Relaxe pour Fodil Boumala    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Le Maroc commande 13 drones turcs, le régime rattrapé par la guerre au Sahara occidental    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    La musique algérienne orpheline de l'une de ses ambassadrices    Le greffon de la liberté    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Une AGE à refaire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    Le baril fait du yoyo    Les chantiers de Khaldi    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Le dossier sera s'implifié    La dernière ligne droite    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    Le repère incontournable    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Affaire de corruption à l'EGT de Tipasa: Deux anciens DG condamnés à six ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marché de Tidjelabine : Les prix s'envolent dès le premier jour
Publié dans El Watan le 09 - 03 - 2021

Le marché de l'occasion de Tidjelabine, wilaya de Boumerdès, a enfin repris. Si les vendeurs ont répondu présents au premier jour d'ouverture d'un marché qui donne le tempo pour le marché de l'occasion en Algérie, il ne fait aucun doute que les prix se sont envolés et risquent de flamber encore plus durant les mois à venir.
En effet, dès le matin, potentiels acheteurs et vendeurs se sont bousculés pour tâter le terrain et palper les billets. Cependant, les prix ont choqué et les ventes se sont faites rares. Sur place, nous avons pris le pouls et avons joué à l'acheteur et avons été surpris. La première voiture que nous avons vue est une 307 HDI de 2003.
La carrosserie montre que le véhicule en question a du vécu et la mécanique semble poussive. Quant au vendeur, il affirme qu'on lui a offert 110 millions et qu'il souhaite 125 millions alors que la valeur véritable du véhicule se situe entre 600 et 700,000 DA. Le propriétaire d'une KIA Picanto, peu équipé, de 2018, affirme avoir reçu une offre à 1 million 800,000 DA, mais en souhaite 2 millions. D'autres véhicules que monsieur tout le monde peut s'acheter ont vu leur prix s'envoler. Une Hyundai Accent, diesel 2019, est estimée par son propriétaire à 2 millions 700,000 DA, somme inexplicable.
Toujours dans le même excès de folie, le propriétaire d'une Dacia Stepway de 2018 affirme avoir reçu une offre à 2 millions 640 000 dinars mais il n'a pas vendu. Un véritable cauchemar pour les potentiels acquéreurs qui ne souhaitent pas débourser jusqu'à 500,000 dinars de plus pour un véhicule qui n'en vaut pas la peine. En fin de journée, les ventes ne se sont pas déroulées comme prévu et le nombre d'offres a dépassé celui des ventes.
Cette situation catastrophique devrait continuer pendant encore plusieurs mois, en raison de la non disponibilité de véhicules neufs sur le marché. Quant aux autres points de vente, le marché de Koléa ouvre ses portes aujourd'hui et les prix devraient ressembler à ceux de Tidjelabine, à quelques centimes près.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.