réunion président de la FAF- membres des différents staffs des Verts pour préparer le Cameroun    Man United : Martial très proche de ce club    L'UE interpellée sur l'illégalité des activités économiques au Sahara occidental    Le Président Tebboune rencontre des représentants de la communauté nationale en Egypte    Burkina Faso: incertitude autour du sort du président Kaboré, appels au dialogue    Comores : Un défenseur pour garder les buts face au Cameroun    Covid-19: le dispositif de protection reconduit pour 10 jours à compter de mardi    Handi-basket / Championnat d'Afrique : l'Algérie s'impose devant l'Afrique    Affaire Metidji: 5 ans de prison ferme pour Sellal et 8 ans à l'encontre de Metidji    Coupe de la CAF: JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Du fleuve de sang et de larmes... au rayonnant Hirak    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Covid: malgré sa contamination, le personnel médical continue de braverla pandémie et assurer le service    Le dinar poursuit sa baisse face au dollar    Les voies de la résilience    Des reports de procès en cascade    Les notaires emboîtent le pas aux avocats    Le dernier délai de la Cnas d'Alger aux employeurs    Les Verts n'ont jamais raté les matches barrages    MSF accuse la coalition menée par l'Arabie saoudite    L'Amérique livre le premier Super Hercules à l'Algérie    Le ras-le-bol des Oranais    "La physionomie des couples algériens a beaucoup évolué"    Farès Babouri veut nous faire sortir de notre zone de confort    Le prix "Halli-Ali" décerné à Mohamed Yadadène    Colloque sur l'engagement intellectuel durant la Guerre d'Algérie    Quelque 4 millions d'euros et 1 million d'USD d'exportations hors hydrocarbures en 2021    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    Un soldat français tué à Gao    De l'ecstasy et du kif traité saisis par la police    «La hausse des prix n'est pas à l'ordre du jour»    La FAF suspend momentanément les compétitions    La grève des boulangers massivement suivie    L'association culturelle «Saharienne», un outil de valorisation des artistes et des arts    Coups de théâtre à répétition !    Bouira - Université : suspension des cours jusqu'à début février    RC Kouba: Est-ce la bonne saison ?    La solution des autotests    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    La junte nomme les membres du Conseil national de transition    Quel crédit accorder à l'initiative?    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Où en est la ruée vers l'or?    123 morts en 4 jours    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Les avocats prônent la prudence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Béjaïa : Décès de l'ancien officier de l'ALN, Djoudi Attoumi
Publié dans El Watan le 04 - 09 - 2021

L'ancien officier de l'ALN Djoudi Attoumi est décédé hier, à l'âge de 83 ans, au CHU Khellil Amrane de Béjaïa et sera enterré aujourd'hui à Sidi Aïch, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Béjaïa, avons-nous appris auprès de sa famille.
Né le 16 novembre 1938 à Aït Ouaghlis (Sidi Aïch), l'officier a rejoint le Mouvement national dès l'année 1953, militant dans les rangs du MTLD, avant de rallier le maquis en octobre 1956, trois mois après les travaux du Congrès de la Soummam, sur les hauteurs d'Ifri-Ouzellaguene.
Il a été affecté au PC de la Wilaya III où il a côtoyé le Colonel Amirouche, puis aux Wilayas II et IV en tant que secrétaire de zone, avant qu'il ne soit promu officier par le Colonel Mohand Oulhadj en 1961, et affecté vers la Petite Kabylie (Béjaïa). Selon les récits historiques, «il a été chargé, avec une équipe d'officiers de l'ALN, de la mission de la réorganisation de la zone III, qui a été éprouvée par différentes opérations engagées par l'armée coloniale française, la restructuration des maquis et des civils et l'organisation d'actions contre l'ennemi».
A l'aube de l'indépendance, en avril 1962, il est nommé «membre de la commission régionale du cessez-le-feu, composée à égalité d'officiers de l'ALN et de l'armée française, pour veiller à l'application des Accords d'Evian à travers plusieurs régions du pays». Infatigable serviteur de son pays, après l'indépendance, il a occupé des postes administratifs, comme directeur des hôpitaux, puis élu à l'Assemblée populaire de Béjaïa en 1985. Son parcours scolaire a été couronné par un diplôme d'études en commerce à Alger, une licence en droit et un diplôme de l'Ecole nationale de la santé publique de Rennes (France).
A partir de 1986, Djoudi Attoumi prend sa retraite et se consacre à l'écriture. Il a produit au moins une dizaine d'ouvrages d'histoire et des récits sur la Guerre de Libération.
Il s'est intéressé, dans ce travail de mémoire, aux icônes de la Révolution, comme le Colonel Amirouche, le Lieutenant Tahar Amirouchen et le Colonel Salah Zamoum. L'ancien officier de l'ALN a également mis à la disposition de la nouvelle génération un ouvrage biographique intitulé Avoir 20 ans dans les maquis, un journal de guerre d'un combattant de l'ALN en Wilaya III (Kabylie) entre 1956-1962. Il a également rendu hommage à la femme combattante dans la guerre, à travers le livre Ces héroïnes restées dans l'ombre, édité en 2014.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.