Juventus : Ronaldo n'ira pas au Sporting    Real Madrid: Zidane aurait pris sa décision    Oran: les traditionnelles photos de l'Aïd indétrônables    Délégation nationale aux risques majeurs: Promulgation d'un décret exécutif    Exactions au temps du Hirak : Affaire d'Oran, la fabrication de l'ennemi    Inondations à M'sila: la PC découvre un cadavre    Vendredi 117 : Marche empêchée et des interpellations y compris de journalistes    Mali: démission du gouvernement, Ouane reconduit    Coronavirus: 170 nouveaux cas, 134 guérisons et 5 décès    Palestine: Session publique du Conseil de sécurité dimanche    Aïd el-Fitr: le respect par les commerçants du programme de permanence salué    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Aïd El-Fitr: Belhimer adresse ses vœux au personnel du secteur    Un intérêt de Lyon pour Ghezzal ? L'intéressé répond    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Maturité et montée en gamme    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Le flou persiste    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    CRB-EST, maintenu pour le 15 mai à 17h    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants
Publié dans El Watan le 20 - 04 - 2021

Après l'annonce du prolongement du couvre-feu à Sidi Bel Abbès, les commerçants, gérants de café et transporteurs sont en colère. «C'est de l'injustice. Nous devons baisser rideau sous peine de sanctions, deux heures seulement après le f'tour», dénonce le gérant d'un café du centre-ville, qui n'a pas encore fini de subir les conséquences des restrictions liées au Covid-19. «J'ai libéré deux serveurs et je fais moi-même la plonge, car je n'ai plus de quoi payer», dit-il.
Comme lui, de nombreux commerçants sont à bout de force et ne savent plus où donner de la tête. L'activité commerciale presque complètement à l'arrêt a poussé de nombreux commerçants vers la faillite. «En ce début du mois de Ramadhan, on espérait une levée des meures de confinement pour au moins assurer les charges fixes liées notamment à la location.
La prolongation du couvre-feu a anéanti tous nos espoirs», confie un commerçant de prêt-à-porter qui a pris part à la marche nocturne de jeudi dernier. Dans la nuit du jeudi, des centaines de citoyens ont manifesté contre la reconduction du couvre-feu et les restrictions liées à la pandémie du Covid-19.
Des manifestants ont bravé le couvre-feu pour sillonner plusieurs artères de la ville en scandant des slogans hostiles aux responsables locaux. C'est aux cris de «Makanch Corona fi Bel Abbès» (il n'y plus de corona à Sidi Bel Abbès), «Limani (wali de Sidi Bel Abbès, ndlr) dégage !» que les manifestants ont tenu à exprimer leur colère contre le maintien du couvre-feu à Sidi Bel Abbès. Après une halte à la place du 1er Novembre (ex-Carnot), les manifestants se sont, par la suite, dirigés vers la résidence du wali, sise au boulevard de la Macta, où un rassemblement a été observé.
Les manifestants ont notamment appelé à la levée des mesures de «confinement partiel» et des actions concrètes de relance de l'activité socioéconomique. La marche nocturne a, essentiellement, drainé des jeunes journaliers et de petits commerçants dans la précarité à cause de la pandémie et de l'arrêt total de l'activité économique dans la wilaya. «Les entreprises continuent de licencier, les commerces ferment et les plus défavorisés peinent à subvenir aux besoins les plus élémentaires», indique l'un des manifestants. «Face à la détresse des gens, l'administration continue d'ignorer les souffrances des citoyens avec une arrogance et un mépris sans borne», ajoute-t-il.
Parmi les manifestants, des voix se sont élevées «pour faire dégager le wali et de son staff». Depuis plusieurs mois, la gestion des affaires de la wilaya est décriée par l'ensemble de la population.
Un sentiment général d'injustice à l'égard de leur wilaya anime les manifestants qui estiment que la prorogation du couvre-feu ne justifie nullement au vu du faible nombre de cas enregistré ces derniers-temps. «L'unité anti-Covid est fermée depuis deux mois. Beaucoup de médecins estiment que le couvre-feu n'a désormais aucun sens», affirme un autre manifestant. A noter que les autorités locales ne communiquent plus le nombre de nouveaux cas.
Rappelons que les mesures de «confinement partiel» à domicile, de 23h jusqu'au lendemain à 4h, ont été prorogées jeudi pour une durée de 15 jours supplémentaires, à compter du vendredi 16 avril dans neuf wilayas du pays. Le couvre-feu est prorogé dans les 9 wilayas suivantes : Batna, Biskra, Blida, Tebessa, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Bel Abbès et Oran.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.