Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Sit-in annoncé jeudi prochain devant la wilaya: Les souscripteurs du programme AADL 2 renouent avec la contestation    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Fraudeurs sur ordonnance    Algérie-France : c'est du concret!    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Les enseignements d'une révolte    Déluge de questions à l'APN    Benzerti relance les Vert et Rouge    Bougherra en réunion à la LFP    Boufenara, nouvel entraîneur    Souvenirs, souvenirs...    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Une vingtaine de greffes rénales au programme    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le Président Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Financement de la campagne présidentielle: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Un cas psychiatrique!    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les projets de dessalement bientôt relancés par l'AEC
Retardés par la crise de la Covid-19
Publié dans El Watan le 06 - 07 - 2021

Outre la station de Fouka qui devrait être livrée dans trois (3) ans, la compagnie a été chargée de réaliser deux autres projets de dessalement dans la capitale.
Le processus de réalisation de projet de station de dessalement d'eau de mer de Fouka qui va alimenter en partie la capitale sera bientôt relancé, a annoncé le président-directeur général de la société AEC (Algerian Energy Company), Abdennour Kimouche, affirmant que sa compagnie compte rattraper le retard engendré par la pandémie de Covid-19 qui a entravé le démarrage de plusieurs projets.
«Nous comptons relancer très prochainement un nouvel appel d'offres à l'intention des investisseurs pour la réalisation de cette usine de dessalement de Fouka (Tipasa) d'une capacité de 300 000 m3/jour», a indiqué M. Kimouche. Selon ce responsable, la crise sanitaire de la Covid-19 avait bloqué le lancement de plusieurs projets, rappelant à ce propos que l'avis d'appel d'offres lancé précédemment par l'AEC, pour la réalisation de cette station, juste avant l'émergence de la pandémie, a été déclaré infructueux.
«Les investisseurs n'étaient pas vraiment motivés vu la conjoncture sanitaire durant cette période», a-t-il déclaré, assurant que son entreprise compte rattraper le temps perdu. Le premier responsable de l'AEC a fait savoir que la réalisation de la station de dessalement de Fouka faisait partie des projets prioritaires pour faire face à la crise de l'eau qui prévaut après le stress hydrique qui a persisté durant ces trois dernières années.
«La station qui alimentera les wilayas d'Alger, Tipasa et Blida, devait être réalisée sur une superficie de 7 hectares dont 2,8 hectares relevait du domaine agricole, mais les pouvoirs publics ont finalement décidé d'épargner ces surfaces fertiles en diminuant l'espace du site à 4 hectares», a-t-il expliqué. Cette réduction impliquait automatiquement une révision à la baisse du volume de production de cette future station qui sera de l'ordre de 200 000 m3/jour au lieu de 300 000 m3/jour prévu initialement.
Deux nouvelles stations à Alger à «court terme»
Outre la station de Fouka qui devrait être livrée dans un délai de trois (3) ans, M. Kimouche a également rappelé que sa compagnie a été chargée de réaliser, à court terme, deux autres projets de dessalement au niveau de deux communes à Alger dans le cadre du programme d'urgence prévu par les pouvoirs publics, à travers la solution conteneurisée, pour la capitale et ses environs.
Il s'agit de la station prévue à «Bateau cassé» (Bordj El Kiffan) d'une capacité quotidienne de 10 000 m3, de la station d'El Marsa d'une capacité de 60 000 m3/j, précisant que ces stations devraient assurer 150 000 m3/jour pour Alger Est. Actuellement, la capacité contractuelle de production à partir du dessalement d'eau de mer est de 2,1 millions m3/jour, ce qui représente 17% de la production nationale en eau potable, selon le PDG de l'AEC.
Interrogé sur les arrêts des unités de dessalement pour la maintenance régulière des installations et leur impact sur l'alimentation du citoyen en eau potable, le PDG de l'AEC a expliqué que ce sont des arrêts programmés à l'avance, en coordination avec l'ensemble des parties prenantes, notamment l'Algérienne des Eaux (ADE), afin d'assurer une distribution durant ces périodes.
Selon ses précisions, ces arrêts, dont la durée varie entre 2 jours et 5 jours maximum, interviennent en dehors des périodes estivales et des fêtes nationales et religieuses où la consommation domestique atteint son plus haut niveau.
Par ailleurs, il a expliqué qu'il y avait des contraintes naturelles liées à la météo et à la qualité d'eau de mer qui obligent les unités de dessalement de baisser la production afin de préserver les installations. «Les exploitants au niveau des unités de dessalement respectent le manuel opératoire pour préserver l'intégrité, la fiabilité, la disponibilité et la sécurité des installations», a-t-il souligné, ajoutant que l'AEC travaille avec des partenaires étrangers qui sont intransigeants sur le respect des procédures de fonctionnement des unités.
«Nous avons investi des milliards de dollars pour la réalisation de ces infrastructures, on ne peut pas les exploiter à flux tendu sans faire des arrêts de maintenance», a-t-il soutenu, en précisant que ce sont «des arrêts nécessaires pour la maintenance et non pas des pannes». Par ailleurs, un autre programme «urgent» portant sur quatre stations de dessalement d'eau de mer monobloc implantées à Alger et Tipasa (Zéralda, Palm Beach, Aïn Benian et Bou Ismaïl), d'une capacité globale de 37 500 m3/jour, a été annoncé par le ministère des Ressources en eau.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.