Coupe arabe de la Fifa-2021 Liban - Algérie : "On s'attend à un match difficile"    OMS : Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Aouchem, acte 2    Lamamra : L'alliance maroco-israélienne, une jonction entre deux expansionnismes territoriaux    Enseignement supérieur: l'Algérie et la Tunisie décident de "capitaliser" les acquis de coopération    Changement climatique: L'Algérie, un partenaire "stratégique et fiable" dans le bassin méditerranéen    Poursuite des travaux du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique    Ministre de la culture sahraoui: "nous résisterons au génocide culturel conduit par le Maroc"    Des vents forts annoncés ce vendredi sur des wilayas côtières de l'Est du pays    Rencontre FAF-FIFA-CAF: Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Les Parlements algérien et européen pour la relance de la commission interparlementaire    Le 25e Sila du 24 au 31 mars 2022    Real : Comment Ancelotti aurait décidé de punir Isco    Intempéries : trouver des solutions aux accumulations des eaux pluviales dans les tunnels    Claude Le Roy voit un Algérien ou un Sénégalais meilleur joueur de la CAN 2021    Coupe Arabe : Reprise de l'entrainement pour les Verts avant d'affronter le Liban    Le rôle de l'Algérie est important au sein de l'Union africaine    Le PT fustige le gouvernement    Démonstration de force des Verts    Boualia opéré avec succès    Derouaz : "Nous avons apporté les éclaircissements    "Le Hirak continue à faire son effet sur la conscience collective"    Libye : la présidentielle en équation    La stabilité des prix du pétrole en jeu    L'obligation vaccinale n'est pas à écarter    Boudiba dénonce les ponctions effectuées sur les salaires    Pour un re-engineering économique global de l'Algérie    Nécessité d'associer les acteurs économiques    Déclin du RND et recul du MSP    Le lourd défi des nouveaux élus    Les talibans demandent aux Etats-Unis de débloquer les fonds gelés    «Contre les inégalités et la discrimination»    Le rapport sur l'attaque d'Inata remis au Président Kaboré    Le Parti des travailleurs tunisien met en garde contre l'aventure du Makhzen    Le satisfecit du FFS    ACTUCULT    A quand «la ruée vers l'or» ?    Paix et sécurité en Afrique: Conférence de haut niveau à Oran    L'ennemi aux sept têtes    5 décès et 192 nouveaux cas en 24 heures    Le naufrage islamiste    Le FMI affiche sa satisfaction    Unis face aux défis communs    «nous sommes sur la bonne voie»    Le ministère apporte des précisions    One night in Algéria!    Joséphine Baker, une icône d'engagement et de liberté    Des week-ends culturels à l'opéra d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Elections locales à Mostaganem : Des maires et des ex-députés exclus de la course aux candidatures
Publié dans El Watan le 21 - 10 - 2021

La nouvelle loi organique relative au régime électoral, stipulant que le candidat ne doit pas avoir des liens avec l'argent douteux et les milieux de l'affairisme, n'a pas été à la faveur de nombre de prétendants qui ont vu leurs candidatures rejetées par l'ANIE.
L'enquête et la vérification des listes des candidats à la candidature pour les élections locales, prévues le 27 novembre prochain, a empêché de nombreux prétendants de se présenter.
Parmi eux, on retrouve des maires et des élus en fonction, d'anciens députés, élus et autres hommes d'affaires. Un grand ménage, jamais enregistré dans la wilaya de Mostaganem. Selon nos informations, cette opération «nettoyage» a touché quelque 200 candidats.
La nouvelle loi organique relative au régime électoral, à savoir l'article 184 qui stipule que le candidat ne doit pas avoir des liens avec l'argent douteux et les milieux de l'affairisme, et pour son influence directe ou indirecte sur le libre choix des électeurs, n'a pas été en leur faveur ; cela dit, cela ne les a pas empêchés d'introduire des recours, selon l'article 183 du code électoral. «Les partisans de la transhumance politique (nomadisme politique), qui ne courent que derrière leurs intérêts, ont eu leurs comptes.
Ils ont été exclus des listes» s'enthousiasment de nombreux citoyens. On a appris également que 132 listes APC, 11 listes APW, des partis politiques ont été déposées. Coup dur pour les partis politiques, à l'instar du FLN, RND, MPS et le mouvement El Bina : ils se plaignent du rejet de leurs candidats.
A l'heure où cet article est mis sous presse, les statistiques définitives n'ont pas encore été communiquées par l'instance compétente locale, l'ANIE.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.