Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le flou persiste
«REPÊCHAGE» DES LISTES ELECTORALES REJETEES
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 05 - 2021

Le flou demeure de mise concernant le sort des listes électorales ayant fait l'objet de rejet pour cause de non-conformité avec l'article 191 de la loi portant régime électoral.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Alors que l'on pensait qu'il était réglé à l'issue de la réunion de dimanche dernier ayant regroupé une douzaine de partis avec le président de l'Autorité nationale indépendante des élections, le problème de rejets que l'on dit massifs de listes électorales pour non-conformité avec l'article 191 de la loi portant régime électoral demeure entier. Certes, Mohamed Charfi avait promis, selon plus d'un présent à ce conclave, de «voir» comment repêcher lesdites listes. Ce qui suppose un piétinement de cette disposition de la loi électorale, qui stipule que la liste présentée, sous peine d'être rejetée, doit, entre autres, «réserver, au moins, la moitié des candidatures aux candidats âgés de moins de 40 ans». Ceci en permettant aux promoteurs de ces listes, des partis notamment, de pouvoir remplacer les candidats objets de cette réserve ou d'accepter lesdites listes dans leurs composantes initiales. Ce qui se ferait en conformité avec l'article 207 de ladite loi électorale, qui stipule «qu'en cas de rejet de candidatures au titre d'une liste, de nouvelles candidatures peuvent être formulées dans un délai n'excédant pas les 25 jours précédant la date du scrutin.»
Et jusqu'à hier mardi, les partis concernés par ce problème n'ont rien vu venir de la part de l'Anie, et sont demeurés dans l'expectative. C'est ce que confirme le chargé à la communication du front el Moustakbal qui a vu deux de ses listes électorales, celle de Belgique et d'el Bayadh, rejetées pour ce motif de non-conformité avec l'article 191 de la loi portant régime électoral. «Nous n'avons rien reçu d'officiel jusqu'à maintenant de la part de l'Anie», affirme Raouf Mammeri, qui précise que Mohamed Charfi n'a pas promis de régler le problème mais de «voir», s'accordant, un «délai de 24 heures pour ce faire».
Et si le cas est «minime» chez le parti que préside Abdelaziz Bélaïd, il l'est d'une ampleur plus grande chez, notamment, les partis de l'ex-allégeance et le mouvement el Binaa. Avec en sus, l'article 200 de la même loi électorale qui, dans son alinéa 7, stipule que le candidat à l'Assemblée populaire nationale «ne doit pas être connu de manière notoire pour avoir eu des liens avec l'argent douteux et les milieux de l'affairisme, et pour son influence directe ou indirecte sur le libre choix des électeurs, ainsi que sur le bon déroulement des opérations électorales». Une disposition dont sont victimes surtout le duo du pouvoir, le FLN et le RND, de même que TAJ et el Binaa, absents pourtant à la réunion de dimanche dernier. Selon toujours le responsable à la communication au sein du front el Moustakbal, le président de l'Anie n'a pas apporté de «réponse» à la doléance liée à l'interprétation de cette disposition de la loi électorale, qui varie d'une délégation de l'Anie à une autre, avec son lot de nombreuses victimes. Selon Mammeri, Charfi a invité les participants aux élections du 12 juin prochain à «se soumettre» aux verdicts des tribunaux administratifs.
Par ailleurs, la commission de concertation entre les partis qui prennent part aux prochaines législatives et l'Anie, convenue lors du conclave de dimanche dernier, n'est toujours pas installée, alors que nous sommes à moins d'une semaine de l'entame de la campagne électorale.
Une structure qui aura pour mission d'aplanir les obstacles pouvant entraver les préparatifs des prochaines législatives, et «d'encadrer les représentants des partis au sein des bureaux de vote et de suivre, en toute transparence, les différentes opérations de dépouillement, conférant ainsi davantage de crédibilité aux élections», comme l'a soutenu le président de l'Anie.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.