LNFA: les nouveaux statuts amendés par l'assemblée générale    Levée des réserves sur le navire Tinziren bloqué en Espagne    L'approche globale de l'Algérie    Le Front marocain de soutien à la Palestine prépare un plan d'action contre la normalisation    Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs    La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"    Tayeb Zitouni appelle à la contribution de la construction d'une économie forte    Incendie à la raffinerie de Skikda : une enquête diligentée pour identifier les causes    Pétrole: l'OPEP+ adoptera le choix approprié qui consacrera le principe de prudence    Poursuivre l'opération d'assainissement du foncier agricole et de récupération des surfaces non exploitées    «La réforme du professionnalisme vise à élever le niveau du football algérien»    Un Pass sanitaire pour les voyageurs par bateau    Chutes des premières neiges sur les cimes de Chréa    SIDA: les efforts de l'Algérie dans la prise en charge des malades salués    Accompagnement psychologique et insertion sociale des sans-abris    La 8e édition en décembre à Mostaganem    Skikda: décès d'une victime de l'incendie de la raffinerie de pétrole    Le poids potentiel de la diaspora algérienne dans l'élection présidentielle française 2022    Chlef : Le nouveau parc industriel prêt à accueillir les investisseurs    Intempéries : Eboulements rocheux sur les routes à Mostaganem et à Ténès    Le jeu des alliances a bien commencé    Coupe Arabe : Une entrée en matière réussie pour les Verts face au Soudan    Grosses manœuvres contre l'Algérie    Les engagements du ministre de la Poste et des Télécommunications    Le FLN conserve son leadership, percée des indépendants    Le Collectif des Algériens établis en France presse l'ONU à agir    Lionel Messi couronné une 7e fois    Mahrez négocie sa prolongation    Et Kouffi envoya la JSK au paradis !    Semaine du court métrage    Quatre projets de loi en préparation    L'agence Cnas d'Alger ouverte les samedis    JSK- Royal Leopards reporté en raison de la pandémie    "Nous serons prêts pour les JM-2022 !"    Une quarantaine de périmètres agricoles raccordés au réseau d'électrification    La grève nationale cyclique maintenue    La mairie d'Oran change de couleur    La médiation internationale met la pression    Une exposition à Paris, célébrant Mohammed Dib    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Vers la révision des textes juridiques    Les indépendants exigent une enquête    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Carte blanche à Islem Gueroui    Quand Annaba s'associe avec Oman    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le wali de Annaba interdit la circulation des plaisanciers
ALORS QUE LE PRESIDENT A DECIDé D'ALLEGER LE CONFINEMENT EN ROUVRANT LES PLAGES ET LIEUX DE LOISIRS
Publié dans El Watan le 25 - 08 - 2021

Au moment où le président de la République a instruit le Premier ministre à l'effet d'alléger le confinement sanitaire en rouvrant les plages et lieux de loisirs, le wali de Annaba en a voulu autrement.
En effet, après la fermeture des plages, Berimi Djamel-eddine a interdit la circulation des plaisanciers et jet-ski, amarrés au niveau de la plage La Caroube et du quai flottant de Bouna Beach.
C'est du moins ce qui ressort de sa décision n°2355 du 22 août 2021 publiée avant-hier sur la page officielle de la wilaya de Annaba. Une décision qui a n'a manqué d'attirer le courroux général des internautes, si l'on se réfère à leurs commentaires. «La priorité est aux ordures ménagères qui jonchent tous les trottoirs de la ville». «Si une famille veut sortir en bateau, où est le problème ? ». «Fermez aussi le port de pêche alors». «La priorité est aux logements et aux routes pas aux jets ski». «Le coronavirus est-il dans les plaisanciers et pas dans les bus ?», etc. Là, il s'agit de quelques réactions ayant marqué la publication du wali de Annaba sur les réseaux sociaux. Sur la place publique, les avis sont pratiquement similaires et même justifiés : «Il faut aller à la station de bus interurbain de Souidani Boudjemaâ et celle intercommunale de Kouche pour trouver la réponse à l'importante propagation des contaminations par la Covid-19 pas sur les plaisanciers.
Les gens s'entassent dans des autobus sans aucune mesure de distanciation encore moins le respect du port de masque. Dans les taxis, la situation est analogue.» Il faut dire qu'à Annaba les mesures de confinement ne sont pas totalement respectées. Pour les contrecarrer, les citoyens se lèvent tôt le matin pour aller à la plage et se baigner jusqu'à 9h avant de partir. Pour les autres, c'est aux plages de Sidi Salem (El Bouni) et Aïn Barbar (Séraïdi) qu'ils passent leurs journées. Les restaurants ne sont pas en reste puisque les propriétaires accueillent toujours leurs clients, mais avec un nombre de tables réduits. A vrai dire, les véritables problèmes de Annaba ne résident pas dans l'interdiction de la circulation des plaisanciers.
Les habitants ont besoin d'une quantité suffisante d'oxygène pour leurs proches hospitalisés pour contamination à la Covid-19, d'une prise en charge sérieuse de ses déchets ménagers, d'hygiène et de salubrité, du bitumage de ses routes dont le projet actuel s'est inscrit dans la durée, de l'éclairage public, du respect de délais de livraison de logements, notamment AADL, de l'élimination des marchés informels qui pullulent même en plein centre-ville, etc. «Une fois ces problèmes réglés, l'interdiction de la circulation des plaisanciers et jet ski sera justifiée», concluent les citoyens de Annaba.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.