Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'été du festival de la bande dessinée d'Alger à Riadh El Feth : Trois jours d'intenses activités
Publié dans El Watan le 22 - 06 - 2021

L'Office National de Riadh El-Feth, vivra du 25 au 27 juin prochain, au rythme de l'été du festival de la bande dessinée d'Alger. Excellente nouvelle pour les férus du 9ème art sachant que la 13e édition du festival international de la bande dessinée d'Alger qui se devait se tenir l'année dernière a été annulé en raison de la crise sanitaire due au Coronavirus.
Le nouveau commissaire du FIBDA Salim Brahimi, qui est également journaliste de télé et de radio réputé, a animé, mardi matin, un point de presse au niveau du Petit Théâtre de Riadh El-Feth à Alger en compagnie du directeur de l'Ecole Supérieure des Beaux-arts d'Alger Djamel Laroug et du directeur artistique du festival Djaoudet Gassouma et ce, pour annoncer la tenue de la manifestation l'été du FIBDA tout en donnant les grandes lignes du programme.
Le commissaire du festival international de la bande dessinée Salim Brahimi indique que compte tenu du non déroulement l'année dernière de la 13e édition du Fibda, le nouveau staff du festival et la direction de l'Oref ont décidé de créer un petit événement sans grand moyen.
« C'est juste, dit-il, un événement pour répondre à la demande des élèves qui ont passé les examens du BEM et du Bac. C'est pour leur offrir un nouvel espace qui s'appellera l'été du FIBDA. Il ne s'agit pas d'un festival mais d'une rencontre que nous voulons perpétuer. Cette rencontre marquera la fin des examens. Et le début des vacances scolaires».
A travers cet événement culturel, les organisateurs veulent offrir un espace aux exposants pour pouvoir présenter et vendre leurs nouvelles sorties en termes de bandes dessinées et en dérivés de produits de bandes dessinées. Offrir, également, aux auteurs et aux artistes un espace où ils pourront présenter leurs œuvres et discuter avec le public.
Il est, également, question d'offrir au public un espace où il pourra trouver l'ensemble des anciens titres consacrés aux bulles algériennes. Douze maisons d'éditions algériennes ont confirmé leur présence à ce mini-festival dont entre autres, l'Anep, l'Enag, Dalimen, Z-Link, la revue pour enfants Roumaida, Crom maison, El Kalima, HB Manga Kissa, Pins et le stand du Fibda.
De même qu'un autre espace sera consacré aux artistes peintres et plasticiens. On notera la participation des artistes Abderrahmane Kahlane, Omar Khiter et Walid Tighiouart. Ainsi, l'été du Fibda se déroulera, durant trois jours, en plein air.
Il prendra possession d'une partie du niveau 112 du deuxième étage de l'Oref, soit l'espace mitoyen à la salle Ibn-Zeydoun. Le commissaire du festival Salim Brahimi annonce la tenue de trois ateliers durant l'été du Fibda. Ces derniers seront, d'ailleurs, pris en charge par l'Agence Algérienne pour le rayonnement culturel et l'Office National des Droits d'auteurs. Le premier atelier d'initiation sera destiné aux enfants de moins de douze ans, animé par Hanane Hanane Benmediouni. Le spécialiste des bulles Samir Toudji alias Togui prendra, quand à lui, en charge le deuxième atelier, consacré aux adolescents et aux jeunes adultes.
Le dernier atelier sera assuré par l'accessoiriste de cinéma Sid Ali Rachedi, travaillant pour le compte du CADC. Il expliquera aux cosplayers la fabrication et l'utilité des accessoires de cinéma. La programmation prévoit, en outre, pour le samedi 28 juin, la cérémonie de remise du prix Cosplay Algérie.
Pour rappel, le concours s'est déroulé en 2019 mais les prix n'ont pas pu être remis à cause du confinement. La clôture quand à elle, sera marquée par la remise des prix pour les meilleurs participants des deux ateliers de bandes dessinées.
Du côté des ventes promotionnelles, des réductions allant de 30% seront accordés à quelques bandes dessinées de la librairie du Fibda. Les potentiels intéressés de cette manifestation culturelle pourront accéder au festival tout en respectant les règles sanitaires en déboursant la modique somme de 200 da.
Les horaires d'ouvertures au public sont compris entre 10h et 18h. Il est à noter, par ailleurs, que cette conférence de presse a permis au commissaire du Fibda Salim Brahimi et du directeur de l'Ecole Supérieur des Beaux-Arts d'Alger Djamel Laroug de signer une convention, portant sur plusieurs axes.
Le premier axe repose sur l'application des tarifs préférentiels de l'ordre de 50% sur la billetterie à l'entrée du Festival International de la bande dessinée d'Alger aux étudiants des Beaux-arts. Le deuxième axe consistera à l'organisation d'ateliers, de workshops et de visions conférence.
De même qu'il est aussi question d'organiser des concours, des expositions et des fresques au niveau des Beaux-arts d'Alger. Justement, lors de la conférence de presse, le coup d'envoi d'une fresque a été donné avec pour thème principal « la lutte contre le Covid avec la bande dessinée ».
Des toiles ont été remises aux représentants des Beaux- Arts. Le travail des étudiants sera dévoilé en octobre prochain, lors de la prochaine édition du festival international de la bande dessinée. Le dernier point de la convention porte sur la collaboration et l'apport du FIBDA pour la création d'un module en bande dessinée, qui avec le temps deviendra une spécialité BD à l'Ecole Supérieure des Beaux-arts d'Alger.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.