/j, suivie par le barrage de Taksebt (40 000 m3) et les forages (95) avec un rendement de 26 000 m3/j. Le barrage de Keddara a vu sa production passer de 80 à 20 000 m3/j. Quid des solutions ? M. Boussoufa évoque la réalisation de 25 forages et la réhabilitation de 28 autres à travers la wilaya. Ces forages pourraient produire 80 000 m3/j. Si le ciel serait généreux. Chose qui n'est pas sûre en ces temps de chamboulement et de réchauffement climatiques.
En attendant, l'ADE multiplie les actions pour réduire les pertes et les branchements illicites. «C'est notre premier objectif. Nous avons installé 9000 compteurs en trois mois. Et nous comptons en installer 22 000 d'ici la fin de l'année. Nous avons recensé 247 branchements illicites. Plus de la moitié ont été régularisés. Le reste le sera incessamment», précise M. Boussoufa.
S'agissant des créances, elles s'élèvent à 192 milliards de centimes dont 42 milliards sont réclamées aux communes ayant bénéficié de la vente en gros de l'eau.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.